Gouvernement Modibo Kéita III : La prime à la technicité et non à la filiation partisane

84
PM Modibo Keita

Comme nous l’annoncions à la Une dans notre parution N° 226 du mardi 12 Janvier  dernier avec comme titre « Un nouveau gouvernement avant la fin de la semaine… », il en a été ainsi. Depuis donc le vendredi 15 janvier dernier, le Mali a un nouveau gouvernement, dirigé par le Premier ministre Modibo Keita, qui conserve son fauteuil en dépit des élucubrations qui le donnaient pour partant à sa demande pour raison de santé. Le remaniement en tant que tel n’a pas surpris l’opinion nationale car le changement opéré était inattendu. Mais c’est le départ de certains ministres qualifiés « d’intouchables », comment celui du Développement Rural, Dr Bocay Tréta qui suscite beaucoup de commentaires.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les faits ont donné en partie raison à votre bihebdomadaire préféré ‘’le Tjikan’’, qui, à travers des sources bien introduites avait eu la primeur de l’information selon laquelle, le remaniement ministériel tant attendu se ferait avant la fin de la semaine dernière. Si nos sources étaient imprégnées de l’imminence du remaniement, il n’en demeure pas moins qu’elles savaient très peu de choses sur le nombre et la qualité des départs annoncés. Comme, il nous a désormais habitués à la surprise, le président IBK a, à nouveau déjoué les pronostics. Il a tapé là où on s’attendait le moins. L’on savait qu’il était très fâché contre certains compagnons, dont Dr Tréta, mais l’on ne s’imaginait pas qu’il allait franchir le rubicon. Et bien, il l’a fait. Comme pour dire qu’il n’y a pas chemin tout tracé en politique. Du coup, IBK donne le ton de son affranchissement du carcan partisan pour dire qu’il n’y a qu’un seul maître à bord du bateau Mali. Surtout qu’il a horreur d’être bousculé. Bocary Tréta et les siens du RPM doivent donc patienter encore en attendant d’avoir le contrôle de  ‘’l’hôtel primatorial’’. Surtout que le parti a accueilli la nouvelle avec philosophie. Dans un communiqué déposé à notre rédaction, il s’est montré plus compréhensif de la situation avant de féliciter le ministre Tréta pour les résultats obtenus à la tête du Département du Développement Rural. Que dire donc du départ de Mamadou Igor Diarra de l’Economie et des Finances qui caressait lui aussi le rêve d’occuper la Primature en lieu et place du vieux sage de Koulikoro, tandis que les deux sexagénaires (IBK et son aîné Modibo Kéita) n’avaient pas encore dit leur dernier mot ?

Dr Bocary Tréta tombe du haut de son piédestal

C’est dire que dans le nouveau gouvernement, le départ de Dr Bocary Tréta, tout puissant secrétaire général du parti présidentiel (Rassemblement Pour le Mali) et  ‘’super ministre’’ du Développement Rural, jusqu’alors deuxième personnalité du gouvernement a surpris l’opinion tant nationale qu’internationale. Au point que le correspondant de RFI au Mali, Serge Daniel s’était senti obligé de revoir ses notes de journaliste pour trouver  l’explication de son départ dans l’histoire des engrais de mauvaise qualité qui a défrayé la chronique un moment. Est-ce la vraie raison ? Pas si sûr. Le temps nous édifiera davantage.

Mais ce départ surprend d’autant plus qu’au sein des tisserands, c’est lui qui était désigné d’office pour la ‘’Primature’’. Une situation que lui-même n’a jamais cachée. Des sources dignes de foi, l’indexe d’être à l’origine des agissements des tisserands et de certains responsables de partis de la majorité qui n’ont jamais ‘’gobé’’ que le Premier ministre soit issu d’un parti politique autre que le RPM.

Alors IBK et son Premier ministre ont intelligemment travaillé dans l’ombre pour sortir un gouvernement qui surprend non seulement par sa taille, mais aussi et surtout par les changements institutionnels opérés et le choix des nouveaux promus. Ce changement en profondeur donne la preuve de la profondeur d’esprit de l’homme. Qui donne la priorité à la technicité dans la gestion et non l’approche partisane. Pour qui connaît le parcours professionnel du nouveau ministre de l’Agriculture, Kassoum Dénon, ancien PDG de l’Office du Niger et de l’Opération riz de Ségou, l’on est fondé de croire qu’IBK ambitionne de donner un contenu à son projet présidentiel, celui de faire du bonheur des Maliens sa priorité. L’on ne peut pas affecter 15% du budget à un secteur comme celui de l’Agriculture et s’amuser avec les résultats attendus. La volonté d’IBK de faire du Mali une puissance agricole ne souffre plus de doute. Comme on le dit, c’est au bijoutier qu’on montre l’or pour s’assurer de sa qualité.

