Législatives/Baroueli : Le label SBM mobilise en faveur de la liste RPM-Adema-Asma

0

La présence de Soumeylou Boubèye Maïga dans le cercle ce week-end a contribué à galvaniser davantage les populations autour du trio Mamadou Diao (Asma-CFP), Almoustapha Sanogo (Adema) et Aïssata Cissé (RPM). Lesquels candidats  jouissent déjà d’une popularité avérée dans la localité. Retour sur une journée marathon.

Samedi 14 mars 2020. 9h environs. Soumeylou Boubèye Maïga quitte Bamako pour Barouéli. Ainsi commence une journée marathon pour le président de l’Asma. Objectif du périple : mobiliser les populations en faveur de la liste RPM-Adema-Asma. 10h53. L’ancien Premier ministre et sa délégation atteignent Dioforongo après quelques  minutes de piste à partir de Zambougou. Chez le maire de Sanando, Sassa Koné, où ils sont accueillis, maisons, greniers et arbres arborent les couleurs de l’Asma. De quoi rassurer le «Tigre» qui, après avoir présenté ses condoléances à son hôte du jour suite au décès d’un des siens, a confié à l’élu local et aux populations qui entouraient ce dernier les porte-étendards de l’alliance. En retour, Sassa Koné, très populaire dans sa commune, rassure la délégation de son soutien. SBM et sa suite reviennent alors sur leurs pas, et mettent le cap sur Dougoufé, un chef-lieu de commune.

12h17, ils sont  accueillis à l’entrée du village par une foule en liesse, partagée entre cris de joie et slogans admiratifs. Dans le vestibule du chef de village, les témoignages fusent sur  les actions de développement de SBM dans la commune. D’où la promesse ferme de l’imam, Bouya Traoré: «  Dieu est témoin de tout ce que vous avez fait pour nous bien avant cette période électorale. Dieu sera également témoin ce que nous ferons pour vous le jour des élections ». Ragaillardis par ces propos rassurants, les visiteurs du jour foncent, sous un nuage de poussière, sur Somo, à quelques km de Dougoufé. Dans la cour de l’école fondamentale, la population, sous les sons du « Bari (instrument de musique traditionnel», promettent la victoire à la liste RPM-Adema-Asma.

Promesse ferme de Tamani

Après une pause chaleureuse à Kota, village natal de Mamadou Diao, candidat de l’Asma, la délégation qui grossissait au fil de la tournée pose ses valises à Tamani vers 16h, après une brève escale à Boidiè. Chez le chef du village comme chez l’imam ou dans la grande famille des  chérifs (celle d’Ousmane Madani Haïdara), les populations n’ont pas tari d’éloges à l’endroit des candidats de la liste. Notamment Mamadou Diao et Almoustapha Sanogo, connus pour leur engagement jamais démenti dans les actions de développement local. Mais pas que. L’alliance peut aussi compter sur la popularité dont bénéficie l’ancien Premier ministre auprès des populations, décidées aujourd’hui à lui retourner l’ascenseur. En témoignent les propos de Ba Tata Fofana, chef du village de Tamani : « Cet homme que vous venez de nommer (SBM, Ndlr) a posé des actes ici, avant même ces échéances électorales. Je prends donc l’engagement que ma communauté et moi-même voteront pour la liste RPM-Adema-Asma ».

« Votre présence nos honore…»

Rassurés, le président de l’Asma et sa suite, dont des candidats, se dirigent sur Barouéli. A leur arrivée, quelques minutes sont passées après 18h. Sur l’espace public en face de la mairie, l’ambiance est à son comble. « Votre présence ici nous honore ; elle renforce notre confiance et nous galvanise davantage », déclare Lassine Tangara, Directeur de campagne de la liste. Pour lui, l’alliance RPM-Adema-Asma est l’une des stables du cercle de Barouéli. Explications : tous les candidats qui la composent ont été désignés de façon consensuelle dans leurs partis respectifs. Et Tahirou Sylla, président de la sous-section Asma-CFP de Barouéli, d’enfoncer le clou en affirmant qu’il était impossible d’énumérer de façon exhaustive les actions de développement posées par SBM dans le cercle. « Nous ferons en sorte que le jour de la proclamation des résultats, vous sachiez que vous ne vous êtes pas trompé de choix en venant à Barouéli », a promis M. Sylla, non moins élu municipal. Après le tour des notabilités de la ville, la délégation arrive à Konobougou à 20 h moins. L’attente a été longue, mais cela n’a en rien entamé la détermination et l’enthousiasme des populations sorties très nombreuses. « Boubèye ! Boubèye ! Boubèye », scandait-on, posters des candidats en l’air, devant le siège de la sous-section Adema, où s’est tenu le meeting. Ici, comme ailleurs, on retient de Soumeylou Boubèye Maïga l’image d’un homme tolérant, audacieux, à cheval sur les principes et surtout ayant le goût de l’effort. Un label  qui a aussi joué dans la balance en faveur de la liste. La preuve : par les voix de leurs représentants respectifs, les jeunes et les femmes ont promis un vote massif en faveur du trio Mamadou Diao, Almoustapha Sanogo et Aïssata Cissé.

L’appel de SBM

Ici, comme partout où il s’est prononcé, le président de l’Asma a dit confier les candidats de l’alliance à la population. Partant, il a appelé les uns et les autres à aller retirer les cartes d’électeur, mais surtout à éviter le piège de l’achat des consciences. Seule conviction : « Nous avons beau avoir les meilleurs candidats, nous ne gagnerons pas si nous n’avons pas plus de bulletins dans l’urne que les autres », a conclu M. Maïga, l’un des rares chefs de partis qui descendent sur le terrain sans être candidat aux législatives dont le premier est prévu le 29 mars.

Bakary SOGODOGO, de retour de Barouéli

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here