Conférence nationale du parti alliance pour le Mali : « Tout le monde a un rôle de premier plan à jouer dans l’édification du Mali » dixit Oumar Ibrahim Touré

1

La salle Djéli Baba Sissoko du Centre international de conférence de Bamako a abrité samedi dernier les travaux de la première conférence nationale du parti Alliance pour Mali (APR).   Cette conférence a été couplée avec le premier congrès des mouvements des femmes et des jeunes du parti. La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par le président du parti Oumar Ibrahim Touré, ancien ministre, non moins commissaire à la Sécurité alimentaire. A ses côtes, la présidente du mouvement des femmes Mme Traoré Habibata Djiré et le président du mouvement des jeunes, Aliou Amadou Sangho. Ont massivement pris part aux travaux, les délégués de l’intérieur, des militants et sympathisants ainsi que des représentants des partis amis de la majorité présidentielle et de l’opposition politique.

Rappelons que le ministre Oumar Ibrahim Touré, lançait ce parti le 25 mai 2013 dans cette même salle. C’est le samedi 09 avril dernier que le parti du perroquet a tenu sa première conférence nationale et le premier congrès des mouvements de femmes et de jeunes. A cette occasion, nombreux sont les partis amis qui ont répondu présents à cet appel. Il s’agit des partis de la Convention des partis de la majorité présidentielle et de l’Alliance pour le Mali. Au nombre de ces partis,  le RPM, de l’UDD, l’Adema, l’APDM/Equité, le CNID, le PSR, l’UM RDA Faso Jigi et des partis de l’opposition comme le PDES, le PSP et les FARES.

Après l’exécution de l’hymne du parti, Dr Ousmane Diallo, le secrétaire général du parti a, dans son mot de bienvenue, salué le courage et les efforts des militantes et militants du parti pour les efforts inlassables de tous les jours et a présenté les excuses du bureau politique national aux délégués venus de l’intérieur pour les conditions difficiles auxquelles ont vécus, pour participer aux travaux de ces assises.

Pour le président Oumar Ibrahim Touré, le bateau Mali a tangué par moment mais sans perdre ses repères et affirmant haut et fort sa volonté de revenir au-devant de la scène internationale comme il fut le cas dans un passé assez récent. A lui, d’ajouter que ces ont vu naître la formation politique. « Les débuts n’ont pas été faciles, mais que de chemin parcouru en si peu de temps. Cependant, après trois années, il serait à ce stade hasardeux de vouloir dégager un bilan exhaustif de notre présence sur la scène politique nationale, tant la vie de notre parti est appelée à se caractériser par sa longévité », a indiqué M. Touré. Pour le président du APR, le Mali sort inexorablement et avec détermination de la spirale négative, construite à dessein par certains pour nous. Cette période de notre jeune histoire en tant que République, mandate chacun de nous à jouer une partition réelle dans la reconstruction et la relance effective de notre nation, interpelle le ministre Oumar Ibrahim Touré. Selon le président Oumar Ibrahim Touré, le Mali pour tous n’est pas une rhétorique politique, mais une croyance que le parti souhaite, par son action érigée en véritable principe de gouvernance. A ses dires, les femmes, les jeunes, les hommes de tout âge, de toutes les aires géographiques, culturelles et ethniques du Mali, ont chacun en ce qui le concerne un rôle de premier plan à jouer dans l’édification du Mali. « C’est en cela que nous restons convaincus que notre crédo, à savoir, une alliance de tous les fils du Mali, pour une renaissance de notre pays, est une vision juste pour atteindre les objectifs qui sont les nôtres. Ces objectifs sont entre autres la promotion de la bonne gouvernance, la relance d’une économie de croissance et de développement durable et surtout la promotion du développement social dans notre pays », a conclu Oumar Ibrahim Touré.

Dramane Coulibaly 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.