L’expertise de Konimba Sidibé dans le domaine économique n’est plus à démontrer. Certes, il est politique. Mais, il a une qualité que nombre de politiciens n’ont pas. Il ne se prive pas de dire ses vérités quoique cela puisse lui coûter. Il a donné la preuve de son indépendance d’esprit à plusieurs occasions à l’Assemblée nationale comme député élu de Dioïla. Il disait publiquement tout haut à l’hémicycle ce que d’autres pensaient tout bas. Surtout que l’homme connaît notre économie à tous les égards. Il est aussi à la place qui lui convient. L’opposition est dans son rôle de critique, mais elle ne peut se douter de la compétence des cadres promus. L’URD de Me Demba Traoré peut ignorer la valeur intrinsèque de Kassoum Dénon, mais pas le président des FARE ANKAWILI, Modibo Sidibé, puisse qu’il a été une pièce maîtresse dans la conception et la mise en œuvre de l’initiative riz.

Des hommes expérimentés pour donner plus de  tonus au gouvernement

Pour donner plus de tonus à ce gouvernement, le Premier ministre Modibo Keita a donc fait mieux d’appeler des sommités dans leur domaine de compétence. Pour remplacer les partants. Pour plus d’efficacité dans les actions, il a procédé à l’éclatement de certains départements, comme celui du Développement rural, qui devient le Ministère de l’Agriculture et celui de l’Elevage et de la pêche. Ainsi, Dr Bocari Tréta a cédé son fauteuil à Kassoum Denon et Nango Dembélé, précédemment Commissaire à la sécurité alimentaire. Celui-ci n’est pas en terrain inconnu puisqu’il a dirigé le même Ministère il y’a quelques années en tant que ministre délégué de l’Elevage et de la Pêche.

Le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a aussi été scindé en deux. Me Mountaga Tall cède une partie de ses prérogatives (la Recherche Scientifique) au  Pr Assétou Founè Samaké MIGAN, pour ne s’occuper que du seul portefeuille de l’Enseignement Supérieur. La création de ce nouveau département est la suite logique des recommandations adressées au président de la République le 28 décembre 2015 lors de la 2ème édition de la rentrée solennelle des universités, grandes écoles et instituts du Mali. Un évènement au cours duquel, Assetou Founè Samaké, alors Conseillère Technique au MESRS avait égrené les difficultés dans la recherche scientifique au Mali. Elle avait indiqué qu’il est nécessaire d’établir une symbiose entre l’enseignement et la recherche, car ‘’le meilleur enseignant est par définition le meilleur chercheur capable d’enseigner non pas seulement des savoirs constitués mais aussi capable de faire participer les étudiants et ses pairs au processus de construction de la connaissance’’.

Au nombre de défis soulevés en son temps, l’on retient le manque de ressources humaines pour la recherche, le vieillissement du personnel dont la relève n’est pas toujours assurée, les sureffectifs estudiantins et le manque d’enseignants-chercheurs. Elle a également évoqué le manque ou l’insuffisance notoire des financements de la recherche, la baisse du budget alloué à la recherche universitaire, l’absence ou la fragilité de stratégies nationales de financement  et l’absence du secteur privé dans le financement de la recherche et de l’innovation au Mali, la mauvaise gouvernance, le manque de mécanisme de pilotage national pour la recherche et l’innovation, etc..

La création de ce département découle donc d’une volonté du président de la République de booster le domaine de la recherche scientifique au Mali.

D Diama

PARTAGER

84 COMMENTAIRES

  1. Le président IBK n’a pas limogé Tréta et Igor pour faire plaisir à qui que ce soit mais avec les dérives de Tréta la sanction s’imposait. Comment comprendre que des personnes veulent prendre en otages une institution aussi importante qu’est la primature pour une question de parti politique. Bien que le premier ministre Modibo n’est pas membre du rpm; il travaille pour ce pays et il est donc inadmissible que des personnes comme lui mettent les bâtons dans les roues fut-ils secrétaire général du parti au pouvoir. Toute personne qui a des compétences reconnus doit pouvoir les mettre au profil du pays sans distinction aucune.
    Le Mali n’appartient pas au rpm encore moins à tréta, de la même manière IBK n’est pas le président de rpm mais de tous les Maliens.

