40 jours de l’honorable Moussa Timbiné à la tête de l’Assemblée Nationale ! Les acquis au compteur en faveur de la paix et la cohésion sociale !

4

11 mai 2020-21juin 2020, cela fait exactement 40 jours que l’honorable Moussa Timbiné, député RPM, a été élu, par une majorité écrasante, président de l’Assemblée nationale de la 6ème législature du Mali. La résolution de la crise scolaire et sécuritaire, le retour de l’honorable Soumaila Cissé, la lutte farouche contre la covid-2019…ont, entre autres, été les sujets sur lesquels il s’est investidurantces40 jours.

Comme il l’a promis dans son premier discours en tant que président de l’Assemblée nationale du Mali, l’honorable Moussa Timbiné a, pendant ses 40 premiers jours, fourni des efforts  patents dans la résolution des crise scolaire, sécuritaire, santé…

Implication pour la libération de Soumaila Cissé

L’honorable Moussa Timbiné,  juste après son élection s’est rendu au domicile du chef de file de l’opposition pour apporter à la famille de Soumaila Cissé tout le soutien et la solidarité de l’Assemblée nationale de la 6ème législature. Son engagement pour la libération de son collègue de Niafunké, a été ferme. Lors de sa visite de courtoisie chez le premier ministre, il a invité le Gouvernement à tout mettre en œuvre pour le retour de l’honorable Soumaila Cissé.

Efforts pour la paix et la cohésion sociale

Mettre fin aux conflits dits intercommunautaires au centre et promouvoir la cohésion sociale entre tous les enfants de ce pays. Tel a été l’objectif et le combat de l’honorable Timbiné dans ses 40 premiers jours  à la tête de l’Assemblée nationale du Mali.

En effet, dans le cadre de la fête de l’Aid-El-fitr, le président de l’Assemblée nationale a offert quatre (4) bœufs  et un (1) million de Franc CFA aux déplacés (Peuls et Dogons) du centre installés aux garbals de Niamana et de Faladié. À ces dons, il a associé les deux grandes associations des communautés dogon et peuhle. C’était l’occasion pour lui d’inviter les populations du centre à enterrer la hache de guerre pour faire la paix.

En plus de cette démarche tant saluée par les deux communautés, l’honorable Moussa Timbiné est allé sur le terrain pour sensibiliser les acteurs en faveur de la paix. C’est dans ce cadre qu’il a rencontré successivement Youssouf Toloba, premier responsable de la milice DannaAmbassagou et SekouBolly, chef de la milice MSA. A l’intention de ces combattants, à leurs militants et aux populations du centre, l’honorable Timbiné a prêché pour la paix, le vivre ensemble entre les communautés sœurs dogon et peulh.

Efforts pour la résolution de la crise scolaire

«La crise scolaire est une épine qu’il faut vite tirer du pied. Les enfants sont les responsables de demain, ils ont besoin d’être bien formés. L’Assemblée nationale va jouer sa partition pour qu’on sorte de cette crise », a promis le président de l’hémicycle le jour de son élection. Cette promesse n’a pas été vaine. Seulement quelques jours après sa mise en place, le bureau de l’Assemblée sous la houlette de son président, l’honorable Moussa Timbiné, a rencontré les syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016. De propositions concrètes ont été faites aux enseignants ce jour-là . Une deuxième rencontre avec les enseignants a eu lieu après l’adresse du président de la République à la Nation. C’est d’ailleurs au regard de son implication personnelle pour la résolution de cette crise que les enseignants ont remercié l’honorable Moussa Timbiné.

Apaisement du climat social

L’honorable Moussa Timbiné a joué un rôle prépondérant pour l’apaisement du climat social tendu depuis quelques semaines. Il a rencontré les acteurs du M5 pour demander une résolution pacifique de la crise en cours. Aussi, a-t-il rencontré les acteurs de la société civile, les religieux, les femmes, les jeunes afin de baisser la tension. Au cours de la séance plénière du jeudi 18 juin, il a appelé les Maliens à l’unité et à la cohésion autour du Mali.

Avec ces acquis en seulement 40 jours à la tête de l’institution parlementaire du Mali, l’honorable Moussa Timbiné dépasse de loin beaucoup de ses prédécesseurs.

 

Mèrepen

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Penser que les maliens vont toujours accepter d’être mis devant le fait accompli notamment par la désignation de Timbine comme président de l’AN alors qu’il n’a même pas été élu à la base, c’est se leurrer. Chaque chose en son temps. Ces nombreux faits accomplis se retourneront toujours contre leurs auteurs. Wait and see.

  2. Yalcoué du le pays est un ethniciste. Point barre. Rien ne peut justifier ce bilan de 40 jours s’il en est. Parce que c’est un dogon qu’il le soutient sinon tout le monde sait que Moussa Timbiné n’est pas qualifié ni sur le plan morale si sur le plan de la compétence pour diriger l’assemblée nationale du Mali. Personnage très clivant et surtout indigne de représenter le Mali à ce niveau, c’est au travers de cette démocratie de caniveaux que des individus comme lui et IBK le français ont pu avoir le Mali. Je respectais le journal le pays pour son combat pour Birama Touré mais je peux pas comprendre que le pays défende celui qui est là pour porter la voix de l’assassin de Birama Touré. Beaucoup de dogon ont cet ethnocentrisme primaire dans leur sang. Il faut sortir de sa communauté pour grandir, aller vers les autres.

  3. Moussa TIMBINE est victime d’une campagne d’intoxication orchestrée par des drogués comme Ras Bath et des haineux comme Issa Kaou DJIM, le nigérien.
    TIMBINÉ est valable, il est pragmatique, il n’est pas dans les grands discours, c’est quelqu’un qui est dans l’acte.
    Il est bien élu, seulement le ministère a volé ses voix par qu’il est l’adversaire connu du Ministre de l’Administration Territoriale.

  4. Et voila subitement à 40 jours de mandat le thermomètre du climat social est à plus de 90°C. Pour cause la nomination de bon nombre des membres de cette assemblée.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here