Colonel-major Ismaël Wagué : «L’ancien président de la République à démissionné sans pression»

8

Les questions abordées lors des trois jours de discussions entre le Comité national pour le salut du peuple (CNSP) et l’équipe de médiation de la Cedeao, conduite par l’ancien président nigérian Goodluck Jonathan, sont les sujets d’un entretien que le porte-parole du Comité, le colonel-major Ismaël Wagué, a accordé à nos confrères de TV5 monde mercredi dernier. Il s’agit, entre autres, de la question de la transition, de son architecture, de sa durée, de l’avenir du président sortant Ibrahim Boubacar Keïta, des sanctions de la Cedeao.

Le porte-parole du CNSP a d’abord précisé qu’on ne peut pas parler de négociations entre le Comité et la Cedeao. Mais, selon le colonel-major Ismaël Wagué, après l’action qui a emmené la démission de l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta, la Cedeao a mis en place une mission de compréhension et de médiation.

Son but principal était de les voir, de s’assurer que l’ancien président va bien et qu’il a effectivement démissionné. Et ensuite, leur demander quelle était la suite. «On leur a dit que la suite pour nous est d’organiser rapidement la transition pour aller vers un système normal. Et comme il y a des sanctions mises en place, on leur a demandé de voir dans quelle mesure celles-ci peuvent être allégées», a expliqué le porte-parole du CNSP.

Sur la question de la gestion de la transition par un civil ou un militaire, le colonel-major Wagué a déclaré que son architecture et sa durée seront précisées à l’issue des concertations entre Maliens qui seront confirmées par une Charte ou une feuille de route de la transition. Mais déjà, au cours des échanges avec l’équipe de médiation de la Cedeao, plusieurs scenarii se sont dégagés. D’après lui, cette équipe a en tête le concept de transition conformément au protocole de la Cedeao où ils disent qu’il faut un président civil, un Premier ministre, un gouvernement avec la durée de transition comprise entre 6 et 9 mois et dépassant rarement un an.

……..LIRE LA SUITE SUR LESSOR.SITE

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. Ce qui m’inquiète est le nombre inconnu des membres CNSP, tous les colonels sont membres, les sapeurs pompiers , les douaniers les agents des eaux et forêts etc… C’est dommage tout le monde monte à Kati pour se faire enrôler , allez y au front pour sécuriser le pays Certainement c’est une sorte d’AEEM, bientôt les autres colonels qui sont à l’intérieur vont regagner Kati.

  2. Notre choix comme président de la transition, si elle sera civile sera Tienan COULIBALY.Au cas, ou le CNP gardera ce poste et donnera la Primature aux civils il deviendra PM.

  3. On a quitté du pire à la mort avec ses militaires on se rappel tous du cas sanogo .
    Ibk a été le plus mauvais président que la terre n’a jamais regorger
    .mais de ibk au militaires qui ont faillit a toutes les batailles de 2012 à aujourd’hui c’est vraiment regrettable .
    Quel malédiction sur le mali

  4. Pendant que les militaires ce font massacrer au au centre il y a d’autres qui se la coule douce à Bamako soit disant on veut mettre le pays sur le rails .alors que ce n’est pas son domaine de prédilection .
    Ibk était le cancer mais ses militaires on se le dira dans moins d’un an ils sont pire que la mort

  5. Le colonel wagué a menti en disant que la junte n’a jamais demander 3 ans de transition alors que le Président tIssoufou vient de déclarer le contraire comme c’est bien la junte qui a demander une transition de 3 ans

  6. Boua le ventru IBK L’Enfant Maudit de Sebenikro et le Mande ZONKEBA avait besoin de ce coup de pouce pour aller car il ne controllait plus rien et ne savait plus rien de la situation, completement confus car un nullard et faineant.

    • En tout cas bcp dans son précarré de fidèles et d’alliés de fortunes ou de circonstances vont pleurer cette démission de Boua car ils seront en chômage au nouveau de l’Administration, de l’AN.Ces vampires qui se rêvaient déjà “riches” et se frottaient les mains pour succer le sang des maliens.,exceptés ceux qui eu cette chance de voler l’argent public avant le coup.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here