ATT remonte les bretelles à un zélé gaffeur

0

‘’Le Mali ne m’appartient pas. Le Mali n’appartient à personne. Le Mali appartient à tous les Maliens’’. rn

C’est par ces lapalissades que le président de la République, Amadou Toumani Touré, a appelé à la raison un de ses fervents zélateur qui, comme s’il était devenu ivre, sans doute à cause  de l’atmosphère festive le 8 mars dernier, s’est mis à débiter des âneries. Il a eu ainsi la maladresse d’affirmer que le Mali appartient à ATT.

rn

En lui remontant au pif les bretelles, le général président voulait-il aussi faire comprendre qu’il n’est pas d’accord à ce qu’on l’encense n’importe comment ? Sachons raison garder !

rn

Félicitations, grande sœur !

rn

S’il y a une qui mérite bien cette décoration sans que cela ne fasse ‘’rougir’’ qui que ce soit, c’est bien Aïssata Cissé. Enfin, ‘’il n’est jamais trop tard…il n’est jamais trop tard…’’’ la brave amazone – depuis les premières années- de Bozola vient de se voir attribuer la prestigieuse distinction de Chevalier de l’Ordre national ! Ce par le Président de la République. C’était le 8 mars 2007.

rn

La vision de Van : ni pour ni contre…

rn

Membre influent du Congrès national d’initiative démocratique de Me Tall,  Modibo Diakité, ancien ministre de la Fonction publique a fait cette déclaration lors d’une conférence-débats qu’il a animée samedi dernier au centre Djoliba sur le thème ‘’le multipartisme malien à la croisée des chemins’’ Je ne suis derrière personne. ‘’Je ne suis contre personne. Je suis pour une vision’’.

rn

Quelle est alors la vision de Van ? Celle d’ATT ?

rn

‘’La démocratie est en recul, le multipartisme… Un vain mot’’

rn

C’est Dr Oumar Mariko, secrétaire général de Sadi qui l’a affirmé samedi, lors de la même conférence-débats. Dans un style propre à lui, Dr Mariko a passé  en revue les dix ans de la gestion de l’Adema au pouvoir, la multiplication des partis politiques, son projet pour le Mali.

rn

Fsje : Mme Siby … la bombe ! 

rn

Soucieuse de faire régner un climat de quiétude au sein de la Faculté des sciences juridiques et politiques, Mme Siby Ginette Belgrade, recteur de l’université de Bamako, ne ménage aucun effort pour trouver une solution au bras de fer opposant les deux clans rivaux. En effet, le Comité provisoire mis en place par le bureau de la coordination de l’Aeem et le clan de Ousmane Diarra se livre une bataille sans merci pour le leadership syndical au sein de l’établissement.

rnDes sources proches du rectorat soulignent même que Mme Siby a engagé des négociations pour tenter de désamorcer la bombe. Espérons qu’elle parviendra à trouver un terrain d’entente entre les deux protagonistes.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER