Discours du Colonel Abdoulaye MAIGA Premier ministre PMI, Chef du Gouvernement du Mali, à l’occasion du Débat général de la 77ème Session

46

Monsieur le Président de l’Assemblée générale,
Mesdames et Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement, Monsieur le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, Mesdames et Messieurs,

De prime à bord, je voudrais m’acquitter de l’agréable devoir de vous adresser les chaleureuses salutations du peuple malien riche de sa diversité culturelle, religieuse et ethnique, ainsi que celles de Son Excellence le Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’Etat.

M. le Président votre brillante élection à la présidence de cette 77ème session de l’Assemblée générale et la fin des travaux de la 76ème session de l’Assemblée générale brillamment conduits par votre prédécesseur S.E.M. Abdullah SHAHID, de la République des Maldives, m’offrent l’heureuse occasion d’adresser à Vos Excellences les chaleureuses félicitations de tout le Mali.

Enfin, permettez-moi de réitérer à notre Secrétaire général, M. António GUTERRES, notre haute appréciation des efforts louables qu’il continue de déployer pour la réalisation des nobles objectifs de notre Organisation commune. Nous sommes convaincus que vous êtes un ami du Mali et du Sahel.

L’amitié reposant sur la sincérité, souffrez que je vous exprime mon profond désaccord suite à votre récente sortie médiatique, au cours de laquelle vous prenez position et vous vous exprimez sur l’affaire des 46 mercenaires ivoiriens, qui est une affaire bilatérale et judiciaire, entre deux pays frères. C’est évident, que la qualification judiciaire des infractions liées à cette affaire ne relève pas des attributions du Secrétaire Général des Nations Unies. Au Mali, notre administration ne travaille pas sur la base de l’oralité, ni des déclarations par voie de presse, par conséquent, nous nous en tenons scrupuleusement à la Note Verbale de la MINUSMA, référence : MINUSMA/PROT/NV/226/2022 du 22 Juillet 2022, dans laquelle, il ressort clairement qu’il n’existe pas de liens entre les 46 mercenaires et les Nations Unies. Les récentes synchronisations des actions et l’harmonisation des éléments de langage consistant à faire passer le Mali de statut de victime à celui de coupable dans cette affaire des mercenaires, sont sans effets.

Excellence M. le Secrétaire Général,

Votre position sur l’affaire des mercenaires a été suivie par certains responsables d’Afrique de l’Ouest, donc c’est sous votre couvert, que nous leur adresserons des messages.

A l’endroit du Président en exercice de la CEDEAO, M. Umaro Sissoco Embalo qui affirme : « on vient de voir avant-hier, la déclaration du Secrétaire Général des Nations Unies qui dit que ce ne sont pas des mercenaires. Moi à la place des maliens, j’aurai relâché ces 49 soldats ».

Je voudrais très respectueusement signifier à ce dernier qu’il existe un principe de subsidiarité, d’ailleurs aux contours flous, entre la CEDEAO et les Nations Unies et non un principe de mimétisme. Egalement, il est important de lui préciser que le Secrétaire Général des Nations Unies n’est pas un Chef d’Etat et le Président en exercice de la CEDEAO n’est pas un fonctionnaire. Par conséquent, il serait indiqué qu’il ne banalise pas la CEDEAO. Enfin, il est utile de rappeler, au Président en exercice de la CEDEAO, qu’au Mali, les autorités n’interfèrent pas dans les dossiers judiciaires et respectent l’indépendance de la Justice. Donc, nous n’avons pas vocation à interpeller ou relâcher, ceci relève de la fonction judiciaire. Aussi, M. Umaro Sissoco Embalo doit être conscient du fait qu’il est le dépositaire d’un lourd héritage et de plusieurs sacrifices qui ont fait la renommée de cette Organisation. La dynamique ayant fait la grandeur de la CEDEAO ne doit pas être brisée. Par ailleurs, nous avons pris acte de la menace de sanctions proférée contre le Mali, et loin d’être impressionné par des sanctions, je voudrais signaler au Président en exercice de la CEDEAO, qu’à la fin de son mandat, les peuples ouest-africains le jugeront sur les efforts qu’il a fournis pour améliorer les conditions de vie des populations et non des show médiatiques servant des agendas étrangers.

A l’endroit de M. Bazoum, il remarquera que le Gouvernement de la Transition n’a pour le moment jamais réagi à ses propos injurieux pour deux raisons cumulatives. La première raison tient au respect de l’héritage laissé par nos ancêtres, qui consiste à ne pas répondre aux injures par des injures. La seconde raison relève de l’identité de M. Bazoum, l’étranger qui se réclame du Niger. Nous savons que le peuple nigérien frère du Mali, se distingue par des valeurs sociétales, culturelles et religieuses très riches. M. Bazoum n’est pas un nigérien, son comportement nous réconforte totalement dans notre constat.

Excellence M. le Secrétaire Général, le Mali tirera toutes les conséquences de droit de vos agissements.

Devant Dieu et en leur âme et conscience, nous demandons à ceux qui réfutent notre version, d’indiquer s’ils accepteront que des militaires ayant dissimulé leurs identités, en mettant sur leurs passeports qu’ils sont peintres, maçons etc… avec des armes, débarquent dans leur aéroport, sans que le pays de destination n’ait été au préalable informé et dans le dessein funeste de déstabiliser ce pays. S’ils ne l’acceptent pas, en tant qu’Etat, si cela n’est pas possible à Lisbonne ou ailleurs, le Mali non plus ne l’acceptera pas en tant qu’Etat et ce ne sera pas non plus possible à Bamako ou dans une autre localité malienne.

Monsieur le Président,

« Une nouvelle ère : des solutions porteuses de changement pour relever des défis interdépendants » le thème de cette 77ème session ordinaire de l’Assemblée générale suscitera l’espoir de meilleurs jours pour le Mali, à la condition que le bilan sans complaisance de l’ancienne ère soit établi, que les enseignements soient tirés et que des recommandations objectives soient formulées. Une fois cette étape franchie, je ne doute pas, qu’à travers notre action collective : nous réussirons à pacifier les multiples foyers de tension dans le monde, mais aussi à promouvoir un développement harmonieux et lutter efficacement contre les pandémies, la dégradation de l’environnement et le réchauffement climatique, les inégalités, les politiques de domination et de prédation de ressources.

Depuis le mois d’août 2020, le Mali se trouve dans un processus de transition, qui prendra fin le 26 mars 2024, par le transfert de pouvoir aux autorités élues. D’ici à cette échéance et conformément aux recommandations des Assises nationales de la refondation, les autorités de la Transition se sont engagées, dans deux chronogrammes convenus avec la CEDEAO (la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest), à faire des réformes politiques et institutionnelles, avant d’organiser des élections, dont l’objectif ultime est de refonder l’Etat malien, afin qu’il réponde aux aspirations profondes et légitimes de notre peuple à la paix, à la sécurité, à la bonne gouvernance, au développement et à la stabilité institutionnelle durable au Mali.

Dans cette perspective, je suis heureux de souligner que certaines avancées majeures ont déjà été réalisées, notamment la promulgation de la loi électorale qui comprend entre autres la création de l’Autorité Indépendante de Gestion des Elections (AIGE) dont l’installation est à un stade avancé, ainsi que la mise en place d’une commission composée d’éminentes personnalités de toutes les composantes de la société malienne, chargée de la rédaction de la nouvelle constitution.
Monsieur le Président,

Sur un autre plan, peu de gens savent que le Mali est le seul pays au monde dans lequel se superposent et se déroulent simultanément 4 types d’insécurité : le terrorisme, les conflits communautaires manipulés par les terroristes et leurs sponsors étatiques étrangers, la criminalité transnationale organisée et les actions violentes d’individus isolés.
Parallèlement à ce processus de retour à l’ordre constitutionnel, le Mali continue de mener une lutte sans merci contre les acteurs de l’insécurité, en particulier les groupes extrémistes et qui sont responsables de toutes sortes d’abus contre nos paisibles populations.

