Conférence régionale : Le RPM déjoue les pronostics à Gao

0

Requinquées, les sections du Rassemblement pour le Mali (RPM) font bloc derrière les responsables de la fédération de Gao pour maintenir la cadence du parti en se maintenant première force politique de la région. C’est ce message que le secrétaire général de la section RPM de Gao, Abdrahamane Diakité, et ses camarades des autres sections de la région ont donné aux dirigeants du BPN-RPM le week-end dernier. Il s’agit notamment des sections de Gao, Bourem, Almoustarat et Ansongo.

La saignée annoncée au sein de la fédération régionale RPM de Gao serait une chimère au regard de l’engouement qui continue d’animer les militants du parti.

Depuis le vendredi soir, les tisserands avaient préparé du lourd pour la 2ème conférence régionale de leur parti à travers une mobilisation inégalée. Mais la propagation inquiétante de la Covid-19 a fait changer la donne. Car, en parti républicain, les responsables du RPM ne pouvaient se soustraire des mesures restrictives édictées par le gouvernement afin de lutter contre cette pandémie.

Toutefois, force est de reconnaitre que les militants RPM avaient déjà annoncé les couleurs le vendredi 9 avril 2021, à la veille du Conseil de défense tenu pour lutter contre la Covid-19. Ce qui prouve son dynamisme dans la cité des Askia.

Faut-il le souligner, au finish, les éléments clés de la fédération du RPM ont tenu la présente conférence de façon sobre pour se conformer aux mesures gouvernementales.

Échanger avec les militants sur la vie du parti, remobiliser et redynamiser les militants pour face aux échéances électoraux à venir, et renforcer la foi des militants en leur parti et de prouver la présence et la vitalité du parti après les événements d’août 2020 étaient entre autres au menu du présent événement.

Dans son intervention, le Pr. Amidou Issoufi Saraoui, nouveau président de la fédération RPM de Gao a, après avoir invité les participants au respect strict des mesures barrières,salué l’ensemble des membres du bureau politique national en général, et en particulier le camarade président Dr. Bocari Tréta pour avoir accepté, en dépit des contraintes d’agenda du BPN, la demande de report de la tenue de la présente conférence. Pour lui, cette dérogation qui a été oh combien salutaire ne leur a point surpris au regard de l’attachement de DrTréta au travail bien fait et proprement fait.

A l’e croire, le président du RPM, l’un des acteurs majeurs du mouvement démocratique, est de ceux qui savent qu’aucun sacrifice n’est de trop pour construire le parti. « Toujours débout sur les remparts,il nous apporte ce matin, comme un Messie, le message de la foi en notre idéal, en notre projet de société en notre parti, le Rassemblement pour le Mali ».  Du point de vue de l’orateur, la mobilisation de toutes les sections de Gao dénote que « rien n’est perdu » et que le dévouement et l’attachement aux idéaux du parti sont restés intacts à Gao.

Parlant des partis alliés, Pr Amidou Issoufi Saraoui a adresséune mention spéciale à son fidèle compagnon et frère, Sadou Diallo,qui est, selon lui,un exemple de dignité et de fidélité, un vrai partenaire au sens étymologique du mot.

 

« Notre pays est à un tournant décisif de son histoire moderne. En effet, les évènements d’août 2020 ont dessiné un nouveau paysage politique transitoire dont la réussite dictera le nouveau visage du Mali. Très tôt le bureau politique national du RPM s’est engagé vigoureusement dans la préparation des troupes pour les combats électoraux qui vont suivre la période transitoire en cours. La présente conférence se situe en droite ligne de cette légitime préoccupation. Elle aura pour objectif essentiel», a-t-il indiqué.

L’occasion a été propice pour lui de rappeler les problèmes qui assaillent sa région. Il s’agit du manque d’emploi pour les jeunes diplômés ou non diplômés du parti etle faible taux de promotion des cadres qui démotive les militants.

Toutefois, rassure le nouveau président de la fédération, ces difficultés n’entament en rien aujourd’hui leur détermination car l’heure est à la reconquête. Il faut reprendre les choses en main pour apporter des vraies solutions aux problèmes soulevés. Pour ce faire, indique-t-il, aucun sacrifice ne sera de trop.

«Rassurez-vous, hier comme aujourd’hui, la Fédération de Gao est déterminée plus que jamais à jouer toute sa partition dans la réalisation de notre projet commun. Rien n’est perdu pour nous. Bien au contraire, c’est seulement maintenant que nous sommes réellement ensemble, plus forts, plus solidaires et plus confiants», déclarePr Amidou Issoufi Saraoui.

S’agissant des départs enregistrés en fin mars, les responsables du RPM Gao estime qu’ils constitueront sans nul doute le levain qui propulsera le parti au-devant de la scène politique régionale. Car, explique-t-il, certains sont partis, d’autres son en train de venir et en grand nombre.

Malgré toutes les difficultés évoquées ici et là, poursuivra-t-il, le RPM se porte bien et même très bien dans la région de Gao. « Le Rassemblement pour le Mali est irréfutablement la première force politique de la région. Nous nous engageons, mes camarades et moi, à tout mettre en œuvre pour préserver cette position. C’est pourquoi nous n’allons pas dormir sur nos lauriers. Nous nous battrons contre vents et marrées pour mériter notre place. Nous avons foi en notre projet de société et en nos capacités. Ensemble, nous vaincrons», promettra-t-il.

Satisfait de l’accueil et du dynamisme que caractérise la fédération de la région de Gao, le Président RPM, Bocary Tréta a exprimé sa satisfaction et son optimisme pour des meilleurs scores à l’issue des prochaines élections.  Après avoir invité ses militants à plus de cohésion, il a rassuré Gao de l’accompagne « sans faille » du bureau politique national.

Oumar KONATE      

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here