Mali : 60 partis politiques déterminés « à faire respecter le délai de la transition »

16

Des partis politiques et regroupements de partis politiques du cadre d’échange pour une transition réussie au Mali regroupant une soixantaine de partis politiques ont rendu public, le 16 août 2021, un communiqué pour inviter les autorités de la transition à respecter le délai de la transition.

Le Directoire de ce regroupement de partis politiques dit avoir pris acte de « l’engagement pris par le Premier ministre lors de la présentation du plan d’action du Gouvernement devant le Conseil National de Transition, de respecter le délai de la transition. Il réaffirme son engagement et sa détermination à faire respecter le délai de la transition conformément à la Charte ».

« Le Directoire du Cadre d’Echange des Partis et Regroupements Politiques pour une Transition Réussie au Mali, réuni le 16 août 2021 à l’Hôtel de l’Amitié de Bamako, a procédé à une analyse approfondie de la situation sociopolitique et sécuritaire de notre pays. Le Directoire condamne fermement l’attaque barbare perpétrée par des forces terroristes ayant occasionné plus d’une cinquantaine de morts et plusieurs blessés parmi les paisibles populations du cercle d’Ansongo.

Le Directoire présente ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes et souhaite prompt rétablissement aux blessés », c’est ce qui ressort du communiqué des partis politiques et regroupements de partis politiques du cadre d’échange pour une transition réussie au Mali.

Les partis politiques signataires de ce communiqué exhortent les autorités civiles et militaires à prendre toutes les mesures nécessaires afin de sécuriser les personnes et leurs biens sur toute l’étendue du territoire national. Ils invitent le Gouvernement à libérer toutes les localités assiégées par les forces terroristes sur le territoire malien.

En outre, ils expriment leur solidarité aux victimes des inondations au Mali et exhortent le Gouvernement à leur apporter assistance. « Le Directoire prend acte de l’engagement pris par le Premier ministre lors de la présentation du plan d’action du Gouvernement devant le Conseil National de Transition, de respecter le délai de la transition. Il réaffirme son engagement et sa détermination à faire respecter le délai de la transition conformément à la Charte.

Le Directoire publiera dans les jours à venir, un mémorandum détaillé de ses propositions pour la réussite de la transition », révèle le communiqué des partis et regroupements de partis politiques du cadre d’échange pour une transition réussie au Mali en date du 16 août 2021.

Les Présidents des Partis et Regroupements Politiques du Cadre d’Echange pour une Transition Réussie au Mali signataires de ce communiqué sont entre autres : EPM, JIGIYA KURA, ARP, LES NON ALIGNES, ADEMA PASJ, ASMA, YELEMA, UM RDA, RDS. Contacté par nos soins, hier, mardi 17 août 2021, dans l’après midi, pour avoir d’amples informations, l’ancien ministre Amadou Koïta, Président du Parti Socialiste (PS Yeléen Kura) membre de l’EPM (Alliance Ensemble Pour le Mali), a fait savoir qu’environ 60 partis politiques sont signataires de ce communiqué. Selon lui, cette organisation regroupe des partis politiques et des regroupements de partis politiques comme EPM, ARP (Action Républicaine pour le Progrès) et bien d’autres.

Les Maliens divisés entre la prolongation ou non de la transition !

A 7 mois de la fin de la transition, les Maliens sont divisés entre la prolongation ou non de cette transition. D’un côté, ces 60 partis politiques rejettent toutes idées de prolongation du délai de la transition. De l’autre côté, des jeunes optent pour la prolongation du délai de la transition. Pour preuve, le Mouvement des jeunes patriotes du Mali, regroupant également des associations, a tenu un meeting, le vendredi 13 août 2021, à la Bourse du Travail de Bamako pour demander aux autorités maliennes de prolonger la transition. « Nous demandons la prolongation de la transition pour permettre aux autorités de faire des reformes. Il n’est jamais tard pour organiser des élections », a souligné Camarade Mohamed Bill Traoré, Porte-parole du Mouvement des jeunes patriotes du Mali.

Aguibou Sogodogo

 

Commentaires via Facebook :

16 COMMENTAIRES

  1. Tous les partis politiques au Mali seront en congés à partir du 31 12 2021 jusqu’au 31 12 2023 inclus, vous pouvez laisser la transition faire son travail .

  2. Mais pourquoi vous êtes surpris par le nombre de partis politiques ?
    Mais dans notre mali, il n’y a que la religion ou la politique qui permettent de se gaver. Le gâteau Mali est succulent, tout le monde veut sa part.😂😂😂
    Comptez le nombre de lieu de cultes dans Bamako c’est à l’image du nombre de partis politiques

  3. Soixante (60) “partis politiques” dans un petit pays comme le Mali montre le degré de la comédie … lol …mais ils sont toujours minoritaire (30%) ….il y aurait encore 140 partis politiques qui sont absents …donc 60 ÷ 200 x 100 = 30% …. on peut faire leur teste a la PLACE KURUKANFUGA (Place de “l’indépendance”) voir si les maliens vont les suivre dans ce chantage! Je serait surpris s’ils parviennent a faire sortir 10 000 maliens….

  4. 60 partis ou Associations?Et pour quoi faire dans un pays aussi pauvres que la Haïtie de l’Amérique du Sud?👨‍👨‍👧👨‍👨‍👦‍👦👩‍👩‍👦‍👦🇲🇱

  5. JE SUIS ENTRAIN DE RIRE!!!!!!!!!!!!!
    60 SUR 176! IL FAUT 88 POUR AVOIR 50%!!!!
    IL Y A 176 PARTIS POLITIQUES AU MALI!

  6. Bravo. Je reconnais maintetan,t les partis. Non à l’opportunisme, non à l’incapacité de respecter la convention des 18 mois. Février 2022, élections ou le chaos pour chasser ceux et celles ki velent s’éternise dans l’illégalité et l’illégimité. Kil afrontent le verdict des urnes s’ils velent le pouvoir.

  7. Allahou Akbar, 60 partis politiques , trop trop , et la liste n’est pas exhaustive, est ce que tous ceux -ci travaillent pour le Mali, pas sûr, mangeons d’abord et les maliens après, si la prolongation est nécessaire , elle se fera , et la CEDEAO va s’adapter

  8. Ces 60 partie la n’e presante pas le malien il presante leur gueule Wes il faut donné de tempe a nous militaire vive le famas vous avez vue Afghanistan le partie est t’ai presse juste pour venir A la tête du pays le résultat est là donc c’est a nous le malien de prendre le temps a normalisé la situation sécuritaire du mali se qui sont ailleurs il sont malien aussi leur doit de vote n’e doit pas vole par de rapas asoiffe du pouvoir appre on va être comme l’Afghanistan .

  9. On ne prolonge rien. Qu’est-ce qu’ils ont fait depuis leur arrivée au pouvoir? Rien si ce n’est un autre coup d’état dans un coup d’état ainsi que la distribution de postes entre colonels ou militaires.
    On ne prolonge qu’une transition qui a répondu aux attentes du peuple et qui doit terminer des projets qui ont donné leurs fruits mais non finalisés et à la demande de se peuple.
    Une transition ne peut pas tout faire, elle est en place pour une simple passation des responsabilités de base, mais ils veulent profiter pour saigner encore le pays.
    Elle n’a pas pour vocation à s’éterniser ou à se lancer dans des projets colossaux et interminables.
    Une transition doit s’atteler à la façon de remettre le pouvoir au nouveau président et non à se la couler douce!!!

Répondre à Chchch Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here