Crise politico-sécuritaire au Mali : Alpha Oumar Konaré, l’ultime recours

13

Il ne serait nullement exagéré d’affirmer que la presque totalité  des grands acteurs de la scène politique malienne sont allés à l’école  d’Alpha Oumar Konaré. D’IBK, à SoumailaCissé, en passant par Modibo Sidibé, TiébiléDramé jusqu’à MountagaTall, tous ont collaboré avec Alpha Oumar Konaré. AOK ne pourra-t-il pas prendre un peu de son temps pour assoir tous les acteurs politiques maliens en leur proposant un schéma de sortie de crise ?Sait-il que c’est  faute de n’avoir pas conseillé ATT, qu’il y a eu  le coup d’Etat qui a renversé son régime ? Va-t-il enfin se décider à descendre dans l’arène politique pour être ladernière solution dans la crise socio politique  avant qu’il ne soit trop tard ?

Le Mali ne tient aujourd’hui que d’une  petite digue, celle érigée par nos devanciers que sont  Mamadou Konaté, Modibo Keita, FilyDabo Sissoko  pour ne citer que ces trois figures emblématiques. Et si nous n’y prenons pas garde, cette digue risque de rompre pour inonder le grand Mali.

En effet, depuis 2013, le pays se trouve dans une tourmente tant sur le plan politique que socio-sécuritaire,empêchant tout progrès. Le nord est sur le point de nous échapper ; le centre est au bord de la guerre civile avec son corolaire de massacres et le sud est en ébullition à cause des revendications corporatistes de travailleurs. C’est malheureusement dans ce tourbillon indescriptible que se trouve le Mali. Qui pour le sortir de cet abyssal trou ? Voici la pertinente question à laquelle chaque citoyen doit tenter de répondre. Pour nous,  seul Alpha Oumar Konaré est à même de trouver la solution aux problèmes des Maliens et cela  pour trois raisons :

Première raison

Il est le seul Président, à avoir exercé ses deux mandats sans être renversé par un coup d’Etat contrairement aux Présidents Modibo Keita, Moussa Traoré et Amadou Toumani Touré. Il n’a non plus pas été tabassé comme Dioncounda Traoré, le Président de la Transition. Donc, pour avoir géré le Mali post révolution sans anicroche et remettre le flambeau à son successeur, il semble avoir un secret, donc qu’il mette ce secret à la disposition de son ancien Premier ministre, devenu Président de la République, IBK,  qui patauge toujours  depuis six ans.

Deuxième raison

Alpha Oumar Konaré, pour avoir eu sous son autorité les deux têtes de proues de la politique malienne, à savoir IBK et SoumailaCissé, est à mesure de les parler et a toutes les chances d’être entendu. A ces deux, s’ajouteraient d’autres figures comme entre autres,  Modibo Sidibé, TiébiléDramé, MountagaTall. Mêmes les jeunes acteurs politiques sont unanimes que l’aura et l’expérience qu’il a, pourraient permettre de sortir le Mali de cette situation. Donc Alpha Oumar Konaré est attendu pour apporter sa pierre à l’édifice national.

La troisième raison

Par devoir citoyen, il est une obligation, ne serait-ce que morale,  pour tout patriote d’apporter sa pierre à la construction du patrimoine commun, surtout quand celui-ci est en danger. Alpha Oumar Konaré pour avoir bénéficié de la confiance de son peuple pendant dix ans, doit mettre son savoir-faire,  à la disposition de ce même peuple en danger de mort. Ce serait une reconnaissance absolue et un devoir citoyen si Alpha Oumar Konaré venait à descendre sur le terrain politique pour proposer sa vision du Mali et ses solutions à la crise multidimensionnelle.

Youssouf Sissoko

Commentaires via Facebook :

13 COMMENTAIRES

  1. Ni fiye bora mini, fiye douma: un nouveau lauditeur, double face – double densité pour AOK! 😼😼😼

  2. quand les 2 vieux qui ont mis le mali dans le trou….
    alpha est celui qui a commencé à détruire l’armée du mali … et c’est à lui que ibk prend des conseils de sécurités ????? ———–> le mali est dans la merde pour très longtemp !!!

    Solutions :
    1 . virer l’armée franSSaise
    2.virer l’onul
    3. desarmée de force où tuer toute personne qui prend des armes
    4. construire une armée malienne puissante, seule habilité à avoir la force !!!!

  3. Quant on n’arrêtera d’écouter les assoiffés du pouvoir qui ont lancé des contrevérités sur le régime d’AOK,dont certains commentaires ici en font l’écho,le Mali retrouvera son unité,fera face à ses problèmes sans faire intervenir ALPHA OUMAR KONARE,ni AMADOU TOUMANI TOURÉ car les solution sont indéniablement dans le cadre d’une unité nationale.
    Pourquoi les maliens sont incapables de s’unir?
    Depuis MARS 1991,la tendance fossoyeur des deniers publics née de l’ exercice du pouvoir des tombeurs de MODIBO KEITA mène un combat pour continuer à profiter impunément des deniers publics contre cette autre tendance qui oeuvre pour le KOKADJE.
    Le pouvoir d’AOK s’est retrouvé attaqué par les deux tendances.
    Celle née de la dictature considère AOK comme le représentant de ceux qui ont mis fin à leur régime criminel pendant que l’ autre tendance l’accuse d’avoir trahi les idéaux de mars 1991 en négligeant la lutte contre la corruption.
    Quand IBK a pris la tête du gouvernement,ensuite celle du parti au pouvoir,le pouvoir s’est plus penché du côté de la tendance née de la dictature.
    Plusieurs des sympathisants du dictateur dans l’administration publique ont regagné l’ADEMA PASJ avec la bénédiction d’Ibk et la tendance de ce parti proche de l’idéologie de mars 1991 s’est retrouvée marginaliser jusqu’à la rupture d’Ibk avec son mentor.
    Naturellement après la rupture,la première tendance très proche de MOUSSA TRAORÉ s’est raprochée d’Ibk contre celle restée dans l’ADEMA PASJ autour de SOUMAILA CISSE avant que ce dernier ne crée son parti pour laisser le parti aux opportunistes.
    Cette guerre de tendance s’est calmée pendant la période d’exercice du pouvoir d’ATT.
    Comme la première tendance accuse AOK d’être responsable de leurs chutes,elle considère naturellement ATT comme son allié l’auteur du coup d’État .
    Des allégations mensongères ont plu quand IBK a perdu son poste de deuxième personnalité de l’ ÉTAT attribuée par ATT après son élection en 2002 jusqu’à provoquer sa chute avant la fin de son mandat pour empêcher le régime sortant d’organiser les élections synonymes de l’arrivée d’un proche d’ATT au pouvoir.
    Ce renversement de tendance a accentué le combat,IBK ne voulant pas redonner le pouvoir à l’autre tendance allant jusqu’à collaborer avec l’envahisseur français.
    C’est dans ce contexte de guerre tendancieuse qu’on veut qu’ AOK intervienne car tout le monde constate maintenant que le Mali est entrain de disparaître en sa forme héritée de la colonisation française.
    Que cette guerre cesse pour que les fils du Mali soient unis pour défendre l’unité de leur pays.
    Est ce possible quand un CLAN estime qu’ il est seul détenteur du pouvoir trouvant légitime que les autres se plient à leurs volontés d’où cette attitude de SBM à empêcher une manifestation démocratique contre le pouvoir?
    ALPHA OUMAR KONARE a tout à fait raison de s’éloigner de cette guerre de tendance imposée par les fossoyeurs hérités des vrais destructeurs de ce pays à partir du 19 novembre 1968 dont le noyau dur autour de MOUSSA TRAORÉ reste fidèle à IBK.
    Son intervention ne sert à rien tant que la HAINE perdure.
    Cette tendance a empêché MODIBO KEITA de donner à ce pays sa noblesse en Afrique à l’instar des pays asiatiques,elle est entrain de contribuer énormément à sa division.
    Seule une révolution populaire peut mettre fin à cette guerre de tendance en initiant une nouvelle LOI FONDAMENTALE consacrant la séparation exacte du pouvoir permettant d’écarter un à un tous les fossoyeurs de l’espace politique par une justive saine et impartiale.
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  4. Alpha fait petit th probleme. Tous les anciens presidents du Mali doivent etre arretes at juges. Alpha et as clique sont Venus pour senrichir

