28eme promotion des élèves sous-officiers de police : 2 960 fonctionnaires de police dont 699 femmes présentés au drapeau

0

Dans le cadre du renforcement des capacités opérationnelles de nos forces de sécurité, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le Général de brigade Daoud Aly Mohammedine a présidé, le vendredi 13 mai dernier, la cérémonie de sortie de la 28ème promotion des Élèves sous-officiers de police, baptisée “Adjudant de Police feu Cheick Abou Kéïta”. Cette promotion est composée de 2 960 fonctionnaires de police. La cérémonie s’est déroulée en présence du directeur général de la Police nationale, l’Inspecteur général de police Soulaïmane Traoré ; du directeur de l’Ecole nationale de Police, le commissaire divisionnaire de police Sory Ibrahim Ousmane Sidibé, et plusieurs autorités militaires et civiles.

Dans son intervention, le directeur de l’Ecole nationale de police, le commissaire divisionnaire de police Sory Ibrahim Ousmane Sidibé, s’est réjoui d’avoir pris la parole en cette circonstance si importante et heureuse marquant la fin de formation professionnelle des frères d’armes qui ont opté pour un métier noble. Avant de remercier les autorités en charge de la Direction de la Police nationale qui ont, de près ou de loin, contribué à la réussite de cette spécialisation. Et de saluer l’ensemble de l’encadrement pour leur preuve de retenue et de détermination.

S’adressant aux nouveaux fonctionnaires de police, il les a invités à la discipline et au sens élevé du patriotisme et du service collectif. Pour sa part, le directeur général de la Police nationale, l’Inspecteur Général de police Soulaïmane Traoré, dira que l’objectif de cette formation professionnelle était de dispenser aux stagiaires des modules adaptés pour faire face à l’évolution de la criminalité dans un monde en quête de paix.

A ses dires, la peur doit changer de camp et cela, à travers des actes de sacrifice posés au quotidien pour la sécurité des personnes et de leurs biens. Il a ensuite remercié les autorités de la Police nationale, l’encadrement et les partenaires pour leur soutien indéfectible en faveur de la Police.

Dans son intervention, le directeur général a invité les stagiaires à plus de sérénité et de dévouement. “Nous ne devons jamais nous permettre de baisser la garde car ce serait prêter le flanc à un ennemi sans foi ni loi camouflé au sein de la population. Vous êtes désormais des gardiens de la paix, vous vous engagez à lutter contre la délinquance et la criminalité. A compter d’aujourd’hui, vous servez une cause qui vous dépasse”, a-t-il laissé entendre.  Quant au ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le Général de brigade Daoud Aly Mohammedine, il a exprimé toute sa joie en recevant un nouveau contingent qui viendra renforcer les différents groupements et commissariats de police. Et de rappeler aux jeunes stagiaires l’importance de leur mission qui est de sécuriser la population, celle-ci ne doit point être inquiétée, mais plutôt rassurée en toutes circonstances.

Cette cérémonie a été marquée par la présentation des trois majors au ministre de la Sécurité et de la Protection civile, des démonstrations de maintien de l’ordre, de self-défense et un défilé militaire.

Notons que c’est une première dans l’histoire de la Police nationale, de l’indépendance à nos jours, d’avoir un effectif de près de 3 000 fonctionnaires car ils sont 2 960 sous-officiers de police à recevoir leur attestation de fin de formation professionnelle. Durant neuf mois, ils se sont familiarisés aux notions leur permettant de faire face aux fonctions de policier.                                                                                    Boubacar PAÏTAO

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here