Présidence de la République : Me Kassoum Tapo, conseiller spécial chargé des questions juridiques

2
Contrat d’armement -surfacturation de 29 milliards de F CFA : Les avocats de la société Guo Star sortent de leur réserve, démentent tout lien avec Sidi Mohamed Kagnassi
Me Kassoum Tapo

Ce brillant avocat natif de la Venise malienne, celui qui s’était présenté contre IBK en 2002 pour le perchoir, Me Kassoum Tapo, faisait depuis quelques mois office de Conseiller spécial du président de la République du Mali. Toute chose qui vient d’être officialisée, mettant ainsi un terme à des rumeurs non fondées sur les relations entre Me Tapo et le président de la République Ibrahim Boubacar Kéita. 

Au fait, l’avis de Me Tapo a été requis pendant cette période sur plusieurs dossiers spécifiques de la présidence de la République. L’ancien député de Mopti, non moins ancien Bâtonnier de l’Ordre des avocats du Mali, Me Kassoum Tapo, entretient de bonnes relations avec le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita. D’après lui-même, le décret de sa nomination a été signé le mercredi 4 novembre 2015 par le président de la République.

Cet avocat bien connu dans le microcosme politique national, qui a dirigé la première Commission électorale nationale indépendance (CENI) de l’ère démocratique au Mali, s’occupera désormais des questions juridiques au niveau de la Présidence de la République. Il faut le lui reconnaître,  il dispose d’une expertise avérée dans tout ce qui touche au fonctionnement de l’Etat, de l’administration et aux réformes politiques. Avant sa nomination, faut-il le rappeler, Me Kassoum Issa Tapo était consulté par le locataire de Koulouba sur divers sujets de gouvernance. C’est ainsi qu’il a souvent été aperçu aux côtés du chef de l’Etat lors de certaines de ses missions à l’extérieur.

Naguère très actif sur la scène politique, notamment au sein du comité exécutif de l’Adéma-Pasj, Me Kassoum Tapo a beaucoup marqué les débats parlementaires durant la législature 2001-2013. Avec le coup d’Etat de 2012, Me Tapo porta l’étendard du Front pour la démocratie et la République (FDR). À ce titre, il aura animé nombre de débats sur les radios privées, à la télévision nationale, sur Africable télévision, et même  sur les antennes des radios internationales. Bien avant la fin de la transition, Me Tapo démissionne de son poste de porte-parole du FDR pour se consacrer à ses activités. Par ailleurs, il fut arrêté et conduit à Kati avec le ministre Tiéman Hubert Coulibaly avant d’être libéré avec les autres personnalités arrêtées par la junte.

Candidat malheureux aux législatives passées à Mopti, où il était sur la liste UDD, Me Tapo avait mis en berne ses activités politiques pour se consacrer à son travail d’avocat. Cela jusqu’à sa nomination par le président de la République comme Conseiller spécial.

Né le 11 novembre 1976 à Mopti, Me Kassoum Tapo a fait des études supérieures entre 1974 et 1976 à la Faculté de droit et de Lettres de Nice (France), puis, entre 1976 et 1980, il poursuivra ses études à l’université de Paris X Nanterre pour décrocher deux maîtrises (Lettres et Droit) ; un DEA de droit international public et privé, et un DEA de Littérature générale et comparée. Le tout sera sanctionné par un certificat d’Aptitude à la profession d’Avocat (CAPA).

Kassim TRAORE

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. De grace Mr Kassim ! il n’est pas né en 1976 et il faut rectifier ou enlever l’élément svp

Comments are closed.