  2. Je crois que si nous en sommes arrivé là c’est bien par la faute de Tréta car le président de la république n’a jamais jugé ces ministres et autres membres d’institutions sur les paroles. Il a toujours vérifié les faits et les faits ont condamnés cette fois ci le ministre Tréta.
    On peut être co-fondateur d’un parti politique et ne pas forcement occuper des hautes fonctions car la gestion des affaires du pays est une affaire de compétence et je crois que le premier ministre Modibo en a plus que Tréta.

  3. Le président de la république a une très bonne vision pour notre pays parce qu’ayant été responsables de plusieurs domaines.
    Cependant, il ne bénéficie plus depuis un certain moment de l’apport de certains collaborateurs avec lesquels il avait l’ambition de réaliser son ambition pour ce pays pour de simple questions de leadership au niveau du gouvernement. Il est acculé de toute part par des détracteurs prétendant qu’il n’a pas de vision pour le pays. Situation qui je penses à susciter ce recadrage gouvernemental afin que les choses puissent bouger pour le bien de la population. Chose à laquelle nous devons osez y croire et de notre modeste contribution y participer.

  4. Les Maliens devraient se donner la main pour bâtir ensemble le Mali.
    Comme dit un célèbre adage que l’union fait la force.
    Compte tenu de la devise du Mali, un peuple, un but ; une foi, les Maliens sont tous les mêmes alors donnons-nous la main pour renforcer cette devise et faire renaître le pays qui a trop souffert.
    Vive le développement, Vive le peuple malien; Vive le président IBK

  5. Merci Modibo pour tous les services rendus et sinon que tu continues de rendre à la nation malienne à travers les différentes fonctions que tu as occupées.
    Le peuple malien te le revaudra à jamais !
    Nous sommes fiers de toi et attendons qu’avec le président IBK, vous puissiez apporter le bonheur au peuple Malien qui a trop souffert de l’adversité.

  6. Le mali aura toujours des hommes forts pour mener à bien sa destinée.
    Vive MODIBO KEïTA
    Vive IBK
    Vive la république du mali forte de ses hommes !

  7. Je crois que les prérogatives pour qu’un pays puisse se développer sont d’abord la paix et la stabilité politique et je crois que nos plus hautes autorités à savoir le président de la république et le premier ministre en sont conscientes et feront tout pour mettre en œuvre l’accord de paix pour que le pays soit réunifié, sécurisé dans son ensemble afin que le développement réel puisse être amorcé.
    Aussi, on peut remarquer qu’il y a eu quelques avancées malgré tous les problèmes que le pays à connu.

  8. Le premier ministre Modibo est un homme sage et intègre d’où la confiance à lui accordé par le président IBK. Je crois sincèrement que si le peuple tout entier et les membres du gouvernement l’accompagnent dans la vision qu’il a pour notre pays; celui-ci sortira très bientôt dans la situation peu satisfaisantes dans lequel il se trouve. La question du développement du pays n’est pas une question de parti politique mais de vision et le premier ministre en a une bonne pour notre pays. Soutenons ses actions et celles du président IBK pour le bien-être de notre pays et par ricochet du notre en tant que population.

  9. Le premier ministre Modibo kéïta est un grand homme qui connait les aspirations des populations de ce pays car ayant servi dans plusieurs domaines et pendant de longues années. Son programme montre qu’il a une belle optique de développement pour pays. Mais celui-ci ne semble pas depuis un certain bénéficier de l’aider politique de certains membres du gouvernement et de certaines personnes véreuses qui veulent toujours marquer sa gestion du sceau de l’échec à travers des campagnes de dénigrements et de désinformation à son endroit ce qui n’est pas du tout normal pour un pays qui sort de crise et qui a besoin de la compétence de tous ses fils.
    Nous devons donc l’aider avec le président IBK à apporter d’abord la paix, la justice dans notre pays et l’essor économique que nous attendons tous.

  10. Le premier ministre Modibo et son gouvernement ont devoir de résultats et je crois qu’ils ne décevront pas le peuple. Nous devons savoir aussi qu’il n’est pas très aisé de reconstruire un pays qui sort d’une crise multidimensionnelle et multi-sectorielle. Mais avec la vision qu’il a pour le pays il doit pouvoir y arriver et on doit croire en lui. La résolution des problèmes de notre pays passe aussi par la mise en œuvre de l’accord de paix pour lequel un comité de suivi national vient d’être mis en place et dégagera les voies et moyens pour que celui-ci ( l’accord de paix) ne connaisse plus de blocages afin que nous ayons la paix, socle du développement.

