Clé de répartition du Conseil National de Transition : L’armée se taille la part du lion avec 22 sièges suivie des partis politiques (11 postes), la société civile (9 postes), le M5-RFP (8 sièges)

8

Le président de la transition, Bah N’DAW, a pris deux décrets, le 9 novembre 2020, pour fixer les modalités de désignation des membres du Conseil national de transition (CNT) et pour fixer la clé de répartition du CNT. Pour être membres du Conseil National de la Transition, les candidats « doivent être de nationalité malienne d’origine ; jouir de leurs capacités physiques et mentales ; n’avoir jamais fait l’objet d’une condamnation pénale ; avoir les compétences requises ; être reconnus pour son engagement patriotique ; être de très bonne moralité ». Dans la clé de répartition du CNT, on remarque que les forces de défense et de sécurité se sont taillées la part du lion avec 22 sièges suivie des partis politiques avec 11 postes, de la société civile qui détient 9 postes, du M5-RFP qui possède 8 sièges. Le décret du président de la transition précise que c’est le vice-président de la Transition qui reçoit la liste de candidatures dans un délai de 48 heures à compter de la date de publication du présent décret.

Le décret N°2020-0142/ PT-RM du 09 novembre 2020 fixant les modalités de désignation des membres du Conseil national de Transition indique que pour être membres du Conseil National de la Transition, les candidats doivent remplir les conditions suivantes : être de nationalité malienne d’origine ; jouir de leurs capacités physiques et mentales ; n’avoir jamais fait l’objet d’une condamnation pénale ; avoir les compétences requises ; être reconnus pour leur engagement patriotique ; être de très bonne moralité. « Les candidatures sont déposées au double du quota attribué à chaque composante sous peine d’irrecevabilité. La représentativité des femmes est une obligation pour toutes les composantes. Le Vice-président de la Transition reçoit la liste de candidatures dans un délai de 48 heures à compter de la date de publication du présent décret. Le Vice-président, après examen des dossiers, arrête la liste des membres du Conseil National de la Transition. La liste définitive portant désignation des membres fera l’objet d’un décret du Président de la Transition», souligne le décret du président de la transition, Bah N’DAW. Le second décret N°2020-0143/ PT-RM du 09 novembre 2020 fixant la clé de répartition du CNT donne une part belle aux forces de défense et de sécurité qui empochent 22 sièges. Le Mouvement du 5 juin (M5-RFP) a 8 représentants et 11 représentants pour les partis et regroupements politiques ; 9 représentants des Organisations de la Société civile ; 4 représentants des groupements de femmes ; 4 représentants des groupements des jeunes ; 5 représentants des Mouvements signataires de l’Accord pour la Paix ; 4 représentants des Mouvements de l’Inclusivité ; 4 représentants des organisations de défense des droits de l’homme ; 3 représentants des personnes vivant avec un handicap ; 6 représentants des Maliens établis à l’extérieur ; 4 représentants des centrales syndicales ; 7 représentants des syndicats libres et autonomes ; 8 représentants des ordres professionnels ; 3 représentants des confessions religieuses ; 5 représentants des autorités traditionnelles ; 5 représentants des chambres consulaires ; 4 représentants des faitières de la presse ; et 5 représentants des faitières des Arts et de la Culture.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. Je crois qu’il est temos de mettre fin a cette ambition trop grande des usurpateurs sans le M5 RFP l’armée n’avait aucune raison de faire un coup de force. deuxieme point pourquoi une question politique doit être gerée par un vice president (poste illegal) chargé des question de defense et de securité (ministere de la defense et de la secruite bis)

  2. Les felons arme’s de Kati devaient assumer toute leur responsabilite’. Ce sont eux qui ont fait leur coup d’etat. Leur comite’ militaire devait jouer le role d’organe legislatif jusqu’au retour a’ une vie constitutionnelle normale. Ils ont tente’ d’avoir une reconnaissance rapide en allant se confier a’ la clique de voyous. LES VOYOUS TIENNENT A’ AVOIR LEUR PART DU BUTIN MAINTENANT PARCE QU’ILS SAVENT QUE LES MALIENNES ET LES MALIENS NE VOTERONT PAS POUR EUX AUX ELECTIONS LEGISLATIVES.
    Je dis AUX FELONS ARME’S DE KATI D’ALLER DROIT AU BUT ET CESSER DE NOUS CONSIDERER COMME DES ENFANTS!
    LES FELONS ARME’S CONTROLENT LE POUVOIR. BA DAW ET OUANE SONT DES COMPLEMENTS D’OBJET INDIRECT. ON A FORCE’ BAH DAW A’ ABANDONNER SON CHAMP POUR UN REPOS… FORCE’ DE 18 MOIS A’ KOULOUBA. IL A LE REPOS, LE SALAIRE ET LES HONNEURS AND NOTHING ELSE! OUANE ONKONI O TA MAN GUELEN!!!!
    MES AMIS, IL FAUT CONTINUER A’ CIRCULER! PLUS LES CHOSES CHANGENT AU PAYS DE NENE SOUMARE’, PLUS ELLES RESTENT LES MEMES!!!!
    ALLAH KA BE’ SON HAKILI GNOUMAN NA!!!!

  3. La répartition est juste c est tout juste une transition .je vois que tous les secteurs et acteurs seront représenté particulièrement la diaspora .Les politiques n ont rien a dire qui ils se contentent de leurs quotas et attendent la fin de la transition pour se faire élire

  4. En plus vous mélangé la religion et la politique
    Arrêter de jouer avec le feu ?!!!!!!!!
    C’est ce feu qui es entrain BDE brûler le Mali!!!

    Le Mali est un pays démocratique et laïc ne l oubliez pas!!!!!!!!

    • Souviens-toi que laic est embrasser toutes les religions (Animisme, Buddhisme, Christianisme, Islam, etc) donner la liberte a chacun de choisir sa religion sans craintes ni contraintes, mais laic ne veut pas dire sans religion.

  5. Il faut demander aux maires des 701communes d élire les membres de la CNT
    pour plus de légitimité

    Ce mode d élection est ant démocratique !!!!!

    Les responsables de ces choix ont qu’elles légitimité pour choisir ? aucune !!!!!!
    Il faut reprendre le processus et être prêt à manifester pour ça
    La révolution ‘ne peut être confisqué au peuple Malien par qui que ce soir !!!!!

    • Tu penses que les maires des communes sont legitimes? Ou etaient ces maires quand le M5-RFP etait dans la rue pour faire face a Boua le ventru IBK et son armee?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here