Après la célébration avec faste du mariage de Tal B et Esha le 12 janvier dernier : Babani Koné et Tal B remercient tous les Maliens et présentent leurs excuses pour les désagréments

0
La fille de Babani Kone
La fille de Babani Kone et son mari Tal B

Babani Koné et son beau-frère Youssouf Traoré, communément appelé Tal B, ont donné un point de presse pour remercier tous les Maliens qui se sont mobilisés pour le mariage de Tal B et Awa Modibo Diabaté dite Esha, célébré avec faste le 12 janvier dernier. C’était le mercredi 23 janvier au domicile de Babani Koné à Hamdallaye ACI 2000.

 «Je suis très content que ce mariage ait eu lieu sans problème. Je remercie Dieu,  ma famille ainsi que et la famille de ma femme. Je dis la  famille de ma femme, car une famille qui te donne son enfant c’est comme si elle te donne un cadeau précieux. Je suis content que ce mariage puisse se faire dans la joie, dans la prospérité et dans la cohésion sociale. Dans la cohésion sociale, parce que ce mariage a permis que tant d’artistes se rapprochent et qui étaient en guerre depuis des années. Je ne peux qu’être content. Je remercie aussi tous les Maliens pour la mobilisation et les forces de l’ordre qui ont assuré la sécurité. Ma femme se porte très bien.» C’est en ces termes que Youssouf Traoré, communément appelé Tal B, a introduit le point de presse.

Répondant à la question de l’incident qui s’est passé sur le point, Tal B affirme : «Je ne considère pas cela comme un incident. Ce sont des gens malintentionnés qui ont mal interprété la situation. Il était 4h 50 minutes quand je suis arrivé sur le pont. Comme dans la tradition des artistes, on dit si tu arrives et que tu ne chantes pas torse nu sur le pont, on va confisquer ta femme. C’était juste une plaisanterie entre nous, sinon je n’avais pas bu d’alcool et ce n’était pas aussi pour montrer que nous sommes au-dessus de la loi. On a fait ça à 4h du matin et il y avait pratiquement personne sur le pont. La scène n’a pas dépassé une minute et 30 secondes. J’ai dansé torse nu pendant ce temps et après j’ai récupéré ma femme. Mais si j’ai pu offenser ou vexer quelqu’un à cet instant, je demande pardon à chaque Malien par cet acte ou autre acte au cours de ce mariage. Ce n’était pas dans une mauvaise intention». Il a par annoncé que leur lune de miel va se passer au Sénégal, en Suisse et en Turquie, très bien bientôt.

La mère de l’épouse de Tal B, Babani Koné, a remercié ses «Djatigui», les griots, les artistes et tous les Maliens pour leur mobilisation. «Ma satisfaction pour ce mariage c’est que ça s’est bien passé. Tout le monde s’est mobilisé pour moi. Il y a eu vraiment du monde. Je remercie particulièrement Naïni Diabaté et son époux pour leur implication totale», a-t-elle déclaré. Avant de souligner que ce mariage a été entièrement financé par ses «Djatigui».

À propos de ce qui s’est passé sur le pont, Babani Koné a expliqué que c’est un excès de joie. «Ce sont des enfants qui ont voulu s’éclater de joie. Mais je dis mes sincères excuses à chaque Malien qui s’est senti dérangé au cours du mariage», a conclu Babani Koné.

 Diango COULIBALY

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here