  11. De grands défis attendent le premier ministre Modibo et son équipe gouvernementale. Partant de la réunification du pays à la réduction de la pauvreté en passant par la lutte contre la corruption.
    Les défis sont énormes mais je crois que si le premier ministre bénéficie du concours de toutes les personnalités de ce pays et des membres de son gouvernement; il pourra atteindre ces objectifs.
    Au delà du conseil des ministres il peut même établir un cadre où les ministres communiqueront avec les populations sur leurs activités afin que le peuple soit imprégné du travail qui est fait et donner son appréciation et préconiser des solutions.

  12. Moi je pense que tous ceux qui sont à la majorité présidentielle pour profiter des faveurs du pouvoir en place doivent comprendre qu’avec IBK ça ne marche pas comme cela.En ce moment,c’est la qualité qui doit prévaloir au Mali d’aujourd’hui.Donc ne vous mettez pas à compter sur vos partis pour accéder à des postes dont vous n’avez pas le mérite.

  13. La primature ou un poste ministériel ne sont pas forcement les seuls endroit où un citoyen peut servir son pays.
    Si Tréta n’a pas eu la primature pour une raison ou pour une autre,il peut effectivement attendre car il ne suffit pas d’être du RPM pour prétendre à la primature mais il faut aussi avoir les qualités requises.

  14. Appartenir au RPM seulement ne suffit pas pour prétendre au poste de premier ministre du mali en ce moment.
    On peut bien sûr être de la majorité présidentielle mais la qualité indispensable pour occuper ce poste est la capacité.
    Je pense que Tréta a mal compris cela et en a fait les frais.

  15. Le Mali n’est pas un gâteau dont chacun viendra se servir et partir.Si le RPM pense que c’était forcement son tour,moi je viens lui dire ce n’est le tour de personne.C’est plutôt le tour de celui qui peut être capable mettre notre pays sur les rails par son expérience et son dévouement.
    Que cessent alors les discours divisionnistes pour le bien être du pays.

  16. Le limogeage de Tréta doit être compris sous plusieurs angles.
    D’abord,il faut dire que ce monsieur a été coupable de plusieurs scandales financiers qui ont mis à mal la crédibilité du président et de son parti.
    Ensuite,il est à la base d’une division de membres au sein du parti présidentiel pour juste faire de tort à IBK.
    Enfin,pour cette histoire de primature il a montré aux yeux de tout le monde que ce qui le préoccupe c’est sa petite personne et non le Mali.
    Son départ est donc salutaire car mon n’a que faire des égoïstes…

  17. Le Mali a en ce moment besoin d’un premier ministre d’expérience et travailleur car après le coup d’état il faut noter le Mali est revenu de loin avec le président IBK et tout le monde sait que Modibo Kéïta est la personne appropriée..
    On ne fera donc jamais plaisir aux caprices de Tréta en lui confiant un dossier qu’il ne maitrise pas du tout.
    Il aurait dû se contenter de son poste de ministre car c’est ce qui lui convenait.
    Mais hélas!!!

  18. C’est pas parce qu’on est Secrétaire Général du RPM qu’on doit être forcement nommé premier ministre.
    Si le président juge bon que d’autres personnes en dehors de sa famille politiques sont plus aptes à occuper ce poste,je vois pas du tout le problème.
    Il faut dire que c’est gourmandise qui a fait perdre Tréta.

  19. Je ne sais pas du tout sur quoi compte Tréta dans ce pays mais je pense qu’il serait mieux qu’il ressaisisse car un individu ne peut absolument rien devant un État.
    C’est mieux pour lui de faire profil bas car il est d’avance perdant de tout bras de fer avec le président.

  20. TRETA est le seul responsable dans l’affaire d’engrais frelaté, il est obligé de réparer toutes actes devant la justice.
    On sait réellement qu’IBK est entouré par des éminents ministres capables de satisfaire tous les besoins quotidiens du peuple Malien.

  21. Monsieur le journaliste, vous n’êtes ni juriste, ni administrateur civil pour critiquer le gouvernement en rendant la justice au coupable.Alors on limoge toujours ceux qui ne fassent pas leur boulots
    Vive IBK, vive le gouvernement

  22. On devait chercher ensemble de résoudre le problème que le Mali confronte actuellement, au lieu de rendre la situation beaucoup plus compliqué. Quel journaliste !!
    C’est dommage qu’un membre du parti lui souhait la mort du président de la république.
    TRETA est un mauvais choix fait par IBK, il doit répondre toutes ces actes qu’il a commis.

