ADP-MALIBA : Quand la nomination d’Amadou Thiam réveille les vieux démons

0

L’Alliance démocratique pour la paix (ADP-Maliba) ne se reconnaît pas dans la nomination de son président sortant dans le nouveau gouvernement de Dr. Boubou Cissé. Selon un communiqué du parti, l’intéressé a été exclu du parti depuis son refus d’accepter les conclusions de la commission de conciliation.

Le nouveau gouvernement est connu depuis le dimanche dernier. Une équipe de 38 membres a été constituée par le Premier ministre pour faire face aux nombreux défis. Parmi les heureux nommés dans le gouvernement, figure le président sortant de l’ADP-Maliba, l’honorable Amadou Thiam. Le jeune Thiam aura la lourde responsabilité de piloter le département en charge des Réformes institutionnelles et des Relations avec la Société civile.

Cependant, quelques heures après l’annonce de la liste du gouvernement, les vieux démons du parti se sont réveillés. Dans un communiqué, l’ADP-Maliba révèle qu’elle n’a jamais été consultée dans le cadre de la formation de ce gouvernement : «Nous n’avons pas signé l’accord politique. L’annonce de l’entrée au gouvernement d’un ancien membre de notre parti ne doit prêter à aucune confusion».

Concernant l’entrée de l’honorable Thiam dans le gouvernement, le parti a été on ne peut plus clair : «L’intéressé a été exclu du parti depuis son refus d’accepter les conclusions de la commission de conciliation qui avait décidé d’appliquer les articles 82 et suivants du règlement intérieur relatifs à l’exclusion et la radiation. Cet ancien membre du parti ne saurait nullement représenter l’ADP-Maliba».

Les raisons du divorce

Dans une déclaration, le parti ADP-Maliba informe l’opinion nationale et internationale qu’Amadou Thiam et Sory Ibrahima Traoré ont été exclus du parti depuis le 30 avril 2019, conformément aux textes. Le comité exécutif reproche aux deux personnalités des manquements graves à l’éthique et à la gestion du parti, caractérisés par : la volonté manifeste  des deux exclus de pervertir la ligne politique ; l’entêtement des intéressés à agir de manière solitaire pour des intérêts purement personnels et à engager le parti par plusieurs communiqués tendancieux rendus publics sans aucune consultation du comité exécutif au mépris des nombreux avertissements adressés par les membres du comité et des rappels à l’ordre du président d’honneur.

Le parti accuse le président sortant et ses complices de faire des collusions dangereuses avec des acteurs extérieurs en vue de faire changer la ligne politique du parti en faveur de ces derniers. Il est aussi reproché à Amadou Thiam de refuser d’organiser le congrès du parti à date échue.

Amadou Thiam se considère toujours comme membre du parti

Fraîchement nommé ministre des Réformes institutionnelles et des Relations avec la société civile, Amadou Thiam a adressé une lettre émouvante à ses camardes de l’ADP-Maliba demandant leur soutien pour relever les défis de sa nouvelle mission : «Chers militants du parti ADP-Maliba, en camarade membre du parti, je sais compter sur votre soutien pour contribuer au renforcement des institutions démocratiques de notre pays».

Y. Doumbia

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here