Boubou à l’URD : Enjeux et motivations d’une adhésion controversée !

4

L’ex-Premier du régime déchu d’IBK, Dr.Boubou Cissé, est désormais le secrétaire aux questions économiques de la section URD de Djenné. Au-delà des réactions épidermiques de certains sympathisants et militants du parti de la poignée de mains, analysons froidement les enjeux et les motivations de cette adhésion qui, véritablement, fait polémique. Puisqu’en plus d’être impopulaire devant l’Eternel, plusieurs observateurs de la scène politique pensent que Boubou n’incarne à rien l’idéologie du feu président fondateur Soumaïla Cissé.

Le choix du Dr Boubou Cissé d’adhérer à l’URD n’est pas fortuit. C’est d’ailleurs un choix bien réfléchi, réaliste et objectif pour qui connaît le poids électoral de l’URD sur l’échiquier politique national. C’est un choix qui s’inscrit dans son agenda d’être candidat à la prochaine présidentielle. « Qui ne risque rien, n’a rien, n’est rien ! », a-t-on coutume de dire.

La raison d’être d’un parti politique dans un régime républicain, c’est la conquête et l’exercice du pouvoir. Après l’Adema-Pasj et le RPM, c’est naturellement le parti de feu Soumaïla Cissé qui a la chance de remporter les prochaines présidentielles à condition d’avoir en son sein les ressources humaines et financières nécessaires capables d’assurer une forte mobilisation de l’électorat, aussi bien au Mali qu’à l’extérieur.

Pour espérer remporter une quelconque victoire électorale dans un pays où les gens vivent dans une misère, il faut faire le choix d’un candidat capable de mobiliser des ressources financières et autour duquel gravitent des opérateurs économiques qui ont la mainmise sur certains secteurs vitaux de notre économie nationale. Soumaïla Cissé est chaque fois arrivé au second tour parce qu’il savait mobiliser des fonds pour sa campagne. L’argent est le nerf de la guerre !

Boubou Cissé pourrait-il être ce candidat idéal pour l’URD après la disparition du grand bailleur de fonds du parti ? La réponse me semble affirmative, quand on jette un regard rétrospectif sur son parcours à la tête du ministère des Mines, du ministère des Finances et de la Primature. Il s’est fait de l’argent et il disposerait d’un réseau capable de l’aider à lever des fonds pour financer une campagne présidentielle de plus en plus onéreuse dans un contexte particulier, où le financement public alloué aux partis politiques est sur le point d’être gelé. C’est pourquoi les cadres de l’URD essaieront coûte que coûte, dans les prochains mois, d’imposer un tel candidat à leurs militants à la suite de compromis entre différentes sections du parti ou pour d’autres raisons qui sont rarement reliées à la compétence et à l’intégrité du Dr. Boubou. Réussiront-ils ?  Rien n’est moins sûr.

L’argent, le poids des votes

Il est indéniable qu’aujourd’hui, dans nos pays dits “démocratiques”, ce sont les élites économiques qui mènent le jeu, réduisant à néant le poids des votes individuels. Le principe “une personne, un vote” a perdu tout son sens au regard de l’influence qu’un citoyen ultariche a sur les politiques de son pays. Cette influence est infiniment plus importante que le poids de son propre vote ou de celui de centaines de milliers ou de millions d’autres votants. Sans compter que les médias privés sont de plus en plus concentrés entre les mains des grands patrons. Ce qui a naturellement des répercussions sur la couverture des campagnes électorales. Que dire du comportement face aux espèces sonnantes et trébuchantes des agents électoraux et des sages de la Cour constitutionnelle chargés de proclamer les résultats définitifs provenant du Matcl?

Vraiment, soyons réalistes ! Le Mali n’est pas la France, encore moins les États-Unis. Le changement tant espéré dans nos pays n’est pas pour demain. Qui aurait imaginé un seul instant qu’après tant de mois dans la rue les peuples algérien, tunisien, égyptien, soudanais, Burkinabé,… allaient accepter de vivre sous le régime des tenants du système ?

Sambou Sissoko

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Avec Boubou l URD ne peut pas gagner les prochaines présidentielles. Boubou est plus impopulaire que IBK et Karim. Il peut mettre 1.000 milliards dans la campagne s il veut mais il ne va pas ganger. De même que l argent ne peut pas reveiller un mort, l argent ne peut pas permettre à Boubou de ganer les présidentielles prochaines. Les premiers responsables de l URD doivent revenir à la raison et opter pour un candidat qui peut ganger.

    • malienlamda ,

      TU AS RAISON, L ‘ URD NE VA PAS GAGNER LES ÉLECTIONS AVEC BOUBOU Á SA TÊTE.

      MAIS UN FAIT CRUCIAL ET NATUREL EST QUE L ‘ URD NE SAURAIT GAGNER LES ÉLECTIONS SANS BOUBOU Á SA TÊTE.

      TOUT LE MONDE LE SAIT Á L’ URD…..VOIRE CEUX QUI SONT DERRIÈRE L’ INITIATIVE D’ ADHÉSION DE BOUBOU TIGA CISSÉ.

      BOUBOU TIGA CISSÉ SERA TOUT SIMPLEMENT LEUR TIGA Á CROQUETTER PENDANT UN CERTAIN TEMPS….ET APRÈS BOUBOU SERA FINI, ET L’ URD AUSSI…!!!

      VOILÁ QUE LE CONTEXTE MALIEN GÉNÈRE UNE FOIS DE PLUS L’ AUTO-ARNAQUE PROPRE Á LA DÉMON-CRASSIE MALIENNE….!!!!

  2. BOUBOU CISSÉ EST FINI.

    L’ URD L’ EST AUSSI.

    NATURELLEMENT….!

  3. People of Mali like all people sometimes make stupid choices but there is not enough of them willing to make stupid choice of electing cocaine addict Boubou Cisse as president of Mali. It was clever acting cocaine addicted officials of IBK government that prevented solution to many of Mali social plus security problems. Their focus was on how much personal wealth they could gain from each duty they performed as government officials. This led to fraudulent invoices where government paid three times cost of military equipment for that equipment with excess sixty percent of that cost going into corrupt government officials bank accounts. Boubou Cisse was Prime Minister in charge of overseeing work including purchases of military equipment by government officials. It is rumored that Boubou Cisse gained millions of US dollars from corrupt acts in purchase of military equipment plus gold mining. That corruption led to Mali under purchasing needed military equipment that funds should have been available to buy in full. Lack of that equipment plus arms prohibited Malians arm forces from timely carrying out missions against terrorists/ jahadists/ criminals. That resulted to terrorists/jahadists/ criminals recruiting more personnel plus buying better weapons that now make them equal to well organized plus supplied guerilla army.
    That is what Boubou Cisse did as Prime Minister. Yes it is personal for me when it comes to Boubou Cisse being Boubou Cisse group was behind law to cut off my communicating with Mali by obligating that all written media opinions be in french. Boubou Cisse group know at this time I read, write plus speak only English. Due to I speak only English I will hire personnel that speak English plus french to assist me when I come home to Africa.
    For foregoing causes we are not stupid enough to elect Boubou Cisse president no matter how much money Boubou Cisse plus his corrupt group stole plus willing to spend on Boubou Cisse becoming president.
    Arabs I am not sure if joking imply they have good chance of stealing me from Africa with Boubou Cisse as president.
    Are they serious?
    I guess it is safe to say Boubou Cisse do not like me plus I do not like jealous ass foreign ass kissing members of his group including him.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here