  23. TRETA devrait démissionner car c’est un véritable criminel, un mauvais homme.
    Toutes ces rumeurs sont l’œuvre des politiciens et certain journaliste qui disent du mal au président de la république.

  24. IBK est un homme raisonnable , donc impossible de travailler avec les incapables.
    Alors c’est normal que Tréta soit limogé

  25. TRETA a été limogé car il est responsables de cette bassesse. Cela sera un exemple pour les ministres de notre pays ».

  26. Pour ma part, je pense que les critiques, dénonciations et offensives des adversaires du Président IBK, le nouveau gouvernement sera toujours servi. On peut critiquer, mais que cela soit fait de façon objective. Parce que nous constatons que l’opposition est experte en calomnie et en diffamation au lieu de faire des propositions concrètes. Je souhaite vivement que celle-ci accompagne le gouvernement pour relever les défis. Ainsi, c’est le Mali qui gagnerait.

  27. Toute la population Malienne attend beaucoup de cette nouvelle équipe gouvernementale. Je pense qu’avec le concours et les encouragements de tous, elle relèvera le challenge. Bonne chance à vous…

  28. A mon avis, c’est un nouveau virage qui vient d’être abordé dans la mise en oeuvre de l’accord de paix à travers cette nouvelle équipe gouvernementale. J’ai foi qu’elle sera à la hauteur de toutes nos attentes. Bon vent à vous…

  29. Le remaniement tant attendu est effectif. Il reste maintenant à soutenir et à encourager cette nouvelle équipe pour être à la hauteur des défis qui l’attendent. Le faisant, c’est le Mali qui gagne. Bonne chance à celle-ci…

  30. Je pense qu’il faut féliciter et encourager le premier ministre avec son ancienne équipe pour certains défis relevés durant une année de gestion. Pour ce faire, le président lui a renouvelé sa confiance pour conduire la nouvelle équipe gouvernementale. Au vue de ces performances en an de gestion, je sais qu’avec le concours de tous, MP MODIBO sera relevé les défis majeurs pour un Mali nouveau.

  31. C’est indéniable que la nouvelle équipe sera confrontée au coup de foudre de l’opposition. Si l’opposition joue son rôle convenablement, je pense que cela sera un appui considérable pour le renouveau du Mali sans faire de recours à la calomnie et à la diffamation pour arriver à leurs fins.

  32. Certes, les défis sont nombreux et difficiles. Mais, avec la volonté rien n’est possible. Cette nouvelle équipe a plus que besoin du concours de tous pour relever les défis. Il suffit d’y croire et accompagner les acteurs.

  33. Pour ma part, connaissant le premier ministre pour sa grande loyauté et son amour pour la patrie, il relèvera avec son équipe les défis qui sont les leur. Mais cela est possible que si nous laissons nos différends de côtés et privilégier l’amour de la patrie par dessus tout. Je souhaite bonne chance à la nouvelle équipe en qui je fonde beaucoup d’espoir pour l’avenir du pays.

  34. En Dieu rien n’est impossible avec la volonté. Connaissant le premier ministre pour son dévouement et son abnégation pour le travail, je pense qu’il relèvera les défis majeurs qui l’attendent avec le soutien et le concours de tous. Il faut que la nouvelle équipe gouvernement s’investisse davantage pour redonner espoir ua peuple Malien.

  35. Le président IBK doit son élection à l’ensemble du peuple malien. C’est vrai qu’il est issu du RPM mais cela ne doit l’obliger à forcément prendre des gens qui ne pensent qu’à leur intérêt personnel. Mr Tréta se prenait pour le président de la président au point d’en vouloir aux personnes nommées par IBK.

  36. Le président a bien prévenu que tout ceux qui seront cité dans un quelconque scandale partira du gouvernement. Alors que Tréta nous prouve le contraire qu’il ne sait rien des scandales dont il est accusé Monsieur le journaliste

  37. Le défis qui attend le PM et son équipe est grand mais connaissant la compétence et le dévouement de cet homme, je pense que rien pourra l’empêcher d’atteindre son objectif. Le Mali vous porte une confiance aveugle

  38. Il faut que les journalistes comprennent que pour servir son pays, on na pas besoin d’être ministre. S’ils étaient autant reconnu de tous pour leur travail, ils auraient servi tous les présidents qui sont succedés à la tête du Mali

  39. Modibo devait être reconduit car il est le parrain des accords de paix donc c’est lui peut mener à bien les discussions avec les groupes armés pour trouver un terrain d’entente pacifique pour le bonheur de tous.
    Ce monsieur est à féliciter et encourager pour son travail et je peux l’affirmer que le président ne s’est pas trompé de personnes

  40. Le RPM est rempli d’opportunistes et d’incompétents. IBK veut le développement du pays et donc il ne saurait travaillé avec de telles personnes de peur de mettre notre pays en retard.