  5. Je ne crois que ni Alpha Oumar Konare ni ATT soient responsables de la situation de crise grave qui traumatise le Mali ,d’aujourd’hui.Ce pays ,jaloux de son independance politique a ete victime d’un complot ourdi par les Services du President Francais ,Sarkosy. Qui aurait pense que l’Alliance militaire qui a abattu le President Kadaphi aurait laisse le chemin libre aux Touaregs et aux djihadistes pour venir occuper plus que la moitie du territoire Malien,que des officiels Francais auraient applaudi le carnage d’Al Quel Hoc, qu’ils repondraient a la demande d’assistance du Gouvernement Malien ,mais qu’ils interdiraient a l’Armee Malienne de controller Kidal.S’il y a une grave faute politique ,c’est l’absence du Pouvoir Malien,l’abandon du Pouvoir a ceux qui avaient muri ce sale complot et qui ont travaille a sa realisation complete jusqu’a ce jour.On comprend maintenant le silence d’Alpha Konare.La souverainete Nationale doit etre sauvegardee et lorsqu’elle est menacee,les Leaders politiques doivent rejeter la soumission.Cet accord qui semble nous etre impose ne respecte pas notre Constitution.Une armee des Nations Unies forte de 15000 soldats aguerris, qui ne bronchent pas devant de tels carnages et se conmtentent de les condemner. Des massacres semblables de 160 civils viellards,femmes enceintes,bebes,jeunes enfants encore ignorant de tout, se font abattre comme moins que les animaux. Ce carnage est un echec general. Echec de la politique de pacification au Mali, echec du gouvernement qui n’a pas suivi le franc-parler et echec du pays principal intervenant qui ,avec ses vues coloniales,ignore les interets mutuels de ex-colonies.

  6. A moins qu’il vienne faire son mea-culpa…. sinon qui va l’écouter? Qui a démantelé l’Armée? Qui a formé les fonctionnaires a l’enrichissement massif et illicite? N’est ce pas le résultat de ces deux problèmes qui mis le pays a terre aujourd’hui? En un mot, il est clair que l’ère démocratique était mal partie!

  7. AOK savait depuis 1995 qu’il y avait un camp de djihadistes à quinze kilomètres d’Aguel’hoc, mais il n’a donné aucune consigne pour arrêter ce cancer qui était à sa phase première; d’ailleurs il a retirer l’armée malienne de cette zone au nom de l’accord de Tamarasset, pire, il a rassuré les occidentaux que les rames ne soient plus commandées au nom de cette armée pendant dix ans. C’est les conséquences de ces mauvaises décisions qui sont à la base de la crise actuelle, avec ça comment vouluez-vous que AOK puisse parler avec aisance? Impossible, car il fait parti des problèmes maliens et des solutions. AOK est un scandale dans l’arène politique malienne, il a semer le vent pour le Mali avec beaucoup de moqueries envers les gens qui lui disaient ne faite pas ça Monsieur le Président, nous récoltons la tempête, aujourd’hui nous sommes tous dans le chaos total, c’est regrettable.

  8. AOK n’a aucune capacité de régler cette crise que le Mali traverse actuellement, car il est l’un des créateur de cette crise, lui et ATT quand il était aux affaires, ils se moquaient de l’ensemble des maliens avec leur cinéma et leur fourberie et aujourd’hui ce cancer est à sa phase terminale et ces mauvais acteurs n’ont plus de mots à dire et même s’ils parlent, ils n’aurons la confiance de personne, car ils ont posé des actes de gouvernance on ne peut plus catastrophique; une gouvernance qui faisait hisser les bourreaux et oppressait les victimes qui souffraient doublement, c’est dommage de voir ces genres de leaders insouciants et inconscients qui regardaient des autres maliens comme des pestiférés. Pour régler le cas malien, il faut beaucoup d’ingéniosités et de tacts avec de nouvels hommes. Mais ce qui reste certain nos politiciens ne verraient jamais les choses de cet œil, dommage pour le Mali.

  9. quel pays, un journaliste, qui veut que l’homme par qui tous les malheureux du mali sont arrivés, soit le sauveur du mali(alpha oumar konaré). triste pays, qui donne l’impression de ne jamais demander des comptes.

  10. Faudra -t-il qu’il soit consulté par les tenants actuels du pouvoir!
    Si Alpha commence à intervenir dans la gestion du pays sans être consulté, il se fera hara kiri par cette masse inculte qui inonde le Landerneau politique national. je vais parler des militants de tel ou tel parti qui ne ratent aucune occasion pour l’accuser de tous les pêchers d’Israël.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here