Fin du Hadj 2019 à la Mecque : Les Maliens font leur Tawaf Ifadah

0

Après trois nuits passées à Mina, les pèlerins ont regagné la Mecque pour le dernier et ultime acte du Hadj 2019 : les sept tours la sainte Kaaba et les sept tours de marche entre les monts Safa et Marwa.

Avant leur second séjour à Mina après Arafat qu’ils ont quitté au coucher du soleil, les Maliens, à l’instar de tous les autres pèlerins du monde entier, ont campé à Mudzalifa pour y passer la nuit du samedi au dimanche 10 août 2019.

A Mudzalifa, ils ont ramassé chacun, dès l’aube du dimanche, 49 cailloux pour les besoins de la lapidation de Satan, symbolisé par trois stèles, appelée rite du Jamarat. Sept cailloux pour lapider la première stèle, le premier jour. Acte deux le lendemain lundi : vingt et un cailloux pour lapider les trois stèles, à quelques mètres l’une de l’autre. Et le troisième jour, c’est-à-dire mardi, les vingt et un derniers cailloux sont jetés contre les trois stèles, en raison de sept cailloux par stèle. Ce qui fait un total de 49 cailloux pour les trois jours de lapidation de Satan.

Après ce rite du Jamarat et les trois nuits passées à Mina, les pèlerins maliens sont retournés à la Mecque dans les mêmes conditions, c’est-à-dire à bord de bus affrétés pour l’occasion. D’autres ont rallié la ville sainte à pied, de leur propre gré, pour raffermir davantage leur ferveur religieuse et spirituelle.

Certains ont accompli, dès leur arrivée à la Mecque, le dernier acte du grand pèlerinage 2019, à savoir : les sept tours la sainte Kaaba, la prière de deux rakats dans l’enceinte même de la Kaaba, la consommation de l’eau bénite de Zama-Zam (fortement recommandée, mais pas obligatoire) et les sept tours de marche entre les monts Safa et Marwa, toujours dans le périmètre de la sainte mosquée, appelé Haram.

Mais, le gros contingent de la filière gouvernementale a fait son Tawaful Ifadah (Tawaf après Arafat), le mercredi matin.

Le dernier groupe, lui, a sacrifié à ce rituel tard dans la nuit de mercredi à jeudi.

C’est dire que les tout nouveaux Elhadjs et les nouvelles Adjas se préparent activement pour le retour au bercail après un séjour spirituel et cultuel qui aura comblé toutes les attentes en termes de ferveur religieuse et de défis organisationnels dans les principales villes saintes d’Arabie Saoudite : Médine, Mina, Arafat, Moudzelifa et Mecque.

Source : CCOM/MARC

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here