Diplomatie : l’imprudent ambassadeur du Mali en RCI

2

L’actuel ambassadeur du Mali en RCI, ami personnel du président IBK devant l’Eternel, est des plus indélicats des diplomates maliens à l’extérieur. On croyait que les seuls faits à lui reprochés étaient des histoires de mœurs et de légèreté dans son comportement.

Que non ! Notre diplomate qui s’accroche à son poste d’ambassadeur est aussi un très mauvais gestionnaire et un quasi-délinquant financier. Il lui est reproché, dans le cadre de sa gestion, d’avoir fait disparaître dans la nature la coquette somme de près de 200 millions de FCFA.

Pire, comme pour dire qu’il est protégé quelque part, c’est sur feuille volante et à la main qu’il a répondu aux préoccupations du Bureau du Vérificateur général.

Lisez des extraits de ce qui lui est reproché et dont il se moque éperdument : «Le montant total des irrégularités financières s’élève à 166 287 446 FCFA et elles se présentent comme suit. L’Ambassadeur du Mali à Abidjan a procédé à l’acquisition de biens sans respecter les procédures de passation de marchés publics».

Le rapport précise que le Décret n°08-485/P-RM du 11 août 2008, modifié, portant procédures de passation, d’exécution et de règlement des marchés publics et des délégations de service public, dispose en son article 4 : «Les dispositions du présent décret s’appliquent aux marchés publics et délégations de service public conclus par l’Etat, les collectivités locales, les établissements publics […]».

Le même rapport rappelle toujours que l’article 9 du décret ci-dessus-cité dispose : «Le présent décret s’applique aux marchés publics qui n’en sont pas exclus en vertu de l’article 8 et dont la valeur estimée est égale ou supérieure aux seuils de passation des marchés tels que définis ci-après : vingt-cinq millions de francs CFA (25.000.000), pour les marchés de travaux et les marchés de fournitures et de services courants […]».

Afin de s’assurer, précise le rapport du BVG, de l’application de ces dispositions, la mission a examiné les pièces justificatives des dépenses des exercices de la période sous revue et procédé à des entrevues. Elle a constaté que l’AMA a acheté, en février 2016, uniquement sur factures, deux véhicules Toyota, une LAND CRUISER 200 SW VX et une HILUX 2986 CC DSL-D/C 4×4 pour des montants respectifs de 46 835 454 FCFA et 18 741 613 FCFA, soit un montant total de 65 577 067 FCFA, sans passer de marchés publics.

Le Secrétaire Agent comptable paie des factures sans justification de service fait

Par ailleurs, il ressort des travaux de vérification que le SAC paie des factures non accompagnées de bordereau de livraison, de procès-verbal de réception ou d’attestation de service fait. Le montant total des factures concernées s’élève à 56 178 802 FCFA.

Mohamed Ag Aliou

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. L’Ambassadeur O. AG RHISSA travaille à l’image de nos Autorités actuelles.
    Comment relève t’on un Ambassadeur pendant plus d’un an et qu’il continue à se raccrocher à ce poste,quelle diplomatie
    Cet ancien rebelle a toujours été cité dans des scandales d’argent,débiteur insolvable,nomination opaque des consuls honoraires même dans les certains villages de la cote d’ivoire moyennant de l’argent,la voiture de commandement constatée devant des boites de nuit d’Abidjan.
    Est ce que ces Autorités actuelles ont du respect pour ces millions maliens de la cote d’ivoire?C’est dommage!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here