Evolution de la crise sociopolitique : Le risque pour le M5 de perdre la face

7

Dans sa farouche volonté de faire « partir le président IBK et son régime », quoi que cela puisse coûter au pays, dans une crise multidimensionnelle depuis plusieurs années, le mouvement du 5 juin risque d’attiser d’autres frustrations pouvant l’anéantir…

Maliweb.net -Les contestataires du M5-RFP viennent de se rendre compte qu’ils ne peuvent pas réussir, par les manifestations de rue, à pousser IBK à la démission. Ils se sont fourvoyés et en surestimant leur capacités à nuire à la République et à la démocratie.

En effet, l’imam Mahmoud Dicko, s’est inscrit dans la voie de la sagesse et du patriotisme, pour éviter les casses dans l’exigence du départ du président IBK et de son régime. Il a dû se maîtriser et appeler les manifestants du 19 juin à rentrer calmement chez eux, alors même que l’objectif n’était pas atteint. Depuis lors, il n’est plus en odeur de sainteté avec les leaders politiques qui croyaient en cet « assaut final contre la citadelle de Koulouba ou de Sébénikoro».

Cette situation a suscité des ressentiments au sein du mouvement contestataire au point que certains extrémistes ont refusé de signer le mémorandum de la semaine dernière. Ce document exige la nomination d’un Premier ministre pleins pouvoirs issu des rangs du M5-RFP, la dissolution de l’Assemblée Nationale, le renouvellement intégral des membres de la Cour constitutionnelle, etc.

En exigeant la nomination d’un Premier ministre qui aura plus de pouvoir que le président de la République, le M5-RFP veut réduire le chef de l’Etat à un rôle honorifique pour les deux ans et sept mois qui lui reste au pouvoir. Une pilule probablement très amère qu’IBK, très jaloux de son pouvoir, n’acceptera pas d’avaler. Il s’ensuivra qu’il voudra certainement prendre sa responsabilité de garant de la Constitution, clé de voûte des institutions, pour desserrer l’étau dans lequel ses adversaires veulent le comprimer.

C’est ainsi qu’il nous revient que le président IBK va, dans les prochains jours, former son gouvernement en y intégrant des cadres du M5-RFP (ceux disposés à y travailler). Ce qui contribuera à affaiblir davantage la contestation, certains leaders ne pouvant pas cracher sur une offre politique constructive.

En outre, comptant sur le soutien des pays et organisations partenaires, IBK, qui vient d’être rassuré par Emmanuel Macron, lors du sommet de Nouakchott, pourra alors dérouler rapidement sa stratégie de neutralisation du M5-RFP. Car, l’UE, la MINUSMA, la Force Barkhane et les autres organisations partenaires du Mali n’accepteront pour rien au monde, laisser le pays être déstabilisé.

IBK devra alors mettre à contribution des leaders religieux comme Ousmane Chérif Madani Haïdara et le chérif de Nioro, qui tiennent au respect des institutions. Il comptera aussi et surtout sur le répondant de sa majorité et, en particulier la Convention des forces républicaines pour prouver qu’il est et demeure le président démocratiquement élu du Mali.

Cette réaffirmation de sa légitimité donnera du zèle à IBK et l’aidera finalement à reprendre la main. Ce qui fera perdre au M5-RFP d’importantes plumes et le conduira à simplement perdre la face.

Boubou SIDIBE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. L’analyse de ce journaliste est vraiment erronée. Il ne faut pas pousser IBK à perdre la chance que le M5 lui a donnée. Personne ne souhaite voir le pays à feu et à sang. Ce sont des personnes naïves comme ce journaliste qui ne savent pas à quoi peut ressembler une colère populaire. Ceux qui ont vécu dans les pays en guerre ne diront pas le contraire. On sait comment ça commence mais on ne sait pas comment ça se termine. Le mieux dans tout ce cirque, c’est que IBK accepte le mémorandum du M5 et qu’il sorte par la grande porte pendant qu’il est encore temps. Vous n’avez vraiment pas idée à quoi peut ressembler un peuple qui a faim. Toutes les valeurs qu’on connait disparaissent lorsqu’un tel mouvement est en marche. Comme dirait l’autre, une petite honte vaut mieux qu’une grande honte.

