Campagne présidentielle : Aliou Boubacar Diallo imbattable à Kayes

0

C’est le stade Abdoulaye Makoro Sissoko de Kayes, le plus grand de la région, qui a accueilli la très forte délégation du parti d’Alliance démocratique pour la paix (ADP/Maliba). C’était le samedi 14 juillet à l’occasion du lancement officiel de la campagne présidentielle d’Aliou Boubacar Diallo.

La Cité des rails a été choisi par le PDG du Wassoul’Or, Aliou Boubacar Diallo, candidat de l’APD/Maliba pour lancer sa campagne présidentielle. Natif de la première région, le jeune candidat a eu droit austanding ovation d’un stade d’Abdoulaye Makoro Sissoko rempli de fidèles venus de Kayes et ses environs.

Dès son entrée dans l’enceinte sportive, le président d’honneur de l’ADP/Maliba a salué le public en deux temps : une parade en voitures puis à pied pour savourer l’affection des nombreuses personnes venues lui témoigner leur fidélité.

Après les mots de bienvenue de Sinaly Soumaré, coordonnateur régional de l’ADP/Maliba, Aliou Boubacar Diallo a pris la parole pour dire sa plus grande surprise depuis qu’il est candidat. “Depuis que les membres du parti m’ont proposé d’être candidat, j’ai visité pas mal des régions (villes et villages) du  Mali, mais j’ai été surpris de constater qu’après près de 60 ans d’indépendance, les gens manquent encore de besoins élémentaires comme la sécurité alimentaire, la sécurité, la santé, l’eau et l’électricité et la formation (l’éducation)”, a-t-il regretté.

Selon lui, “le Mali n’est pas un pays pauvre mais c’est la mauvaise gouvernance et les vendeurs d’illusions qui l’ont rendu pauvre”“Notre pays a l’un des sous-sols les plus riches d’Afrique possédant de l’or, du gaz, de la bauxite, de l’uranium, etc.”,  ajoutera-t-il.

Avec son slogan “Rendre le Mali à son peuple par la paix”, Aliou Boubacar Diallo compte s’appuyer sur son vécu dans le monde de l’entreprenariat pour relancer l’économie malienne synonyme d’une nouvelle indépendance pour le peuple malien selon lui. “Je pense que je suis l’un des plus crédibles des 24 candidats, je n’ai jamais été du gouvernement et pourtant j’ai montré ma capacité et si vous me placer votre confiance je vous donnerai un Mali nouveau, où il y aura de l’émergence”, a promis le PDG de Wassoul’Or.

Pour ce faire, le président d’ADP/Maliba entend investir 15 000 milliards de F CFA en cinq ans pour 1,2 million emplois. “Tout ce que je vous demande, c’est d’aller retirer votre carte électeur et de faire le bon choix au soir du 29 juillet”, a-t-il recommandé.

Sadiola promet la victoire à Aliou Boubacar Diallo

Après la ville de Kayes (samedi 14 juin), le président de l’ADP-Maliba  M. Aliou Boubacar Diallo était en meeting le dimanche dernier, dans la commune rurale de Sadiola. Lors de la rencontre avec la population de cette zone, les habitants ont promis une grande  victoire au PDG de Wassoul’Or à l’issue des échéances du 29 juillet.

Dès son arrivée dans cette localité à peu près 80 kilomètres de la ville de Kayes, Aliou Boubacar Diallo a été accueilli par des centaines de populations qui lui ont apporté leur soutien. C’est M. Sambaly Sakho, griot et porte-parole du chef de village qui, en plus de souhaiter la bienvenue à la délégation, a mis en lumière les différentes réalisations du candidat à Kayes et environs. D’où une belle promesse des habitants de la commune: « Aliou, vous êtes un de nous et nous vous connaissez depuis très longtemps. Vous êtes la personne à qui Sadiola peut porter sa confiance. Voilà pourquoi nous vous promettons plus de 90% des votes de cette commune » a-t-il rassuré.

