Affaire de l’avion présidentiel et des équipements militaires : Soumeylou B. Maïga et Mme Bouaré Fily Sissoko placés sous mandat de dépôt

0

L’ancien Premier ministre, non-moins ancien ministre de la Défense et des Anciens Combattants, ancien  Directeur de la Sécurité d’Etat, Soumeylou Boubeye Maïga, a été placé sous mandat de dépôt hier après avoir été entendu par la Chambre d’accusation de la Cour Suprême. Mme Bouaré Fily Sissoko, ancienne ministre de l’Economie et des Finances, a été elle aussi écrouée à la prison pour femmes de Bollé.

 L’affaire dite de  surfacturation de l’achat de l’avion présidentiel et des équipements militaires qui vient de resurgir remonte à 2014. L’année où Soumeylou Boubèye Maïga était ministre de la Défense et des Anciens Combattants et Mme Bouaré Fily Sissoko ministre de l’Economie et des Finances. Un rapport du Bureau du Vérificateur général avait décelé des surfacturations sur l’achat de l’avion de commandement d’IBK et d’autres équipements militaires. Le Fonds monétaire international (FMI), mis au parfum de ce scandale avait demandé des enquêtes en menaçant de couper ses relations avec notre pays.

La semaine dernière, lors de son passage sur Renouveau-TV sur la question relative à la surfacturation de l’avion président et des équipements militaires, Soumeylou Boubeye Maïga s’est prononcé et a laissé entendre que ledit dossier avait été classé sans suite, par la Cour suprême du Mali. A ces propos, le Procureur général près la Cour suprême a précipitamment réagi sur la chaine nationale ORTM. Mamadou Timbo a apporté un démenti aux propos de Boubeye sur la péripétie de classement sans suite de ce dossier qui selon lui, va être ouvert avec de nouveaux éléments.

Le lendemain de la déclaration du Procureur général, Soumeylou Boubeye Maïga est convoqué à la Chambre d’accusation de la Cour suprême sur demande d’un haut magistrat pour être entendu. Il a été arrêté dans l’après-midi « pour faux, usage de faux favoritisme, corruption, trafic d’influence… ». Il a été suivi quelques plus tard de l’ancienne ministre de l’Economie et des Finances aux moments des faits. Celle-ci est inculpée pour « favoritisme, atteinte aux biens publics, faux et usage de faux, népotisme et corruption».

En plus de Soumeylou Boubeye Maïga et de Mme Bouaré Fily Sissoko, plusieurs autres personnalités en lien avec cette affaire, dont d’anciens ministres, des  opérateurs économiques seront dans la mire de la justice dans les jours à venir. Des interpellations aux fins d’enquêtes sont ainsi lancées depuis hier, selon plusieurs sources.

Koureichy Cissé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here