En ce qui concerne le Mali, je suis heureux et fier de vous annoncer que les groupes terroristes ont été sérieusement affaiblis et la peur a même changé de camp. Cependant, ces groupes criminels gardent encore et toujours une certaine capacité de nuisance, dans leurs tentatives désespérées de porter atteinte à notre intégrité territoriale et de terroriser nos populations.

Les vaillantes Forces de Défense et de Sécurité du Mali restent déterminées à faire face à toutes les menaces, d’où qu’elles viennent. Sous l’impulsion de Son Excellence le Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Gouvernement du Mali continue d’intensifier les efforts importants pour recruter, former, équiper et renforcer les capacités opérationnelles des Forces de Défense et de Sécurité maliennes. Je dois dire ici que les actions offensives menées jusque-là ont permis à nos forces de remporter des victoires décisives contre les forces obscurantistes. Elles ont également permis à l’Etat de reprendre pied et de réaffirmer son autorité sur une grande partie du territoire national, ainsi que de favoriser le retour de plusieurs milliers de nos compatriotes dans leurs localités d’origine.

Cependant, nous savons que la solution uniquement militaire ou sécuritaire a ses limites. C’est la raison pour laquelle, en appui à l’action militaire, le Gouvernement du Mali s’est doté d’une stratégie globale et intégrée, comprenant des mesures politiques, sociales, de développement, y compris la fourniture des services sociaux de base à nos populations durement affectées par la crise multiforme que nous traversons depuis janvier 2012, avec comme objectif la restauration de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire national.

Dans cette dynamique, le Gouvernement du Mali a approuvé le 24 août dernier, la Stratégie nationale de Stabilisation des régions du Centre et son Plan d’actions 2022-2024. Cette stratégie traduit la volonté des autorités de la Transition d’avoir une approche holistique de la stabilisation des régions du Centre. Elle vise à faire du Centre une zone stable et prospère où les communautés sont réconciliées et vivent en harmonie avec leurs voisins.

Parallèlement, la mise en œuvre diligente et intelligente de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger, demeure une priorité stratégique des autorités de la Transition, en tant qu’instrument pacifique de résolution durable de la crise, que traverse le Mali dans sa partie Nord.

Je dois dire que je suis particulièrement heureux des conclusions de la deuxième réunion de niveau décisionnel des parties à l’Accord, tenue à Bamako du 1er au 05 août 2022. Cette importante réunion, qui a regroupé les parties signataires et la Médiation internationale, a permis de lever certains obstacles afin de relancer le processus de mise en œuvre de l’Accord.

Poursuivant cette dynamique positive et progressive du processus de paix, la 6ème réunion de haut niveau du Comité de Suivi de l’Accord (CSA) s’est tenue à Bamako il y a à peine quelques semaines, le 02 septembre 2022. Cette session du CSA est un signal fort de la volonté des parties à s’engager dans une nouvelle dynamique en vue de parachever la mise en œuvre de l’Accord. Je réaffirme ici notre attachement à ce processus dont la réussite demeure l’une des conditions sine qua non de la stabilité durable du Mali.

C’est le lieu pour moi de saluer une fois de plus le rôle actif de l’Algérie et l’accompagnement de l’équipe de médiation internationale.

Je n’oublie pas ici la situation des réfugiés maliens dans les pays voisins, que je salue au passage pour leur hospitalité à l’égard des nôtres. Je n’oublie pas non plus celle de nos compatriotes déplacés internes. Je veux les rassurer que le Gouvernement du Mali reste très attentif à leur situation précaire et que tous nos efforts visent à créer les conditions propices à leur retour dans la sécurité et la dignité, en vue de leur participation effective, à la vie de la nation.

Monsieur le Président,

Dans sa difficile quête pour la paix, la stabilité et le développement durable, le peuple malien reste reconnaissant des efforts et des sacrifices consentis par la MINUSMA, de sa création en juillet 2013 à nos jours, visant à aider le Mali à restaurer son autorité sur l’ensemble de son territoire.

C’est pourquoi, je tiens à rendre hommage, au nom du peuple et du Gouvernement maliens, à la mémoire de toutes les victimes, maliennes comme étrangères, civiles comme militaires, tombées sur le champ d’honneur au Mali.

Cela dit, il nous faut reconnaître que près de 10 ans après son établissement, les objectifs pour lesquels la MINUSMA a été déployée au Mali ne sont pas atteints. Et ce, en dépit des nombreuses résolutions du Conseil de sécurité.
C’est pourquoi, le Gouvernement du Mali réitère sa demande, maintes fois exprimée, d’un changement de paradigme, d’une adaptation de la MINUSMA à l’environnement dans lequel elle est déployée et d’une meilleure articulation de cette mission avec les autorités maliennes.

Dans cette perspective, il est extrêmement important pour la MINUSMA de rester une force d’appui au Mali dans sa quête de stabilité. Le Gouvernement du Mali dénonce les influences extérieures négatives et les tentatives d’instrumentalisation de certaines entités légalement présentes au Mali, pour servir des agendas cachés, y compris à travers l’exploitation de la question des droits de l’homme aux fins de déstabilisation.

Monsieur le Président,

Le monde se souviendra qu’après avoir été abandonné en plein vol, le 10 juin 2021, par la France qui a décidé unilatéralement de retirer la force Barkhane du Mali, mon pays a été ensuite poignardé dans le dos par les autorités françaises. La précision est d’autant plus utile que nous refusons tout amalgame avec le peuple français que nous respectons.

Les autorités françaises profondément anti-françaises pour avoir renié les valeurs morales universelles et trahi le lourd héritage humaniste des philosophes des lumières, se sont transformées en une junte au service de l’obscurantisme.

Obscurantisme de la junte française nostalgique de pratique néocoloniale, condescendante, paternaliste et revancharde, qui a commandité et prémédité des sanctions inédites, illégales, illégitimes et inhumaines de la CEDEAO et de l’UEMOA contre le Mali. Après plus de 10 ans d’insécurité ayant fait des milliers de morts, autant de réfugiés et de déplacés internes, n’est-ce pas un sacrilège de mettre une population malienne victime de l’insécurité dans un pays enclavé sous embargo pendant 7 mois, en procédant à la fermeture des frontières et la saisie des comptes financiers du Mali ?
Grâce à sa résilience et à la solidarité de pays amis et des peuples africains, le Peuple malien a tenu et a déjoué les pronostics de ses adversaires.

Obscurantisme de la junte française qui s’est rendue coupable d’instrumentalisation des différends ethniques, en oubliant si vite sa responsabilité dans le génocide contre les Tutsis au Rwanda, coupable également de tenter désespérément de diviser les maliens enfants d’une même famille.

Enfin, obscurantisme de la junte française, qui a violé l’espace aérien malien en y faisant voler des vecteurs aériens tels que des drones, des hélicoptères militaires et des avions de chasse, plus d’une cinquantaine de fois, en apportant des renseignements, des armes et munitions aux groupes terroristes.

Afin de se donner une bonne conscience, la junte française accuse le Mali de n’avoir pas été reconnaissant, en se gargarisant de la mort regrettable de 59 soldats français au Mali, lors de diverses opérations de lutte contre le terrorisme. A cette triste accusation, nous rappelons que dans la majorité des interventions d’officiels maliens et des cérémonies, nous rendons systématiquement un hommage à l’ensemble des victimes de l’insécurité au Mali sans distinction de nationalité, donc, y compris les 59 français décédés. Aussi, nous les invitons à ne pas s’arrêter en si bon chemin et de remonter le temps, en passant par leur intervention en Libye décriée par toute l’Afrique, sans oublier la participation forcée des milliers d’Africains à la 1ère et la seconde guerre mondiale, sans oublier la traite négrière qui explique l’essor économique de beaucoup de pays. Combien d’Africains sont-ils morts pour la France et le monde libre dans lequel nous sommes ?

Monsieur le Président,

Eu égard à la gravité des faits commis par la junte française, le Mali dans sa lettre en date du 15 août 2022, a demandé la tenue d’une réunion d’urgence du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Cette réunion a pour objet de permettre au Mali de présenter les éléments de preuve en sa possession, démontrant que l’armée française a agressé en de maintes reprises, mon pays, en violant, de manière répétitive et fréquente l’espace aérien malien, sans autorisation des autorités maliennes et parfois en falsifiant des documents de vol.

Plus grave, Monsieur le Président, le Mali sera en mesure de prouver que la junte française a fourni des renseignements et des armes à des groupes terroristes.

Le Gouvernement du Mali s’interroge sur les raisons qui poussent cet Etat membre permanent du Conseil de sécurité, de surcroît assurant la présidence de cet organe, à faire obstacle au débat, en vue de la manifestation de la vérité. Le monde doit être édifié sur les faits graves qui se sont déroulés au Mali et qui sont à la base de l’aggravation de l’insécurité et de la déstabilisation du Mali et du Sahel.

Par la saisine du Conseil de sécurité, le Gouvernement du Mali entend mettre cet important organe, chargé à titre principal du maintien de la paix et de la sécurité internationales, face à ses responsabilités et dénoncer les agissements de la junte française contre mon pays. Ces actes hostiles sont incompatibles avec la Charte des Nations Unies et son statut de membre permanent.

Il y va de la crédibilité de notre mécanisme commun, de l’efficacité de la lutte contre le Terrorisme, mais surtout, il y va de l’intégrité de l’Organisation des Nations Unies qui repose entre autres sur le respect des engagements internationaux, de la légalité internationale et de la Charte des Nations Unies. M. le Président, il semble opportun pour le Mali de demander votre implication personnelle auprès du Conseil de Sécurité des Nations Unies, afin que notre demande aboutisse, pour que cesse la duplicité et la guerre par procuration imposée à mon pays.

Monsieur le Président,

Dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, le Gouvernement du Mali est fortement interpellé sur la question des droits de l’homme. Je tiens à souligner que les droits de l’homme, constituent avant tout des valeurs qu’incarne chaque malien. Aussi, le Gouvernement du Mali reste déterminé à les respecter et à les faire respecter, conformément à sa politique de tolérance zéro contre l’impunité. Et cela, par fidélité à nos valeurs ancestrales inscrites dans la Charte de Kouroukanfouga proclamée en 1236 par l’Empereur du Mali Soundiata KEITA. Le Mali, berceau de grandes civilisations, héritier de grands empires, terre de brassage, d’hospitalité et de tolérance, fait de la promotion et de la défense des droits de l’homme une priorité nationale. C’est pourquoi, je réaffirme avec force que les opérations militaires des Forces de défense et de sécurité du Mali sont conduites dans le strict respect des droits de l’homme et du droit international humanitaire.

Cependant, comme je viens de le souligner, le Gouvernement du Mali s’oppose avec véhémence à l’instrumentalisation de la question des droits de l’homme à des fins politiques, de positionnement, voire de chantage ou d’intimidation. De même, nous regrettons la sélectivité observée entre les droits des populations dont des villages entiers sont massacrés et rasés qui ne suscitent presque pas d’indignation particulière et la manipulation communicationnelle faisant passer des terroristes neutralisés sur le champ de bataille pour des civils innocents.

Monsieur le Président,

Pour terminer, je dirai que le peuple malien a décidé de prendre son destin en mains. Il soutient pleinement le Gouvernement dans la Refondation du Mali ainsi que le retour à un ordre constitutionnel apaisé et sécurisé en mars 2024, à l’issue d’élections libres, crédibles et transparentes.

La réalisation de ces vastes chantiers exige du Gouvernement de poursuivre et d’intensifier les efforts en vue de l’amélioration continue de la situation sécuritaire dans le pays et de la protection des personnes et de leurs biens.

A cet égard, je me réjouis de la tenue à Lomé, le 06 septembre dernier, de la 3ème réunion du Groupe de Suivi et de Soutien à la Transition. Les conclusions de cette importante rencontre, notamment la reconnaissance des progrès réalisés par la Transition et les appels lancés en faveur de la mobilisation de tous les partenaires du Mali pour consolider leur appui politique, économique, technique et financier à la République du Mali, ainsi que pour soutenir les efforts des Autorités de transition du Mali en vue d’un retour harmonieux à l’ordre constitutionnel.

Je voudrais rappeler que la Transition au Mali, résulte de plusieurs années de dysfonctionnements de notre jeune démocratie, qui a engrangé quelques résultats positifs. Malheureusement, à l’heure du bilan, les passifs sont plus importants que les actifs, d’où la survenance de la Transition. Je saisis cette opportunité qui m’est offerte pour remercier chaleureusement notre respecté aîné, SE le Président Alassane Dramane Ouattara pour les sages et éclairés conseils, qu’il nous a prodigués dans son allocution mémorable à cette 77ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies. Je voudrais le rassurer que les Autorités de la Transition malienne, n’ont d’autres objectifs que de faire des réformes politiques et institutionnelles, avant d’organiser des élections, tout en luttant obstinément contre le terrorisme. Ces réformes permettront d’améliorer la gouvernance et toutes les dispositions seront prises pour que la démocratie malienne soit la plus enviée au monde.

Dans ce chantier, nous prêterons une attention particulière au 3ème mandat qui ne sera pas possible. Pour un public moins averti, le 3ème mandat consiste pour un Président de la République d’effectuer une manœuvre en 4 temps, en vue de conserver le pouvoir pour lui seul et son clan :

• Premier temps: Presqu’en fin de second mandat, donc en principe, non rééligible, il s’agit pour le Président de la République sortant, de déclencher une révision constitutionnelle de manière non consensuelle ;

  • Deuxième temps : au cours de cette révision constitutionnelle, le Président de la République sortant modifiera quelques dispositions constitutionnelles ;
  • Troisième temps : une fois la nouvelle Constitution adoptée, sur fond de crise politique naturellement, le Président sortant devient candidat, en violation de la limitation du nombre de mandat à deux. Sa candidature est alors justifiée par l’adoption de la nouvelle constitution et le prétexte est tout trouvé : la limitation du nombre de mandat à deux concernait l’ancienne constitution. Par conséquent, il est candidat au regard de la nouvelle Constitution adoptée.
  • Quatrième temps : une farce électorale est organisée. Forcément, il remporte les élections et s’en suit une chasse impitoyable aux opposants politiques, dont certains sont arrêtés, d’autres s’exilent, et d’autres assassinés. Les allégeances sont obtenues grâce au pouvoir de l’argent, le clientélisme et les intimidations.Dans un langage plus simplifié et en référence à une métaphore footballistique, le 3ème mandat est une magie, c’est l’art de se dribbler soi-même tout en gardant le ballon.Excellence M. le Président Ouattara, vos conseils nous rappellent la triste histoire du chameau qui se moque de la bosse du dromadaire.Malgré les efforts tangibles de la Transition malienne dans la mise en œuvre des chronogrammes des réformes politiques et institutionnelles et celui des élections, salués par la communauté internationale, Mme la Ministre des

Affaires Etrangères de la Junte française, à qui le Mali n’a pourtant rien demandé, a estimé qu’il n’y avait pas eu de progrès, oubliant que Nul ne peut aimer le Mali, plus que les Maliens eux-mêmes. Sa position singulière et son adversité ne nous surprennent guère. Victor Hugo dans Claude Gueux a classé le genre humain en 2 catégories, en indiquant : « qu’il y a des hommes qui sont fer et des hommes qui sont aimant » la Ministre dont il s’agit, malheureusement, n’est ni fer, ni aimant, elle est hideusement sui generis.

Devant l’incertitude et les situations étrangères, le peuple malien adopte une attitude prudente, c’est ce que l’écrivain et le sage Amadou Hampâté Ba, met en relief, en conseillant dans l’étrange destin de Wangrin que : « Si observer est une qualité, savoir se taire préserve de la calamité ». Mme le Ministre de la junte française, le Mali vous conseille de vous contenter d’observer sa situation.

C’est l’occasion pour moi de saluer les relations de coopération exemplaire et fructueuse entre le Mali et la Russie, tout en réaffirmant que le Mali reste ouvert à tous les partenaires qui souhaitent l’aider à relever les multiples défis qui l’assaillent, dans le respect strict de sa souveraineté, de son unité et de la dignité du peuple malien.

Le Mali rappelle que conformément à la Vision du Colonel Assimi GOÏTA Président de la Transition, Chef de l’Etat, 3 principes guident l’action publique nationale :

1. Le respect de la souveraineté du Mali ;
2. Le Respect des choix stratégiques et de partenaires opérés par le Mali ;

3. La prise en compte des intérêts vitaux du peuple malien dans les décisions prises.

En application de ces principes, le Mali reste disposé à poursuivre et à renforcer ses relations de bon voisinage avec l’ensemble des pays qui l’entourent. De même, le Mali, fidèle à son engagement panafricain, continuera à œuvrer au sein des organisations sous régionales et régionales pour la réalisation de l’intégration africaine.

Egalement, l’atteinte des objectifs de la Transition, requiert l’accompagnement de l’ensemble des partenaires du Mali, y compris les Nations Unies. J’en appelle donc aux amis du Mali à rester mobilisés aux côtés du Gouvernement en vue de l’aider à relever ensemble ces défis importants.

Pour la grande majorité des Etats du Monde, convaincus par le respect mutuel et le partenariat gagnant-gagnant, je leur garantis que les portes du Mali leur sont grandement ouvertes et les maliens les accueilleront les bras ouverts.

Pour la minorité qui serait tentée de ne pas respecter ces principes, nous leur promettons qu’ils feront face à des millions de « Assimi Goïta », soucieux de défendre leur honneur, leur dignité et leurs intérêts vitaux. Je terminerai, en donnant deux conseils aux nostalgiques de la domination : ayez le sens de l’empathie en « Traitant les autres comme vous voudrez être traité » ou en « Ne faisant pas aux autres ce que vous ne voudriez pas qu’on vous fasse ». Le second conseil, revoyez vos copies, revoyez vos modèles, revoyez vos logiciels pour intégrer le changement de mentalités et l’évolution du monde dans vos grilles de lecture et d’analyse, sortez du passé colonial et entendez la colère, la frustration, le rejet qui remontent des villes et campagnes africaines, des populations africaines, et comprenez que ce mouvement est inexorable. Grâce au principe de la multiplication fractale, vos intimidations et vos actions subversives n’ont fait que grossir le rang des africains soucieux de préserver leur dignité, s’ils n’étaient qu’une centaine aux indépendances, aujourd’hui, nous sommes des millions et demain, tant que les paradigmes inégalitaires demeureront, nous serons des milliards. Le Mali et son peuple ne seront pas des spectateurs face aux assauts et l’adversité : pour chaque mot employé de travers, nous réagirons par réciprocité, pour chaque balle tirée contre nous, nous réagirons par réciprocité.

C’est à ce prix qu’une nouvelle ère sera une réalité, avec des solutions porteuses de changement pour relever des défis interdépendants, avec des Etats interdépendants et en valorisant l’Homme, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de propriété, de naissance ou de toute autre situation, tel que stipulé à l’Article 2 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Que Dieu bénisse le Mali et préserve les Maliens, des forces obscurantistes et destructrices du monde !

Que Dieu bénisse l’Afrique et préserve les africains des forces obscurantistes et destructrices du monde !

Que Dieu bénisse le monde et préserve l’humanité entière des forces obscurantistes et destructrices du monde !

Je vous remercie de votre très aimable attention.

Commentaires via Facebook :

46 COMMENTAIRES

  1. Un bon discours de fond. Des gens comme Kassin qui se plaignent doivent simplement répondre: le contenu du discours ment ou dit la vérité? Si c’est la vérité donc il n y’ aura jamais une bonne manière de dire la vérité au diable… il est a l’antipode de la vérité.
    Vive le Mali.

    • Dis moi ou la vérité que Bazoum soit un étranger au Niger alors qu’il y est élu démocratiquement par le peuple nigérien?

      Ou bien c’est Abdoulaye Maiga qui distribue la nationalité nigérienne aux gens maintenant?

      Où est la vérité de dire que la France livre des armes aux terroristes sans montrer séance tenante à La Tribune de l’ONU les preuves irréfutables incriminant la France?

      Où est la vérité pour dire que les soldats ivoiriens arrêtés sont des “mercenaires” avant qu’ils ne soient jugés coupables par un tribunal dûment constitué au Mali puisqu’Abdoulaye Maiga lui même prétend que la justice malienne est indépendante?
      La présomption d’innocence a t elle disparue dans le droit malien?

      Je m’arrête la sinon je sature face à autant de conneries

      Wa Salam

  2. C’est triste , incapable d’assumer leurs missions régaliennes face à leurs compatriotes, ces officiers de salon , veulent faire croire qu’ils sont braves alors au fond ils n’ont rien fait dans leur pays , un militaire ce sont les actes.

    • “un militaire ce sont les actes.” Et un civil ce ne sont pas les actes mais des comptes (bancaires)? Lol ils ne sont pas braves, tu es sure?

  3. MALIEN HÔRON,

    “Le chien aboie, la caravane passe.” 😜

    Je suis étonné de voir le chien lui-même pratiquer cet adage. 😳😳

    Toi et ton gouvernement crient plus de 10 fois sans que la ne s’en rende compte et la France poursuit son chemin vers plus de développement et de prospérité. En matière de développement et de technologie, tu ne peux pas trouver un outil ou un appareil fait par les humains et que la France ne sait pas fabriquer. Au Mali, même le papier hygiénique que toi tu utilises pour te torcher…doit être importé parce que tu ne sais rien faire. Comment se peut-il que toi tu te prennes pour la caravane et la France le chien ? Souvent il est doux d’être ignorant car ça t’évite l’exercice mental et surtout ça met la triste réalité en dehors de ton champ de vision 😂😂😂😂😂

    • yugo tu sais tres bien que dans certaines de nos cultures, dans l’Islam et autres religions, utiliser le papier hygiénique est tres prohibe, donc arrêtes d’etre trop Français et mentalement colonise!

    • Que BAZOUM soit Aztèque ou Inca, Mongol ou Lapon, je ne sais pas pourquoi cela regarde les Officiels Maliens quand c’est les Nigériens qui l’ont élu. Au lieu de baisser la tête après avoir entendu cette énormité, tu te mets à la repeter tel un perroquet bien dressé.

    • Il te suffira de reconnaître que pendant les onze ans de ton idole IBK, qu’il n’y a pas eu de nouvelles usines. Donc à qui la faute ?
      Il te suffira de reconnaître aussi les divers chantiers en cours, notamment l’usine de montage de radios, la réouverture de Comatex, etc

      Bon, on a l’habitude avec toi. Complexé jusqu’à la moelle, tu es un esclave mental adulant tout ce que font tes maîtres à penser.

      Au fait, quand un enfant naît, on lui coupe le nombril pour l’enterrer. Où se trouve le tien? Si c’est au Mali, malheur à toi, oui malheur à toi d’être si ingrat envers le sol et les cieux qui t’ont vu naître.

      • Tu as tout faux ! D’abord je ne suis pas né au Mali, si c’était le cas j’aurais traversé ou péri dans la mer Méditerranée pour rejoindre un pays béni comme la France. IBK n’est pas mon idole, il est pour moi une calamité que Dieu envoie à des peuples que lui-même Dieu a maudit. Je suis de ceux qui ne lui ont pas pardonné, même après sa mort. Par contre je suis l’ennemi du Mali car je dis la vérité. Quiconque dit la vérité est un ennemi du Mali. Tu as vu ce pauvre Président Bissau Guinéen ? Le Monsieur a échappé à une tentative de putsch militaire qui a duré une journée de fusillade. Même si lui-même est sorti indemne, il y a eu des morts. Quand le même Président parle de la création d’une force anti putsch, c’est les Maliens qui l’insultent parce qu’ils se sentent visés….

        • J’ai pensé exactement comme ça au sujet de MBALLO. Effectivement on demande à MBALLO de vouloir se protéger des coups d’états.
          De plus quand j’ai vu Emballo venir au Mali, je me suis qu’il connait le Mali d’abord et qu’il finira par l’abandonner.
          les militaires au pouvoir vont détruire le Mali tellement ils sont ignorants.

          • lire plutôt : “J’ai pensé exactement comme ça au sujet de MBALLO. Effectivement on reproche à MBALLO de vouloir se protéger des coups d’états.
            De plus quand j’ai vu Emballo venir au Mali, je me suis dit qu’il ne connait pas le Mali d’abord et qu’il finira par l’abandonner.
            les militaires au pouvoir vont détruire le Mali tellement ils sont ignorants”.

  4. yugo, tu sais tres bien que ces leaders OUATTARA, BAZOUM ET EMBALLO ont tous été tres mal élus, et souviens-toi que Bazoum n’est meme pas Nigerien, Ouattara est Voltaïque puis Burkinabe puis Ivoirien, et Umaru Emballo ne survit en Guinee-Bissau que grace a la protection des soldats de la CEDEAO et pas de son propre pays. Quand a l’ONU c’est clair que la definition de base donnee par De Gaule est tres claire: UN MANCHIN et depuis sa creation elle n’a servi que l’injustice et l’inegalite, quand a l’ Union Africaine et la CEDEAO demandes-toi qui finance leur budget: l’Union Europeene et la maudite France. Nous disons merci à Maiga pour avoir dit la verite et toute la verite devant les faucons des Nations-Unies, de la CEDEAO et de l’Union Africaine!

  5. DEBOUT SUR LES RAMPARTS! NOUS SOMMES RESOLUS DE MOURIR POUR L’AFRIQUE ET POUR TOI MALI! MILLE MERCIS A ASSIMI-CHOGUEL-CAMARA-ABDOULAYE DIOP-ABDOULAYE MAIGA-SANOU-KONE-SIDIBE-WAGUE-NDAW POUR AVOIR REDONNE AU MALI ET A TOUTE L’AFRIQUE ENTIERE LEUR DIGNITE, LEUR LIBERTE, ET LEUR HONNEUR!

    • Peut-être l’honneur et la dignité du Mali, mais pas de l’Afrique, car le Niger, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau qu’il est entrain de traîner dans la boue avec leurs dignes leaders sont des pays Africains. Taper sur l’ONU, l’UA, la CEDEAO, le G-5 Sahel et se déclarer panafricain, nécessite d’être à la fois “CON” et MALIEN. Ni l’Afrique, ni l’univers n’a besoin du Mali pour se libérer, le Mali n’a qu’à libérer le moindre centimètre carré de son territoire national, cela équivaudra à la libération de l’Afrique.

    • Les COLONELS PUSCHISTES sont ils “résolus à mourir pour l’Afrique et pour le Mali”?
      L’occasion idéale pour tout militaire digne est présente au Mali depuis 2012.
      LE MARÉCHAL PRÉSIDENT IDRIS DEBY A SOUHAITÉ MOURIR SUR UN CHAMP DE BATAILLE,PAS SUR UN LIT D’HÔPITAL.
      Il le répétait régulièrement à ses proches et amis.
      Son vœux a été exhaussé!!!
      Nous allons tous le rejoindre là bas,mais lui il est parti comme li l’a voulu.
      Quel officier supérieur malien a fait ce vœux ou est prêt à le faire?
      Il ne faut surtout pas confondre nos GUERRIERS à cette classe dirigeante de l’armée malienne depuis le 19 novembre 1968 formée à profiter des deniers publics,pas à se battre.
      Il y a une tradition non écrite qui consiste à laisser les sous officiers et les hommes de rang sur le champ de bataille et les officiers supérieurs ne quittent jamais le camp militaire.
      Ils détournent les sommes affectées au budget de fonctionnement del’arméemalienne,pire gonflent même l’effectif empêchant l’autorité politique de connaître la réalité sur le terrain.
      ON A VU ATT DÉBITÉ PUBLIQUEMENT QUAND IL RECONNAISSAIT DEVANT LES FEMMES DES MILITAIRES QUE LES GUERRIERS D’AGUELHOC ONT MANQUÉ DE PUNITIONS ALORS QU’IL A AFFECTÉ DE SOMMES COLOSSALES POUR LES ACHATS D’ARMES.
      Ses frères d’armes détournent l’argent affecté au fonctionnement de l’armée comme les achats de fusils de qualité,les munitions,les carburants…,mais surtout plus grave empochent les primes des soldats.
      Celui qui se plaint est envoyé dans les zones de combat pour être assassiné.
      Par exemple le fils du célèbre CHAKA KONÉ a sauté sur une mine,son corps déchiqueté.
      C’est réellement une mine placée par les jihadistes???
      Il faut rappeler que l’armée malienne n’est pas UNE en réalité.
      C’est une MAFIA organisée à permettre un CLAN à dominer les autres condamnés à être des subalternes.
      Depuis officiers subalternes,des officiers liés au clan ne sont envoyés sur le terrain que si le danger est écarté.
      Un plan de carrière est établi pour être rapidement au sommet de l’État.
      C’est pourquoi ils sont très jeunes officiers supérieurs.
      C’est ce clan qui facilite le coup d’Etat au Mali.
      Après des échecs répétés pendant la décennie ADEMA PASJ grâce à SOUMEYLOU BOUBEYE MAIGA expliquant une haine tenace contre l’homme politique qui a combattu le dictateur MOUSSA TRAORE,ils ont pu atteindre leur but le 22 mars 2012 profitant d’une mutinerie des sous officiers et des hommes de rang.
      Depuis ils sont au sommet de l’État se neutralisant entre eux comme ça été fait entre les officiers subalternes du 19 novembre 1968.
      Une des tendances incarnée par les CINQ COLONELS est au sommet de l’État depuis le 18 août 2020.
      Elle ne cédera jamais le pouvoir car les meneurs tapis dans l’ombre parmi lesquels les GÉNÉRAUX YAMOUSSA CAMARA ET DAHIROU DEMBELÉ pensent ne plus faire confiance aux hommes politiques du fait de “l’attitude traîtrise”d’IBK mis au sommet de l’État grâce au soutien du puchiste SANOGO d’où une campagne médiatique contre les hommes politiques.
      Ils veulent façonnés leurs hommes politiques.
      C’est ça qui est en cours par ce bras de fer contre la CEDEAO qui exige d’organiser rapidement les élections correspondant à la mise en place des hommes politiques honnis.
      Le peuple malien est manipulé pour croire à un combat patriotique contre l’impérialisme français accusant tous les présidents des États de la CEDEAO d’être des laquais de la France.
      Les plus naïfs l’ont crû apparemment très nombreux.
      Mais ils ne vont pas tarder à comprendre que ces officiers supérieurs fils à papa ne sont intéressés que par le pouvoir.
      Soit le peuple malien finira par ouvrir les yeux pour les chasser du pouvoir comme ils l’ont fait à leur idole MOUSSA TRAORE,soit la CEDEAO va intervenir militairement.
      L’un ou l’autre cas est inéluctable.

      • Soumailou Bouyeye Maiga était malade dans les institutions Maliennes que lui a contribuées a développer, alors arrêtes la démagogie et l’infantilisme primaire sangare et essayes de voir la verite, ces officers qui sont au pouvoir au Mali ne sont des Mala Konare, un colonel qui a eu ses galons parce que son père s’appele Alpha Omaar Konare! Honte a toi!

  6. 😎ENCORE LE PREMIER MINISTRE DU MALI À DÉSIGNÉ LE MENSONGE ET LES MENTEURS, LES CRIMES ET LES CRIMINELS, L HYPOCRISIE ET LES HYPOCRTES, MAIS L AMITIÉ VRAIE ET LES AMIS VRAIS, POINTANT SUR L ASPIRATION DE L HOMME NOIR PARTOUT DANS LE MONDE! NOUS SOMMES DES MILLIARDS DE NOIRS! MULTIPLIONS NOUS DANS LA CONFIANCE EN L AVENIR! QUFAAROHW!😎

  7. BEKO, MADOU, YUGUBANÉ, KASSIN, VOILA DES HOMOSEXUELS AU SERVICE DE MACRON.
    LE CHIEN 🐶 ABOIE LA CARAVANE PASSE. VOUS VOUS FATIGUEZ POUR RIEN. CONTINUEZ D’ÉCRIRE.
    PÉDÉS QUE VOUS ÊTES !!!

    • Ce qu’il y a de bien avec les réseaux sociaux ; et qu’elle a donné la parole à des personnes qui n’avait pas la possibilité de donner un avis par d’autres voies..
      Revers de la médaille ; l’anonymat de cette parole , elle a donné à des gens peu recommandables et pas éduqués le droit à l’insulte systématique dès que l’avis contraire n’est pas conforme à une ligne doctrinale ou à la doxa.
      L’injure publique et diffamatoire ne grandi pas le débat , pire elle confère à celui qui injure la lâcheté que garanti l’anonymat

      • tu te trompes kinguiranke tu as quelles preuves pour avancer tes arguments ils ont ete bien elus par leur peuple des dicours populistes n’avancent en rien le mali laissons les autres tranquilles et faisons face aux vrais defis qui sont la securité et le developpement de notre maliba

  8. 😎LE GRAND INTERVENANT QUI DIT “VITRIFIEZ LA CEDEAO” CELUI QUI A INTRODUIT LE TERME “LARBIN ” SUR CE FORUM DOIT AUSSI ENCOURAGER L ARMÉE MALIENNE A RESTER À LA VEILLE POUR QUE TOUT LARBIN DE L OCCIDENT OU DES ARABES, TOUS LARBINS DES ABRAHAMIQUES (EN UN MOT) SOIENT VITRIFIÉS OU ÉVEILLÉ PHYSIQUEMENT OU MENTALEMENT RECONVERTI DANS NOS VALEURS! QU AUCUN LARBIN ABRAHAMIQUE N ACCÈDE AU POUVOIR POUR 6 RESTER PHYSIQUEMENT! L ARMÉE DOIT ÊTRE EN MESURE DE VITRIFIER TOUS LES ENEMIS INTERIEURS DU MALI CAR, LE COMBAT POUR LE MALI EST PLUS MORTEL DANS LE MALI, AUCUNE ATTAQUE DÉCLARÉE N EST AU DELÀ DE NOS FRONTIÈRES! LES ENEMIS SONT PROCHES, DANS NOS RUES ALORS, FACILES À IDENTIFIER ET À DÉTRUIRE, OH…V I T R I F I E Z – LES! VITRIFIEZ LES POLITICIENS MALHONNETES, LES PRÊCHEURS MALHONNETES, LES IMAMS MALHONNETES, VITRIFIONS LES TOUS ENSEMBLE! QU ILS N AIENT PLUS DE POUVOIR AU MALI ET QU ILS NE SERVENT PLUS L ENEMI, LES ENEMIS EXTÉRIEURS!😎
    👤VIVE L HOMME NOIR, VIVE LE KAAFRI, VIVE LES FILS FILLES DE FAAROH, VIVE LES TERRES DES QUFAARS DES BORDS DE LA MÉDITERRANÉE AU CAP SUD, DES ANTILLES AU YEMEN! VIVE L HOMME NOIR! VIVE L AFRICAIN NOIR! VIVE ASSIMI GOITA, VIVE CHACUN DES COLONELS HÉROS, VIVE MAMADY DOUMBOUYA! VIVE NOS PÊRES ET MÈRES FRERES ET SOEURS QUI SE BATTENT POUR LA DIGNITÉ! CONTRE L OBSCURANTISME OCCIDENTALE ET L OBSCURANTISME ABRAHAMIQUE! VIVE LES ESPRITS DES KAAFRS, CEUX DES ANCÊTRES! FAAROHW! TCHYEH FAAROHW, MOUSSO FAAROHW! VIVE L AFRIQYA!👤

  9. Le Mali abandonné en plein vol l’année dernière
    Le Mali poignardé dans le dos cette année
    Il faut commencer à chercher la formule pour l’année prochaine puisque cela amuse.
    Moi je propose: Le Mali giflé, taclé dans son élan ou pousser dans le précipice par la France.
    La France a scié la branche de manguier sur laquelle on était assis.
    La France a jeter du sable dans notre oeil
    Il y a aussi la formule choc: La France a craché sur le visage du Mali.
    Le soucis est que toutes ces formules nous infantilisent et surtout ne nous font pas avancer d’un iota.
    Les beaux discours, c’est bien mais je ne pense pas que ce soit ce que le Mali a besoin.
    Pendant que le Mali fait des discours avec des jeux de mots sous les vivats des buveurs de thé, qui va assurer l’auto-suffisance alimentaire des Maliens ?
    Qui, pour soigner nos enfants nos femmes et nos grands parents ? Qui pour éduquer et former les jeunes ? Qui pour apporter de l’eau potable aux 70% de nos compatriotes qui en sont dépourvu ?
    Qui pour amener la lumière dans nos moyennes villes et nos villages ?
    Qui pour assurer les accouchements de nos femmes et apporter des couveuses aux prématurés ?
    Qui pour traiter les ordures de nos villes ?
    Qui pour donner du travail aux jeunes ?
    Qui pour assurer une justice indépendante et juste pour tous les Maliens ?
    La liste est longue et non exhaustive.
    Nous nous trompons de priorité. Les Maliens sont sciemment détournés de la réalité de ce monde.
    Nous ne serons jamais écoutés si nous restons pauvres et sous développés.
    Les cris du pauvre peuvent arriver jusqu’au ciel mais n’atteignent pas la cheville des hommes.
    Un beau discours d’un pays pauvre est comme un pet d’une mouche dans le désert.
    Il nous faut se ressaisir et se donner des priorités. Cette posture belliqueuse est improductive et nous distrait des priorités.
    Allez sur une tribune de l’ONU répéter trois fois une formule ridicule comme une maitresse devant des élèves obtus ne nous grandi pas.
    Bref, le Mali mérite mieux qu’un discours.

    • 😎FOUTEZ NOUS LA PAIX!PARTEZ! LAISSEZ NOUS TRAVAILLER ! NOUS AVONS FAIT UNE NATION BIEN AVANT VOUS! NOUS RESOUDRONS TOUS NOS MAUX, …VOUS N AVEZ QU A PARTIR ET NOUS IGNORER,…VOUS AVEZ DES PROBLÈMES CAR VOUS MOURREZ SANS NOUS! ALLEZ MOURRIR TRANQUILEMENT DANS VOTRE MOURROIR ! ALLEZ Y!LAISSEZ NOUS EN PAIX ! CASSEZ VOUS ENFIN!..😎

    • 😂ILS ONT DIT EUX MÊME QU AU DEBUT IL YA EU LE ” VERBE”, LE ” MOT”….D AUTRES DISENT MÊME “LA PLUME”!…. CASSEZ VOUS! ALLEZ VOUS EN! NOUS ALLONS PARLER, EN PARLANT NOUS FERONS , MAIS PAS EN VOTRE MANIÈRE! LA NOTRE, NOUS NE VOUS SUIVRONS PAS VOUS ARABES OU ABRAS, NOUS FERONS À LA MANIÈRE DES QUFAARS! LES GRANDA BATISSEURS, LES PREMIERS PRETRES, LES INVENTEURS DES SCIENCES ETDES TECHNOLOGIES!😂

  10. Le guerrier Bambara a plus d’un tour dans son sac. 😂😂 On croyait que le comble de la comédie était sa prestation de 2012, quand les vaillants guerriers avaient abandonné armes, enfants, femmes et bagages devant une poignée de rebelles 1000 fois moins nombreux pour sauver les fesses. 😃😃😃😃😃 L’assemblée générale de l’ONU vient d’être transformé en salle de comédie ! Le guerrier Bambara fait un coup d’état pour aller qualifier le régime Français de “JUNTE”. Qui sait ? Peut-être que les regime Américain, Canadien et Suisse sont aussi des juntes. 🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣

    • 😎TOI TU ES FIGÉ EN 2012!? RESTES-Y, TOUTE TA VIE! NOUS AVANÇONS!!!😎
      👤LE MALI EST FAIT DE CEUX LA QUI AIMENT LE MALI ET S AIMENT ENTRE EUX PAS DE HAINEUX QUI SEMENT DES PROBLEMES AU VIVRE ENSEMBLE EN PAIX! LE GUERRIER BAMBARA EST AUSSI SONRAI, TOUAREG, MINIANKA, BWA,PEULH, MANINKA,SENOUFO,SAMOKO, KHASSONKE, LES NOUMOUN, LES GARANKE, MÊME LES DJELI QUI NE DOIVENT PAS FAIRE LA GUERRE ONT PRIS LES ARMES, POUR DÉFENDRE DIGNEMENT CETTE TERRE DES QAFFRS, FILS DES FAAROHW👤
      😂YUGUBANE, LE CISSÉ A FAIT DE LA POUDRE À CANON POUR SAMORY TOUREH PENDANT TOUTES SES CAMPAGNES, SOUTENU LES SOFAS CONTRE LES FRANÇAIS MALHONNETES, DES BRAVES YUGOS SONT DEVANT LES FAMAS, TOI TU PEUX RESTER À JAMAIS MOBILISÉ SOUS LA QUEUE DE LA FRANCE, “LÈCHES!” BIEN, “LÈCHES!” ÇA TE VA BIEN!😂

    • Le guerrier bambara est aussi victime des CINQ COLONELS.
      Ne pas confondre les puchistes et les soldats maliens.
      En 2012,les soldats ont manifesté contre l’incapacité de l’autorité politique animée par ATT à leurs permettre de faire face véritablement aux attaques des SÉPARATO-JIHADISTES.
      Le capitaine SANOGO en a transformé à un coup d’Etat pour finir par faire appel à ses camarades du prytanée militaire de kati.
      C’EST LA CLASSE DIRIGEANTE DE L’ARMÉE MALIENNE QUI DETOURNE LE BUDGET DE FONCTIONNEMENT DE L’APPAREIL DE DÉFENDRE.
      Une attitude héritée de leurs parents officiers subalternes du 19 juin 1968.
      Nos guerriers sont aussi pris en otage que l’ensemble du peuple malien.

  11. OUAIS….!!!

    LA DÉCONSTRUCTION DE L’ OBSCURANTISME OCCIDENTAL SE POURSUIVRA JUSQU’ Á SA DÉMOLITION TOTALE ET IRRÉVERSIBLE.

    L’ EMPIRE DU MENSONGE VIL ET HONTEUX NE TIENDRA PAS PLUS 1 ANS.

    SES DIRIGEANTS SE TROUVERONT MENOTTÉS DEVANT LES TRIBUNAUX DU NURNBERG 2.0 …..

    WAIT AND SEE…

  12. 👤AUX DIPLOMATES FRANÇAIS ET ARABES EN LIGNE, RESPECTEZ LE MALI OU QUITEZ L AFRIQUE! ALLEZ EN ARABIE OU EN FRANCE! L AFRIQUE AUX AFRICAINS NOIRS! L AFRIQUE AU KA’ FAAROHW! PROPRIETAIRES DES TERRES DES NOIRS!👤

    😎LES NAA MAAW ET LES NAA MAAW DENW N AIMERONT JAMAIS CETTE TERRE QUI LEUR A DONNÉ TOUT, MÊME PARFOIS UNE PARTIE DE LEUR SANG NOIR! 😎

    https://m.youtube.com/watch?v=Sd0UlLQUNFg

    DIEUDONNÉ OU BOGDAN OU GODGIVEN OU THEODOSIUS! C O L O S S AL !!!

    • OUAIS…!!

      ZANKÉÉ…!!!

      ENCORE 10 ANS POUR NOS COLONELS, ET LE MALI FERA LE BOND NÉCESSAIRE SUR TOUS LES PLANS, SOUS LA SUPERVISION YEREWOLO.

      POUAIS…!!!!

  13. Une fois de plus depuis au siège des nations unies , on cherche à s’adresser à l’opinion nationale malienne ,je suis désolé ce genre de discours n’est pas du tout audible auprès d’une communauté internationale qui déjà a son opinion du pouvoir en place . Faut-il rappeler que tous les états indépendants au monde comme le Mali tiennent à leur souveraineté , c’est juste une question d’interprétation , le reste relève de la diplomatie. Enfin je trouve personnellement que le discours du premier ministre est contre-productif pour retrouver une normalité de bon voisinage en fustigeant leur représentant . Ce que je ne comprends pas très bien , on veut mener la révolution au nom de l’Afrique sauf la Guinée , je ne vois aucun du continent venir à notre secours

    • 😎LES DISCOURS À L ONU SONT PAS ADRESSÉS AUX SOURDS À L ONU, ILS PEUVENT FAIRE SEMBLANT COMME TOUJOURS MAIS ILS ENTENDENT, SINON ILS APPRENDRONT À LEURS DEPENDS! LES MALIENS NE SONT PAS DES SADOMAZOS ET SUPPKRTENT LES PORTEURS DE LEURS MESSAGES AU MONDE MÊME DES SOURDS! 😎
      👤L OCCIDENT EST LE CRÉATEUR DES TERROS, C EST PAS SURPRENANT QU ILS ONT PROVOQUÉ MÊME LE PEUPLE RUSSE EN DRESSANT DES UKRAINIENS CONTRE LEURS FRÈRES ET SOEURS EN RUSSIE! ILS ONT FAIT LA SOURDE OREILLE-GENOCIDAIRE! TOUT EST BIEN CALCULÉ! ÇA NE MARCHERA PAS AU MALI, LE GENOCIDE À LA RWANDAISE, LE GENOCIDE DIRIGÉ PAR LA FRANCE! 👤

  14. L’Onu Show du colonel ultra climatisé Abdoulaye Maïga à New York

    Dans le sillage de son prédécesseur, Choguel Kokala Maïga, le colonel ultra climatisé, premier ministre par intérim dans le gouvernement transitoire du Mali n’a pas dérogé à sa réputation de showman à la Tribune des Nations-Unies, ce samedi 24 décembre 2022.

    Notre colonel ultra climatisé a prononcé le discours le plus tranchant du Mali indépendant voire de l’Afrique indépendante à l’ONU.
    Même Thomas Sankara dans la fougue de sa jeunesse n’a pas parlé ainsi à l’ONU entre août 1983 et octobre 1987.

    Le colonel ultra climatisé, Abdoulaye Maïga durant une demie heure n’a vraiment pas parlé du Mali encore moins des préoccupations de l’heure des maliens et des défis qui se dressent devant eux et sa vision a lui et celle des dirigeants transitoires actuels à juguler ces défis.

    Le colonel ultra climatisé a plutôt mis à profit sont temps de parole pour asséner avec virulence sa divergence voire sa colère contre successivement:
    1. le secrétaire général de l’ONU. Mr Cuterres et du conseil de sécurité de l’ONU dans l’affaire des 46 soldats ivoiriens traités de “mercenaires” et dans l’affaire de la plainte du gouvernement transitoire du mali contre la France a l’ONU;
    2. le président en exercice de la cedeao, le président Bissau Guinéen Mr Cissoko Ambalo; pour l’affaire des 46 soldats ivoiriens;
    3. Le président du Niger, Mr Bazoum; pour ses propros sur la sécurité au mali après le départ des français;
    4. Le président et les ministres et le gouvernement de la France qualifiés de “junte française” et de “genocide” au Rwanda, d’équipements des terroristes au Mali, notamment
    5. Le président de la république “soeur” de la Côte d’Ivoire; pour ses conseils prodigués aux colonels ultra climatisés.

    Au delà de la faute diplomatique, le discours tranchant du colonel ultra climatisé est une occasion manquée pour informer réellement les peuples du monde de la grandeur du Mali et de l’impérieuse nécessité de la coopération internationale pour mettre fin au terrorisme au Sahel et amorcer les vrais combats de développement de cette partie du monde où nous vivons.

    S’en prendre systématiquement à ses voisins sous régionaux parce qu’on ne respecte pas les règles sous régionales de gouvernance et que les dirigeants sous régionaux ont émis leurs opinions sur les transgressions de ces règles sous régionales, n’est pas sérieux comme posture de gouvernance de la part de nos colonels ultra climatisés.

    Quand le président burkinabé sollicite un financement extérieur de 2,5 milliards de dollars américains, notre colonel ultra climatisé a royalement oublié que le Mali manque actuellement de tout en matière d’infrastructures et de développement sectoriel et qu’il nous faut plus de financement extérieur pour avoir des routes dignes, des écoles dignes, des hôpitaux dignes, de l’électricité et de l’eau potable à un coût abordable, des infrastructures de télécommunications, de l’emploi pour notre jeunesse et du pouvoir d’achat pour notre population en plus de la sécurité et de la justice sociale.

    Mais le Mali est réduit à faire de la réaction en attaquant tout azimuts et de manière collégienne c’est à dire sans aucun tact diplomatique à tout pays où tout individu qui demanderait aux colonels ultra climatisés d’organiser des élections libres et transparentes et de laisser le pouvoir à un régime élu démocratiquement par les maliens.

    Les faux problèmes ont bouffé les vrais problèmes au Mali et les acteurs les plus incompétents sont érigés en héros nationaux rien qu’en débitant des conneries à la télévision, sur les réseaux sociaux où la Tribune de l’ONU.

    Le Mali de Soundiata n’a pas fait la guerre à tout le monde;
    Le Mali de Da Monzon n’a pas fait la guerre à tout le monde;
    Le Mali de Tièba et Babemba n’a pas fait la guerre à tout le monde.

    C’est une supercherie que d’essayer de faire croire aux maliens que la terre entière est leur ennemie.

    Il faut sortir des Schémas de la réaction et apporter au peuple malien les voix et moyens pour sécuriser le pays, faire des élections et donner le pouvoir à un régime élu démocratiquement et permettre le pays de prendre toute sa place dans le concert des nations au lieu de nous divertir à l’ONU par des discours sa tête ni queue et qui de surcroît ne résolvent rien aux difficultés actuelles des maliens encore moins les défis gigantesques qui se dressent devant notre nation.

    Wa Salam

    • UN “WA SALAM” POUR LES SOUTIENS AUX DJIHADISTES! NOUS LES MALIENS NE COMPRENONS PAS CE “WA SALAM” NOUS NE SOMMES PAS EN ARABIE MAIS CHEZ LES KAAFRS!

      😎LES NAA MAAW ET LES NAA MAAW DENW N AIMERONT JAMAIS CETTE TERRE QUI LEUR A DONNÉ TOUT, MÊME PARFOIS UNE PARTIE DE LEUR SANG NOIR! 😎

      https://m.youtube.com/watch?v=Sd0UlLQUNFg

      DIEUDONNÉ OU BOGDAN OU GODGIVEN OU THEODOSIUS! C O L O S S AL !!!

    • LA DÉCONSTRUCTION DE L’ OBSCURANTISME OCCIDENTAL SE POURSUIVRA JUSQU’ Á SA DÉMOLITION TOTALE ET IRRÉVERSIBLE.

      L’ EMPIRE DU MENSONGE VIL ET HONTEUX NE TIENDRA PAS PLUS 1 ANS.

      SES DIRIGEANTS SE TROUVERONT MENOTTÉS DEVANT LES TRIBUNAUX DU NURNBERG 2.0 …..

    • Dommage pour la maudite France! Adieu Ambassadeur de France a Bamako, adieu Barkhane, adieu Takuba, adieu G5-Sahel, et adieu la Macronie!

      • Non pas dommage ; c’est une bénédiction d’avoir enfin quitté ce pays de poussières et d’ordures jetées dans la rues….
        Un vieux malien m’a dit un jour : “ne fait jamais du bien à un malien car tôt ou tard il te chie dans la main”
        Encore une fois le Mali a été ridicule devant la Communauté internationale….

  15. Que le gouvernement illégitime du malistan, issu d’un coup d’état qualifie le gouvernement français de junte montre que ce shithole country qu’est le mali n’a vraiment pas peur du ridicule …

    Faudrait que les maliens apprennent à voter avant d’ouvrir leur grande gueule.

    Faudrait aussi arrêter cette obsession sur la France, votre jalousie commence à être gênante

    • C’est a la France d’arreter son obsession sur le Mali, la Guinee, le Niger, et l’Afrique toute entiere! Nous disons adieu Barkhane, adieu Takuba, adieu la FrancAfrique, et adieu la Macronie!

      • Ne t’inquiète pas pour ça…
        J’adorerais visiter le Sénégal ou la Côte d’Ivoire…
        Mais jamais je ne foutrais un pied dans ton pays tellement réputé pour sa saleté répugnante, j’aurais trop peur de chopper des maladies …
        Un pays qui plus est habité par le peuple le plus méprisable qui soit, tout juste bon à tendre la main et pleurnicher.
        Non vraiment, pas envie …

  16. MERCI À MONSIEUR ABDOULAYE MAIGA PMI DU MALI! NOUS SOMMES DEJÀ DES MILLIARDS, IL FAUT PENSER À ARMER ET CREER DES RESERVES MOBILISABLES POUR QUE NOUS PUISSIONS NOUS BATTRE CONTRE TOUS CEUX LÀ QUI VIENNENT EN AFRIQUE AVEC DES DESSEINS ESCLAVAGISTES, RACISTES, COLONIALISTES! NOUS FERONS BARRAGE DE FEU ET ILS SUCCOMBERONT TOUS!

    😎VIVE L HOMME NOIR! VIVE LE MALI! VIVE LE CONTINENT DES KAAFRS! 😎

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here