Exemplarité politique : Le parti YELEMA se dote d’une Académie

1

A l’issue de son 3ème congrès ordinaire tenu au mois de décembre dernier, le parti YELEMA (le Changement) avait décidé de créer une académie qui aura pour mission d’aider le parti dans son travail d’utilité publique, de formation, d’éducation et de sensibilisation du citoyen sur les défis et enjeux de la nation. A cet effet, depuis le 19 mai dernier le parti a publié la liste des membres du conseil d’administration de cette académie dénommée « Académie YELEMA ».

Depuis l’avènement de la démocratie jusqu’à aujourd’hui, rares sont les formations politiques qui se sont attribuées, une école du parti, à fortiori une académie de formation de ses militants. Ce pari est désormais gagné par le parti YELEMA « le changement ».

Cette académie selon la vision des cadres du YELEMA a pour objectif principal d’apporter un renouveau à l’action politique et à la vie publique au Mali. Il s’agira, à la lecture de sa décision de création, de promouvoir certaines valeurs patriotiques à travers les formations et les sensibilisations pour que les militants soient mieux imprégnés sur les affaires publiques, autrement dit de l’Etat.

Aux dires de son président, Dr Youssouf Diawara, le parti YELEMA depuis sa création jusqu’à maintenant prône la rupture avec l’ancien système qui a mis le Mali dans le trou. Et pour ce faire, il faut créer un nouveau type de malien qui mettra l’Etat au-dessus de tout et servira l’Etat. Surtout que ce jeune parti regorge des hommes et femmes soucieux du progrès et le développement de notre pays.

Cette académie sera constituée d’un conseil d’administration de 11 membres, un directoire de 4 membres, un comité scientifique de 5 membres.

D’après Dr Diawara, « la qualité, l’expérience des personnes désignées aidera l’académie à accomplir cette importante mission d’utilité publique ».

A l’en croire, cette académie contribuera  à propager la citoyenneté dans la sphère politique malienne. Le parti YELEMA est engagé, dit-il, à combattre les fléaux qui ont gangrené notre pays notamment la corruption, l’incivisme… En promouvant le leadership, il veut contribuer à former des jeunes qui constituent la majeure partie de la population malienne.

Il faut rappeler que le parti YELEMA est aussi le premier parti qui a recommandé à ses députés élus de publier leurs biens avant d’entrer dans l’assemblée pour promouvoir la transparence. Aussi, les Maliens ont été témoins de la décision de Moussa Mara et Assane Sidibé de consacrer leurs salaires de député aux financements des projets en Commune 4 du district de Bamako, une première dans l’histoire politique du Mali. Cela a permis d’aider plusieurs personnes à réaliser leurs rêves.

A coup sûr, ce parti a pour engagement de se démarquer de certaines pratiques des partis politiques au Mali. C’est dans ce cadre qu’il a élu Dr Youssouf Diawara comme président succédant à Moussa Mara qui  servi le parti avec loyauté et courage. Ce geste de transparence a été salué dans le paysage politique malien. Sans aucun doute, ce parti est à l’image de l’infatigable Moussa Mara qui se bat jour et nuit pour le Mali et qui montre chaque jour des bons exemples à suivre.

Les autres partis politiques doivent s’inspirer du parti YELEMA pour former leurs militants et diffuser leurs idées et visions pour la reconstruction de notre pays.

AdamaTounkara (stagiaire)

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. BEL EXEMPLE, VVE LE PARTI YELEMA QUI SE SOUCI DE LA FORMATION D’UN AUTRE TYPE DE MALIEN POUR LA CONSTRUCTION DU NOUVEAU MALI ATTENDU PAR TOUS.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here