Tout comme lui, le maire de la commune, M. Toumani Dembele  n’a lui aussi pas manqué d’éloge pour le président et candidat de l’Alliance Démocratique pour la Paix (ADP-Maliba). Selon le maire, le Mali de part son histoire a su faire la part des choses et plus aucune illusion ne pourra les tromper : « Vous êtes l’homme du changement, car le malien sait désormais choisir un candidat crédible, capable de mener une gouvernance à la hauteur du souhait ». Il a ensuite parlé des milliards investi par le candidat avec son monde d’entreprenariat: « Vous avez investi à Kayes et au Mali tout entier, plus de 250 milliards pour créer de nombreux emplois à la jeunesse. Vous avez fait cela sans être aux affaires » a-t-il rappelé.

Quand à la représentante des femmes, Mme Sissoko Maimouna Traore, elle a plutôt parlé des défis qui attendent le possible “futur président de la république ” une fois élu. Madame Sissoko, a entre autres parlé du manque d’eau, d’électricité, des centres de santé et les écoles : «  Soyez sûr que vous avez notre soutient, mais n’oubliez surtout pas les promesses faites monsieur le président » a insisté la représentante des femmes.

Pour sa part, le candidat a rassuré les populations de sa bonne volonté à tenir les promesses jusqu’au bout. Dans son discours, Aliou Boubacar Diallo a parlé des richesses minières qui existent dans cette zone de Sadiola: «  Comment pouvez-vous comprendre que la plus grande zone industrielle du Mali peut être confronté à des problèmes d’eau et d’électricité ou même de la santé? J’appel ça de la mauvaise gouvernance et désormais tous cela sera bien travaillé afin d’assurer les 51% des ressources exploités  au Mali et ses régions »  ajoute t-il.

Après Sadiola, le parti ADP-Maliba à passer le reste de la journée en caravane à travers toute la ville de Kayes accompagné d’une grande foule. La parade est allée du stade Abdoulaye Makoro Sissoko au quartier de la liberté et du plateau en passant par la grande Bougie de la cité des rails.

Envoyé spécial Amadou Kodio

ADP-MALIBA A KITA

Rendre le Mali à son peuple par la Solidarité

Le week-end dernier a été chargé pour le candidat du parti de l’Alliance Démocratique pour la Paix, Aliou Boubacar Diallo. Après la ville de Kayes, la commune rurale de Sadiola et le la ville de Kenieba, le jeune opérateur économique a eu un rendez-vous marquant avec les habitants de la ville de Kita. Là-bas,  il a promis de rendre le Mali à son peuple par la Solidarité.

Le lundi 16 juillet 2018  a pris fin la tournée régionale de Kayes du parti ADP-Maliba. Cela, dans le cadre de la campagne présidentielle qui a démarré le 07 juillet dernier. Ainsi après le lancement de sa campagne dans la ville de Kayes le samedi dernier, la commune rurale de Sadiola le dimanche, Kenieba, c’est par Kita  qu’Aliou Boubacar Diallo a conclu sa tournée dans la 1ere région.

Comme partout où il est passé, le discours du candidat est presque resté le même: problème d’eau, d’électricité, de la sécurité, de la santé, de l’économie et la scolarité. A Kita, le PDG de Wassoul’Or a promis de “rendre le Mali à son peuple par la Solidarité et la Paix.” La population sortie massivement n’a pas manqué de prouver la popularité de l’homme dans cette ville. Une note qu’Aliou Boubacar Diallo a trouvé satisfaisante même si tout il a reconnu que se décide le jour du scrutin. En plus, Aliou Boubacar Diallo a promis de faire de Kita une région une fois au pouvoir: «  je vous d’observer seulement mes réalisations et vous comprendrez que ceci ne sont pas que des simples discours. Je promets d’enterrer votre pauvreté à travers de solidarité entre les maliens » a-t-il ajouté. En attendant le jour du scrutin, Aliou Boubacar Diallo a déjà reçu une entrée de campagne remarquable dans la région de Kayes.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here