Mali : après les sanctions de la Cedeao, le sentiment anti-français exacerbé

7

Au lendemain des lourdes sanctions décidées par la Cedeao pour faire plier la junte d’Assimi Goïta, le pouvoir malien a appelé ses ressortissants à descendre dans la rue. Et dirige sa colère contre la France, accusée de manœuvrer en coulisse.

Les dernières sanctions décidées par la Cedeao ont suscité des craintes au sein de la population malienne, et même un vent de panique parmi ceux qui se trouvaient en déplacement. Réunis à Accra le 9 janvier, les dirigeants de l’organisation ouest-africaine ont en effet opté pour la manière forte. Gel des avoirs du Mali, suspension des transactions commerciales à l’exception de celles portant sur les produits de première nécessité, rappel des ambassadeurs, fermetures des frontières… Le premier effet visible de cette décision, prise après que les autorités maliennes eurent demandé une prolongation de la période de transition comprise entre six mois et cinq ans, a été la ruée sur les derniers vols reliant les capitales des pays membres de la Cedeao à Bamako.

Intérêts supérieurs de la nation

Pour l’instant, la junte entend ne rien céder. Le 10 janvier, s’exprimant pour la première fois depuis l’annonce des sanctions, Assimi Goïta a déploré que « la Cedeao [n’aie] pas pris en compte la complexité de la situation au Mali » et que « les efforts des autorités maliennes aient été ignorés ».

Le président de la transition a aussi appelé ses compatriotes à se rassembler pour affirmer la position du pays, défendre les intérêts supérieurs de la nation et faire taire les divisions. La veille, dans la soirée, le gouvernement malien avait, dans un communiqué, dénoncé l’adoption de « sanctions illégales » et « inhumaines », rappelant que « ces mesures contrastent avec les efforts fournis par le gouvernement et sa disponibilité au dialogue en vue de trouver un compromis avec la Cedeao sur le chronogramme des élections. »

Mercenaires russes

………..lire la suite sur https://www.jeuneafrique.com/

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. « Dans la vie des Nations et des peuple, il y a des instants qui semblent déterminer une part décisive de leur destin, ou qui en tout cas s’exprime au registre de l’histoire en lettres capitales, autour des quelles les légendes s’édifient, marquant de façon particulière au graphique de la difficile évolution humaine des points culminants, des sommets qui expriment les victoires de l’homme sur lui-même, et sur le milieu naturel qui l’entoure. » fin de citation de Sékou TOURE Ex-Président Guinéen de Conakry, le grand Panafricaniste.
    On ne peut pas maintenir tout un peuple en condescendance et croire gagner éternellement, aujourd’hui les peuples africains sont très évolués et n’accepterons plus jamais être considérés comme du bétail comme par le passé.

  2. Cher compatriote les cas ne sont pas les meme. L’alelmagne etait en guerre contre l’humanite. Le Mali ne fait la guerre a personne en Afrique non plus a ces voisins. Comment peux tu parler comme cela? Voila des fils du pays qui baissent les mains devant le colonizateur. Nous devrons au contraire nous unir de courage et de perceverance devant ces sanctions. Tous ces pays voisins ont vu le Mali souffrir aux mains des bandits armes. Tous les jours les Maliens meurent. Nous pouvons bien subvenir a nos besoins. Le Mali est l’un des grenier agricole de l’Afrique de l’ouest. Mangeont ce que nous produissont. Soyont patriote. Les politiciens sont au pouvoir depuis 1992, regarde ce qu’ils ont fait de ce pays? J’en connais beaucoup d’entre eux. Ils ce sont enrichir au depend du contibuable malien. Tous sont venu au pouvoir sans rien et aujourd’hui ont tous des villas partout au pays. Leur enfants a l’etranger dand des ecoles les plus cher. Les Maliens sont braves et tenaces. A coeur vaillant rien n’est impossible. Le Mali vivra cette epreuve. Ce n’est pas la CEDEAO qui viendra battir le Mali. Nous pouvons vivre sans elle. C’est vrais que nous somme enclaver, et alors? Travaillons, seul le travail anobli l’homme. Personne ne viendra faire le Mali a notre place. Ne compare pas le Mali a l’Allemangne en ces periodes ou nous devons nous armer de courage.

  3. Les guerres ne se gagnent pas par magie.
    En Centrafrique Bangui est à l’abri très au sud du pays..
    Les bandes de Rebelles qui ont été achetées sont contenues dans le Nord.
    Régions où elles soutirent de l’argent aux commerçants et surtout aux transporteurs
    La superficie de la Rca est 2,5 fois plus petite que celle Mali.. Et le G5 Sahel est 6 fois plus grand.
    Espérons que la situation va galvaniser les soldats maliens

  4. La guerre est toujours là..
    Ceux qui la font contre les pays du G5 Sahel ont sans doute des motivations diverses et différentes..
    Peut être des raisons religieuses, peut-être des envies de mettre en places de juteux traffics..
    Avec l’arrivée des Russes espérons que toutes ces forces du mal ne vont pas se réunir pour tourmenter un pays touché par des sanctions qui peut-être le rende plus faible..

  5. tout le monde voyait ces sanctions venir sauf les autorités de la transition , je suis tellement déçus , je pensais que le lendemain des sanctions , nous auront notre monnaie malienne, et un accord de pret avec la Mauritanie , l’Algerie et la Guinée pour le fret , rien , rien , que des grands discours patriotiques , alors que c’est le moment ou jamais pour le Mali de tournée définitivement la page franc cfa

  6. Bonjour à tous les Maliens et Maliennes du monde entier, j’espère que tout le monde garde le moral après les sanctions qui ont été prises contre Mali.
    En fait pour moi tout dépend de la population malienne, si elle préfère la reconduction de la junte pourquoi pas, ce n’est ni la cédéao ni la France qui décident à la place de cette population.
    Pourquoi bon sang ce sont toujours les autres qui décident à notre place ? Soit le Mali décide de prendre son destin en main en faisant des efforts sur tous les plans, à commencer par la mise en place de sa propre monnaie, l’éducation obligatoire pour tous les enfants jusqu’à 17 ans, l’apprentissage de l’anglais obligatoire, un jour obligatoire chaque mois par tout citoyen de 16 à 60 ans habitant le Mali en remplacement de l’impôt du développement.
    On ne peut avoir du développement sans faire des sacrifices.
    Je souhaite pour le Mali un bel avenir, prospérité pour cette année 2022.
    Courage à tous et tenez bon, ne reculez pas devant les menaces des autres sans le consentement de la population.
    Courage à notre général Assimi Goïta.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here