Transition politique : Défilé des diplomates à Koulouba !

0

Le Président de la transition, Ba N’DAW a accordé, ces derniers jours, des audiences à nombreux Ambassadeurs accrédités au Mali et à des représentants des organisations internationales. Les audiences ont porté sur la gestion de la transition et la coopération.

Parmi les personnalités reçues par Ba N’DAW, il y a les Ambassadeurs de France (Son Excellence Joël MEYER), de  Chine (SE ZHU Liying), de la Suisse (SE Madame  Weichelt KRUPSKI). Il a également reçu le ministre marocain des Affaires Etrangères, de la Coopération africaine et des marocains résidents à l’étranger, SEM Nasser Bourita, le représentant permanent de la CEDEAO au Mali,  Hamidou Boly  et l’envoyé spécial des Etats Unis pour le Sahel, SE Peter PHAM.

A sa sortie de l’audience, l’Ambassadeur de France au Mali a indiqué que le Mali est un partenaire stratégique pour la France. Il a réaffirmé la volonté de la France et des plus hautes autorités Françaises d’accompagner la transition en matière de développement et de retour de l’état sur tout le territoire national.  Pour lui, tout doit être mis en œuvre afin que cette transition soit réussite. Pour ce faire, les autorités de la transition doivent  s’atteler à la réalisation des tâches essentielles pour l’avenir du pays. Il s’agit entre autres de la création des conditions sécuritaires nécessaires pour l’organisation d’élections inclusives et transparences, la restauration de la cohésion et le vivre ensemble entre les Maliens… Le diplomate français a  rendu hommage aux forces de défense et de sécurité maliennes qui, selon lui, se battent sur le terrain avec bravoure aux côtés des forces internationales dont barkhane  contre l’insécurité et le terrorisme.

Le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains résidents à l’Etranger était porteur d’un message de félicitation et d’accompagnement du Roi Mohamed VI au Président de la transition Ba N’Daw. A sa sortie d’audience, son excellence Nasser Bourida dira que sa majesté Roi Mohamed VI a toujours mis l’intérêt du Mali au-delà de  toutes les circonstances et tous les contextes politiques. Selon lui, le Maroc conforment aux orientations de sa majesté le Roi est prêt à accompagner toutes les priorités et programmes qui seront définis par les autorités maliennes durant cette période particulière.

«La Suisse va continuer à soutenir le Mali, comme elle a toujours fait depuis 50 ans, dans son développement», a fait savoir à son tour, l’Ambassadrice de la Suisse au Mali. Les domaines secteurs d’intervention de la Suisse au Mali sont l’éducation, le développement rural et la bonne gouvernance. Comme les Ambassadeurs de la France et de la Chine au Mali, l’ambassadrice de Suisse était à Koulouba pour féliciter et faire connaissance avec les autorités de la transition afin de mieux les accompagner.

L’émissaire de la CEDEAO, Hamidou Boly a abordé la question des sanctions imposées au Mali suite au coup d’état du 18 août. Selon lui, les sanctions  de la CEDEAO seront  levées, si les autorités maliennes clarifient certaines situations notamment, les missions du vice-président de la transition, la dissolution du CNSP et la libération des personnalités détenues par la junte à Kati. Il a félicité les efforts faits par le mali par rapport aux conditions posées par la CEDEAO à savoir, la désignation d’un président civil et d’un Premier ministre civil.

L’envoyé spécial des Etats Unis pour le sahel, Peter PHAM a livré la position des  autorités de son pays au président de la Transition, Ba N’Daw. La position des Etats unis n’est autre que le retour à l’ordre constitutionnel. Peter Pham s’est réjoui de constater qu’un grand pas a été fait dans ce sens avec la désignation d’un président civil et d’un premier ministre civil. L’envoyé des Etats Unis a insisté sur le respect des droits de l’homme par les autorités de la transition.

Rassemblés par Aboubacar Berthé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here