  41. Le premier ministre est un travailleur infatigable donc lui donner une autre chance pour achever sa mission était une obligation pour le président IBK. nous lui souhaitons bon vent pour la suite de son travail

  42. IBK a une belle raison de les écarter donc arrêter de nous faire croire autre chose. Nous savons tous ce qu’on vous a donné. Je porte à ta connaissance que c’est l’argent volé à l’état malien.
    Vous êtes tous des journalistes pourris

  43. Ce nouveau gouvernement est rempli d’hommes compétents qui d’autres ont déjà fait leur preuve et nous pensons que les nouveaux seront leur emboîté le pas afin d’être plus efficace.
    Le président ne veut plus de manquement ce qui peut compromettre le développement de notre pays.

  44. On ne peut être un compagnon de lutte ou un ami et être à la base de tels scandale et de tromperie pour ternir l’image du président. Les membres du partis ne doivent pas forcement être ministre pour servir le pays.

  45. IBK est celui dont le MALI avait besoin pour se relancer économiquement, sur la scène internationale, pour entamer un procédure de développement durable, pour permettre au MALI de préserver son intégrité territoriale et de faire régner la paix et la sécurité dans notre pays !!! Et il est en train d’accomplir ces différentes tâches à merveille !!!

  46. Tréta ne pouvais que pouvais que perdre cette bataille, en dépit de tout ce qu’il a pu faire au cours de son passage en tant que Ministre, le président de la république lui a laissé beaucoup de marge de manœuvre, mais il a persisté !!! 👿 👿 👿

  47. Tréta Bocari à complètement faillit à sa mission, il a été une erreur monumentale dans le gouvernement du président de la république, et il n’a pas su se rattraper !!!

  48. Le Ministre Tréta n’était pas à la hauteur des attentes du président de la république et de son premier ministre, il s’est planté dans l’accomplissement de sa tâche !! On lui a laissé le temps de se rattraper, il n’a pas pu le faire !! 👿 👿 👿

  49. Tréta a perdu cette bataille depuis le jour où il a été nommé Ministre, il se devait de remplir au mieux la mission qui lui avait été assigné !!! Il a tout foutu en l’air depuis longtemps !!!

  50. Nous avons cru en lui, plus de 77% des maliens l’ont choisi pour leur sortir de la merde dans laquelle ils étaient plongé depuis plus de 20ans, il l’a fait !!! Nous le voulions pour mettre le pays sur la bonne voie de développement, il est en train de mettre en place une solide base de développement pour notre pays, de quoi avons besoin encore !!!

  51. Tréta n’avait absolument pas le mérite de rester au sein de ce gouvernement, c’est plus qu’un incapable et il l’a démontré plusieurs fois de par ses actes de négligence et de cruauté !!!

  52. IBK a eu raison de virer Tréta de son gouvernement, car les incompétents n’ont pas leur place dans ce gouvernement de valeur et de prestige !!! Seul les plus charismatiques peuvent rester !!

  53. Le Ministre Tréta, du moins l’ancien ministre ne pouvais être reconduit dans ce gouvernement une fois de plus, car depuis sa nomination, il n’a fait que poser des actes d’un irresponsable dans ce pays, donc obliger qu’il soit viré !!! 😈 😈 😈

  54. Le président de la république a très fait de mettre à la porte cet incapable de Tréta, car pour le développement de ce pays tous les maillons faibles du gouvernement doivent disparaitre !!!

  55. Mais aussi je lance un vibrant appelle à la population de soutenir les choix du président IBK et de son PM, dans la nomination des ministres, car sans la population, le gouvernement n’existe pas. Nous devons prêter main fort à notre gouvernement. Tout le peuple malien doit rester uni derrière IBK et son PM comme une barre de fer conçu en fer d’acier. C’est dans les intérêts du pays et c’est ainsi que le pays pourra avancer.

  56. Le PM est un homme humble et loyal, sa relation sur le plan professionnelle avec le président IBK sont bonne. Le temps pour lui de quitter le gouvernement n’est pas encore proche. Le PM Modibo Keita conduira la nouvelle équipe prochaine d’après le remaniement ministériel. L’aventure salutaire et remarquable d’IBK et son de PM Modibo Keita continue encore et cela pour longtemps.

  57. Beaucoup de personnes pensent que le nouveau gouvernement est celui d’union nationale. Donc post-accord. Non ce réaménagement n’est que la prémisse d’un gouvernement attendu par tous.

  58. Il n’y a jamais de fumée sans coup de feu. Le président de la république, Ibrahim Boubacar Keïta, a fait ce que bon lui semble. La sortie de Bocari Treta, ministre du développement rural et Mamadou Igor Diarra, ministre de l’économie et des finances de l’Etat n’est pas sans raison. Contrairement à ce que les gens pensent, Igor n’aimait pas la compagnie de ses collègues ministres.

  59. Certes, Mamadou Igor Diarra était un ministre engagé et ayant fait des réalisations dans son domaine. Mais je suis sans doute convaincu que son départ n’est pas sans raison convaincante et valable.

  60. C’est toute la population malienne qui remercie le PM Modibo Keïta d’avoir limogé un irresponsable comme Bocari Treta. Pour l’intérêt générale Bocari Treta ne devrai pas rester dans le nouveau gouvernement.

  61. Le temps passé ne revient plus jamais. L’eau versée n’est plus utilisable. Si la majeure partie de la population s’est dite contre la sortie de ces deux personnes, à savoir le ministre de l’économie et celui du développement rural, je ne le suis pas. Pas parce que ces deux ministre n’étaient performants ou capables mais parce que la réussite est ce que le président veut. L ne peut pas être son propre ennemi. Peut-être que ces gens devraient partir pour qu’il y ait de cohésion au sein du gouvernement.

  62. Toute la population malienne a été ravie de ne pas voir le nom de Treta Bocari figurer dans la liste de nouveau ministre. Le gouvernement malien ne peut pas travailler avec des personnes comme Treta Bocari.

  63. Je suis navré pour ce qui vient de passer en ce qui est de la constitution d’un nouveau gouvernement sans l’homme grâce à qui le FMI a salué les efforts de nos autorités et à qui le mérite de la relance de notre économie revient. Ensemble, souhaitons bonne chance à la nouvelle équipe gouvernementale et essayons d’oublier ce qui s’est passé..

  64. Le citoyen lambda est contre ce nouvel attelage gouvernemental sans la présence de celui qui a donné une nouvelle image à notre économie et qui a fait du jamais vu et du jamais entendu dans ce pays, Mamadou Igor Diarra. Suite à l’arrivé de ce dernier notre budget a atteint 1000 milliards. Mais, pour le moment, attendons de voir ce que son successeur va nous apporter.

  65. 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 Une chose est sûre et certaine, 🙄 🙄 🙄 les ministres qui fait preuve d’irresponsabilité ne resteront point dans le gouvernement d’IBK. 😆 😆 😆 Treta Bocari ne pourra pas dire le contraire. 😆 😆 😆 😆

  66. Ce n’est le départ de Bocari Treta qui m’a choqué mais celui de Mamadou Igor Diarra, le ministre de l’économie et des finances de l’Etat. Je suis plutôt content du départ de celui à la faute de qui le président de la république n’a plus de bonne image aux yeux des détracteurs suite à la présence des engrais hors norme dans notre pays.

  67. Je pense qu’un remaniement ministériel avec le nom de Bocari Treta figurant toujours sur la liste est un remaniement passé à côté de la plaque. Depuis la nomination de Treta Bocari au poste de ministre au développement rurale, les scandales se sont enchainés dans son département. Le gouvernement malien ne peut avancer avec lui.

  68. C’est à cause de la mauvaise gestion du rural dans ce pays qui a fait que la campagne agricole 2014-2015 a été jugée mauvaise par les hommes politiques et les détracteur. Ce qui a eu de l’impact sur le bilan de la gestion de l’actuel locateur de Koulouba.

  69. Bocari Treta est une mauvaise graine dans le gouvernement, elle est capable de souillé la crédibilité de ce gouvernement. Le PM Modibo Keïta à fait le bon choix et la population malienne le soutien pour cela.

  70. Oui, sans le contester, Mamadou Igor Diarra, ex-ministre de l’économie et des finances de l’Etat, symbolise le travail bien fait. C’est la première fois qu’un ministre de l’économie de ce pays soit à la hauteur des attentes des maliens. Ses réalisations sont apparentes et considérables. Grâce à l’engagement de ce dernier le budget national atteint 1000 milliards. Mais on ne doit pas en vouloir à IBK pour cette décision.

