Office National des Transports : Un élément de la sécurité présidentielle tente de passer le permis à la place de son frère

0

C’est le Président de la République Amadou Toumani Touré lui même qui, le mois d’octobre dernier, déplorait le manque de moralité dans le processus de passation et de délivrance des permis de conduire. Ironie du sort : un de ses proches vient d’être pris en flagrant délit de fraude en la matière à l’Office National des Transports (ONT).rn

L’homme est un élément de la sécurité présidentielle. Il a été appréhendé le lundi dernier pour faux, usage de faux et usurpation d’identité. En clair, il tentait d’effectuer l’examen à la place de son frère. Mais grâce à la vigilance des examinateurs, le pot-aux-roses a été vite découvert. Il a été arrêté et mis à la disposition de la police militaire. C’est en présence de nombreux témoins que la scène est survenue.

rn

Cet incident n’est pas le premier du genre. Il y a déjà eu deux cas similaires lesquels ont été mystérieusement étouffés au niveau d’autres instances. Il s’agissait toujours d’éléments des forces armées et de sécurité. Ce qui amène à dire qu’en la matière, ATT doit d’abord se soucier du comportement de ses propres collaborateurs avant celui du citoyen lamda.

rn

Parmi les nombreuses causes des accidents de la circulation routière, figurent en bonne place, les vrais faux permis de conduire. ATT lui-même l’a reconnu : les hommes sont à l’origine de la plupart des accidents. Pareil aveu devrait être suivi de mesures de redressement. Si les responsables de l’ONT sont de plus en plus regardants sur le phénomène, les  candidats eux, ne semblent pas se décourager. Qu’ils soient en général issus des rangs des forces armées et de sécurité interpelle au plus haut point la hiérarchie.

rn

B.S. Diarra

rn

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER