Élections législatives dans la circonscription électorale de la Commune V : Moussa Timbiné esseulé

5

Le député sortant du Rassemblement pour le Mali (RPM) Moussa Timbiné est lâché par une partie de la base du parti. Ce qui pourrait compromettre sa réélection.

Guerre d’ego, inimitié et règlement de comptes politiques. La réélection de Moussa Timbiné est fortement compromise. Son parti, le Rassemblement pour le Mali (RPM), se fissure et est profondément miné par des dissensions internes.

Une situation créée et entretenue par Moussa Timbiné, soi-même ! D’abord, en s’opposant à la candidature du président du parti, Bocary Tréta, en commune V, lors des élections législatives avortées. Celui-ci est depuis rentré dans un silence qui n’est pas de nature à rassurer le député sortant. Ensuite, le premier vice-président de l’Assemblée nationale, à travers des manœuvres subversives, a tenté de déstabiliser le maire Amadou Ouattara.

Une combine qui risquerait de lui coûter cher. Car, selon nos informations, sa candidature est fortement contestée au sein du parti présidentiel. Comme en témoigne le refus du maire de la Commune V et d’une frange importante de la section de le soutenir.

Pis, il nous est revenu que l’édile local a juré de lui rendre la monnaie de sa pièce. Il a à cet effet décidé de parrainer une liste de candidats indépendants, rapportent des sources concordantes. Cette posture du maire, Amadou Ouattara, n’est point une surprise quand on sait que tout se paie cash en politique. Il faut se souvenir que le plus vieux jeune du Mali, à travers les jeunes à sa solde, a tout fait pour destituer le maire Amadou Ouattara. En vain.

De bonnes sources, celui-ci l’affirme à qui veut l’entendre qu’il mettra tout son poids dans la balance afin de barrer la route à Moussa Timbiné, accusé à tort à raison de semer le désordre dans la section V du parti des Tisserands. « Il a foutu le bordel dans le parti » témoigne un militant.  Le parrainage d’une liste de candidats indépendants par le maire Ouattara est le signe de la rupture entre les deux hommes.

Si cela s’avère, Moussa Timbiné doit avoir des raisons de s’inquiéter. Puisque le maire Ouattara, quoiqu’on dise, reste très populaire auprès de certaines couches de la population et dispose d’un bastion électoral, relate un observateur de la vie politique. Comme pour mettre leur menace en exécution, les partisans du maire Ouattara préparent une vaste campagne contre celui qui a érigé la violence en mode de gestion dans le milieu scolaire et universitaire, avec comme seul objectif : faire tout pour qu’il ne soit pas réélu.

Aussi, plusieurs observateurs soulignent le comportement de l’ancien leader estudiantin, « dont l’arrogance et le mépris sont de notoriété publique », déplore un habitant de la commune V. Il est reproché au député sortant de n’avoir aucun respect envers les citoyens.

C’est pour toutes ces raisons que plusieurs partis politiques ont refusé de sceller une alliance avec le RPM, rapportent des sources dignes de foi. Les Tisserands sont en alliance, faut-il noter, avec l’APR, un parti très peu connu dans la commune.

Cette liste est jugée trop faible par de nombreux analystes politiques. Surtout qu’en plus de la liste des Indépendants -soutenue par une frange importante du RPM- elle doit aussi faire face à une alliance composée de : ADEMA-PASJ, URD et ADEMA-Maliba, avec comme tête de liste un certain Baba Nadio, qui n’est plus à présenter dans la commune. À cela s’ajoute la liste du parti Yéléma.

En attendant l’ouverture de la campagne, la réélection de Moussa Timbiné est plus que compromise, à moins qu’il arrive à convaincre tous les poids lourds de la section de sa bonne. Ce qui n’est pas gagné d’avance.

Abdrahamane SISSOKO

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Chers frères et sœurs, je vous prie d’éviter les injures sur les réseaux. Les adversités politiques sont circonstancielles et ne doivent pas susciter la haine. Nous sommes tous des frères et sœurs. L’opposition actuelle entre Tembiné et Ouattara ne sauraient effacer, ni les relations de camaraderie entre eux noués depuis des années, ni leur valeurs respectives. Halte donc aux jugements hâtifs et aux atteintes à l’honneur.

  2. Moussa machette, Moussa Injure, ne sera pas réélu Inch’Allah pour qui connaît la commune V , le RPM est divisé à trois niveaux tendance HARIMAKAN qui ne votera jamais TIMBINE, le redoutable et féroce maire Amadou OUATTARA et son fidèle lieutenant A. KONATE mobiliseront contre lui aussi les vrais de l’APR Claude le maire de Sabalibougou et l’incontournable I. DIONE ne soutiendront pas la candidate de l’APR alliée aux Moussa et jeune premier (Ce qui reste du RPM).
    Moussa va dépenser de l’argent acquis grâce au trafic d’influence mais perdra Inch’Allah.
    La décision du Maire Amadou OUATTARA de se battre pour le vrai parti est une décision courageuse

  3. Moussa Timbiné est un enfant béni. Un homme digne à qui toute la Commune 5 fait confiance. Les gens ont compris le complot et votre propagande idiote ne saurait empêcher la volonté de Dieu. Timbiné passera au 1er tour inchAllah.

  4. Vous rencontez que des betises , une facon de faire la campagne conte Moussa , sachez les maliens savent lire entre les lignes depuis debut de la crise. Dans tous les cas l’avenir est pour les jeunes
    Merci

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here