IBK tire a boulets rouges sur Soumaila Cissé : Quand la polémique devient son salut

3

Acculé de toutes parts et à court de solutions, le Président de la République, pour attirer l’attention de l’opinion, a toujours mis de l’huile sur le feu afin que les priorités soient reléguées au second plan. Sa sortie médiatique contre SoumailaCissé ne pourrait avoir d’autres motifs que de divertir l’opinion. Mais il semble tirer à côté quand on sait la profondeur de la crise et sa complexité. La polémique que sa sortie médiatique dans Jeune Afrique a suscitée devrait être un non-événement et SoumailaCissé a certainement eu tort de répondre, car il aura contribué a enflé des débats stériles. Le Chef de file de l’Opposition n’est-il pas tombé dans son piège ? 

Le Mali traverse une crise tellement gravissime que tout autre débat qui ne soit pas relatif à la décrispation est une insulte à l’opinion nationale. Le Président de la République en faisant de la polémique son mode de gouvernance vient encore de prouver aux maliens qu’il est loin d’être l’homme de la situation. Le centre du Mali, abandonné par l’Etat, est entre les mains des milices communautaires qui s’entretuent, le nord est devenu un no man’s land où règnent les djihadistes, les narcotrafiquants, les bandits armés soutenus par la France. Au sud la crise politico sociale annihile tous les efforts de développement. Au lieu de se préoccuper de la souffrance de son peuple et de chercher les voies et moyens pour atténuer les peines qu’il endure, c’est une  attaque en règle contre SoumailaCissé qu’IBK s’adonne. A-t-il mesuré l’ampleur de la crise et ses éventuelles conséquences ? SoumailaCissé n’a-t-il pas eu tort de répondre pour susciter le débat inutile ? Nous nous sommes engagés dans des commentaires et d’explications pour une durée relative longue et entre temps le Mali continue à nous échapper.

Pour rappel depuis son investiture le 4 septembre 2013, pour son premier mandat, faute d’avoir un programme de gouvernance, IBK s’est installé à demeure  dans des invectives, des scandales et des polémiques. Quelques cas illustratifs, le rapport du PARENA, sept mois seulement après son investiture, où TiébiléDramé a dénoncé les malversations dans l’achat des équipements militaires et le Boeing présidentiel. Profitant d’une cérémonie, IBK a qualifié  TiébiléDramé et tous les autres qui le critiquaient à l’époque de « Hassidis » et  d’apatrides, autrement dit, ceux qui sont  contre lui et qui sont à la solde des ennemis du Mali. Comme si cela ne suffisait pas  quelques années plus tard, à son retour d’un sommet tenu en France, il a qualifié TiébiléDramé de petit Monsieur.  Qui ne se rappelle pas de ses propos tenus à l’encontre de l’imam Mahmoud Dicko et de  Chérif Bouyé de Nioro quand il était en froid avec eux, en qualifiant les autres leaders religieux de vrais hommes de foi.

Le Chef de file de l’Opposition a eu tort de répliquer, parce qu’il va lui permettre de souffler un peu en reléguant les vrais problèmes aux calendes grecques. La réponse de SoumailaCissé, qui bien que mesurée, suscitera un débat au sein de l’opinion.

En somme, la réaction d’IBK à l’encontre de SoumailaCissé est la preuve qu’il n’a plus de solutions aux multiples problèmes qui assaillent le Mali.

Youssouf Sissoko         

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Ibk a simplement échoué!!!!
    Il doit démissionné pour que toute la population malienne puisse faire ce grand sursaut national.

  2. Non ! Soumaila Cisse devrait répondre à IBK , qui est un comédien . Il a des priorités à gérer , comme il n’a pas de solution à ces problèmes , il accuse l’honorable Soumaila Cisse , qui selon IBK est à la base de tous ses malheurs . Cet homme n’a aucun souci pour le Mali. Depuis le départ de l’artisan de sa victoire a l’election présidentielle entachée de fraude , je veux parler de SBM, IBK est maintenant sans bouclier de défense . Il est devenu comme un chien . Personne ne connaît la raison profonde de cette sortie médiatique qui n’aura qu’un impact negatif sur le pays qui traverse une crise sans précédent . Sinon la personnalité d’IBK pour la majorité des maliens est humiliante pour lui même d’abord et pour le pays. Au lieu de s’attaquer à ses slogans creux de campagne jamais honorés , pourquoi s’attaquer à un homme humble comme Soumaila Cisse qui continu à se battre pour le retour de la paix. C’est vrai qu’IBK a peur de cet homme, il a profité des moyens de l’Etat pour se maintenir à Koulouba , mais aussi par des stratagèmes desohonorants en complotant contre le peuple . De 2013 à nos jours , les maliennes et les maliens savent qui est IBK: un homme sans parole d’honneur , sans vision pour le pays, sans programme , budgétivore , pèlerin voyageur , rancunier , complexé, nostalgique de la dictature , etc…. Quant celui qu’il traite de tout , est connu dans le pays, la Sous région et à travers le monde . Il a des qualités exceptionnelles . Humble travailleur , humaniste , respectueux . Il dit être au service de son peuple pour le rayonnement de la démocratie et de l’etat de droit. Cet homme est loin d’etre inconsolable pour ne pas être à Koulouba . Être à Koulouba est aussi son droit, mais nous savons qu’il y a eu tout en 2018 sauf l’election présidentielle . IBK sait comment et pourquoi il se trouve à Koulouba . Même les ennemis d’IBK sont devenus ses alliés rien que pour rester à Koulouba . Il aime le pouvoir pour l’argent , les honneurs , la belle vie , peut importe le résultat . L’objectif qu’il attendait de cette sortie médiatique , a produit l’effet contraire . Les réactions ne se sont pas fait attendre . Les jours à venir seront rudes pour lui et son régime . Malheur à celles et ceux qui pillent affammment leur peuple au profit des intérêts personnels et sordides .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here