    • Ce journaliste, peut-il nous dire s’il connait un seul pays où une mission onusienne comme la Minusma, est intervenue efficacement et dont les résultats étaient concrets. La seule mission dont j’ai connaissance est celle au Tchad, la Minuscat, il y a quelques années et qui a été même renvoyée par le Marechal Idriss Deby. Je demeure convaincu que ces missions n’apporteront rien de concret. De plus, ces missions sont payées à des millions de dollars par mois et ne seront jamais prêtes à quitter le pays. Qu’on le veuille ou non, c’est la triste réalité qu’il faut accepter. Point barre. Quant à la CEDEAO, ce journalise connait-il un seul pays où cette mission a enregistré des résultats concrets ? Au contraire, ces missions de la CEDEAO se sont plutôt enrichies en exploitant frauduleusement les ressources naturelles des pays. La Sierra Leone en est un exemple concret.

  2. Allons seulement, le temps nous donnera raison, ce M5 lutte pour les postes, il faut voir M5 est constitué que par de faibles partis, si c’est pas DIcko , ces partis ne peuvent pas mobiliser les Maliens, tout seulement on les connait trop, ils ont tous montrer leurs limites: de Mountaga, choguel, Bathily, Mme Sy. Modibo, mais de grâce. si vous voulez le pouvoir chercher a implanter vos parti pour préparer 2023, si non, utiliser la souffrance des Maliens pour chercher des postes soyez sérieux. et puis ce qui m’étonne la plus part de ces gens la, on ne peut pas parler le bilan de IBK sans eux, ils ont été des acteurs clés du bilan de IBK. Ha!!!! les Maliens sont vraiment aveugles. Mais ces gens la, vont nous montrer quoi quoi??? Mais vraiment soyons bonnette et sérieux
    Mais la solution de tous ces blablabla!!!, ils faut une guerre civile comme en cote d’ivoire ou Rwanda pour tuer tous ces faux leaders politiques et ces mauvaise graines sinon le Mali ne va jamais avoir la paix, sinon même après 2023 après IBK, ces blablabla vont continuer, tout seulement chacun veut venir au pouvoir pour puer le Mali, sinon pourquoi tout ça

  3. On a dit au Malien que ce M5, lutte pour des postes et non pour les Maliens
    Sinon vous réclamez le poste de premier avec plein pouvoir
    Mais le temps nous donnerons raison

  4. Boubou, combien de CFA tu as recu pour ecrire ce torchon? Au Mali le professionalisme n’existe plus dans le domaine du journalisme, tout el monde court derriere son ventre et Boua le ventru IBk le tres grand corrompu et corrupteur le sait et il achete tres facilement les jounalistes comme Boubou Sidibe, Yalkoue, Haidara, “Elhadj” Chahana, etc. Tous ceux qui sous-estiment la colere du people Malien vont se mordre le doigt. A bon entendeur, salut!

  5. D’OU TE VIENNENT CES ELUCUBRATIONS Mr Boubou SIDIBE? TU PRENDS TES REVES COMME UNE UNE ANALYSE. SINON MALGRE LA PRESENCE DE TOUS CES MEME MINUSMA, UE LA FORCE BARKHANE, LE MALI EST TOUJOURS INSTABLE. LES FRANCAIS TRAITENT MACRON DE COUILLON, ALORS, SON SUPPORT NE SERVIRAIT EN RIEN A IBK. QUAND AU CFR OU LE CHERIF HAIDARA ET AUTRES RELIGIEUX, MAL LEUR PRENDRAIT S’ILS ESSAIENT DE SE MELER CE QUI NE LES REGARDE PAS.
    ET SI PAR MALHEUR, LE M5-FRP “VENANIT A PERDRE LA FACE, DANS 2 ANS , TOI BOUBOU, ET TOUT LE PEUPLE MALIEN AVEC VONT SE MORDRENT LES DOIGTS TOUT EN PRESENTANT LEUR EXCUSE A CE MOUVEMENT POUR N’AVOIR PAS COMPRIS LE MOMENT HISTORIQUE QUE REPRERSENT CE MOUVEMENT POUR LE PEUPLE ET LA SURVIE DU MALI.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here