  71. Tu as raison, depuis la nomination de Treta Bocari comme ministre du développement rural de nombreux scandales se sont succédé. Le gouvernement ne peut aller de l’avant avec un ministre qui enregistre le maximum de scandale dans son département. ➡ ➡ ➡ ➡ ➡

  72. Vraiment l'aventure de Treta Bocari devrait s'arrêter depuis fort longtemps. Etant, ministre Bocari Treta n'est rien fait de crédible, d'objectif et de concret pour ce pays. Le PM Modibo Keïta à très bien fait de le limoger.

  73. Sans le contester et le nier, Mamadou Igor Diarra était devenu une référence et tout mais en mieux pour la jeunesse de ce pays, précisément les jeunes qui prétendent devenir un jour gouvernants. Sa gestion de l’économie a fait que certains citoyens ont connus le difficile état de notre budget qui est un défi qu’il a relevé.

  74. A la technicité dont vous faites référence, j’oppose l’honnêteté intellectuelle la probité et le militantisme politique.J’apprécie la nomination de Mr Konimba Sidibé et proteste celle de Kassoum Denon. Aux élections communales de 2004, ce n’est pas le même Kassoum Denon qui a muté un de ses agents de l’ ORS, Touma Sanogo, qui a osé contre la volonté de Denon, initier le RPM dans la commune rurale de Farakou Massa, en faisant élire quelques conseillers dans cette commune. Denon a vu son militantisme en faveur du RPM comme un affront, il l’a successivement mué à Konondimini puis à Sibila. Quelques mois après, Sanogo est décédé. Heureusement pour Denon et malheureusement pour ses parents, Sanogo n’est plus de ce Monde, sans quoi il allait cracher ni plus ni au visage de Denon pour confirmer qu’au Mali, le ridicule ni tue pas.

  75. La situation du pays interpelle l’aide de tous ses fils surtout des hommes braves comme Modibo Keita. Comme on le dit, ce gouvernement est le sien, c’est lui qui a choisi, pour cela il doit être en mesure d’apporter des meilleurs résultats.

  76. C’est évident que le président IBK est en mauvaise posture, donc le premier Ministre Modibo Keita sait déjà ce qu’il a à faire avec ce nouveau gouvernement. Seul le travail importe le peuple malien.

  77. Le chef de l’Etat n’a jamais été en désaccord avec son premier Ministre. Il est temps que le Ministre Modibo Keita prouve cela en se donnant au travail. Les deux ans et demi passées au pouvoir par le président IBK n’ont pas été à la hauteur. Cela étant, les années restantes doivent redonner une autre image à notre pays.

  78. Quoi que les autres puissent dire, nous savons très bien que le PREMIER Ministre et le chef de l’Etat s’entende bien. Ils viennent de le prouver, maintenant l’important est de combler les attentes des maliens, car j’avoue que ce dernier n’est pas satisfait de la gouvernance actuelle.

  79. A mon avis, cela n’a absolument pas de sens que ces ministres se retrouvent dehors sans aucune raison valable. Surement que le président de la République a vus quelque chose de mauvais en eux.

  80. Souvent l’apparence est trompeuse, nous avons tous cru que le Ministre Igor Diarra allait être parmi les premiers recrus dans le nouveau gouvernement, mais si tel n’a pas été le cas. Nous devons comprendre qu’il doit y a voir une explication à tout cela.

  81. Jugé quelqu’un sous la base des rumeurs n’est pas logique. Personne ne connait la vérité sur cette affaire, donc laissons nos dirigeants faire leur travail, si nous ne voulons pas être déçu d’eux à la fin de ce quinquennat.

  82. 😉 😉 😉 😉 😉 Depuis l’enclenchement de cette affaire des engrais frelatés, on ne cesse de pointer du doigt le Ministre du développement territoriale. Depuis lors, vous devriez savoir que le Ministre Bocary Tréta n’allait pas siéger longtemps dans le gouvernement. 😥 😥 😥 😥 😥

  83. Treta n’a rien perdu rien pour avoir provoqué la colère de son Excellence. Ce scandale de l’affaire des engrais frelatés constituait un véritable danger pour le peuple malien. Nul n’est et ne sera au-dessus de la loi.

  84. Selon les informations nous savons tous que c’est Bocary Treta qui a causé le scandale des engrais frelatés. Chose qui a beaucoup impacté la gouvernance d’IBK. Alors, je pense que ce limogeage de M. Tréta a assez duré, il ne devrait pas passer tout ce temps au sein de notre gouvernement.

Comments are closed.