Mali : divisions autour de la nouvelle Constitution

11

Un nouveau texte doit voir le jour dans deux mois. Mais le calendrier et le manque de communication sont critiqués au sein de la classe politique et de la société civile.

C’est finalement une nouvelle Constitution qui devrait voir le jour dans deux mois auMali. C’est du moins ce qu’indique un décret présidentiel qui ordonne la mise en place d’une commission chargée de rédiger un avant-projet de loi portant Constitution de la République du Mali. L’idée avait déjà été émise par les participants aux assises nationales de la refondation, tenues dans le pays en décembre dernier.

Confusions
Selon Abdina Karembé du parti ASMA CFP, de l’ancien Premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga, également membre du Cadre d’échanges des partis et regroupements politiques pour une transition réussie, la confusion règne. Car sans avoir, selon lui, communiqué sur ce sujet, la junte au pouvoir veut désormais non plus réviser la Constitution mais en rédiger une nouvelle.

“On a l’impression que ce n’est pas une révision mais l’élaboration d’une nouvelle Constitution”, déclare-t-il à la DW. “Nous avons des difficultés à comprendre cela. Il s’agit de reprendre complètement la Constitution en ignorant même le préambule de cette Constitution. Il y a vraiment beaucoup d’interrogations. Jusqu’à la date d’aujourd’hui, le Cadre d’échanges des partis et regroupements politiques pour une transition réussie, encore moins mon parti l’ASMA CFP, n’ont rien reçu”, explique encore Abdina Karembé.

Du coté des soutiens des autorités de la transition, Allaye Bocoum, de la Convention pour le Mali (CPM) estime pour sa part que l’élaboration d’une nouvelle Constitution est une nécessité : “Tout le monde l’attendait parce qu’aujourd’hui on sait qu’on ne peut rien faire sans changer la Constitution. Parce qu’on va changer les prérogatives de l’organe unique, la façon dont les organisations seront gérées. On doit changer beaucoup de choses par rapport à certaines dispositions et puis même la nature de notre Constitution, qui est plutôt une Constitution importée, n’impliquait pas trop toutes les valeurs sociétales. Il urge donc que la Constitution soit changée. Sauf qu’on n’a pas besoin de perdre beaucoup de temps sur ça encore car il y a eu beaucoup de réflexions et beaucoup d’argent investis dans différentes concertations. Je sais qu’il y a eu plusieurs commissions de réflexion.” 

Incertitudes sur le nouveau texte

Mais pour Fousseyni Doumbia, constitutionnaliste, des incertitudes subsistent sur la manière dont la Constitution doit être remplacée.

“La Constitution ne dit pas naturellement comment elle doit disparaitre pour donner naissance à une nouvelle Constitution. Mais elle dit comment elle doit se développer dans le cadre d’une révision constitutionnelle. A ce niveau, la Constitution ne devrait pas être visée. Je précise également qu’aucune Constitution ne réunit les germes de sa propre destruction. Cela n’existe pas du tout. Il n’y a pas de disposition dans une Constitution qui parle de la fin de cette Constitution. Mais la Constitution prévoit des dispositions dans le cadre de sa révision”, fait-il savoir.

L’équipe de rédaction de la nouvelle Constitution contiendra un président, deux rapporteurs et des experts “nommés par décret” par le président de la transition, le colonel Assimi Goïta.

Source: https://www.dw.com/fr

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. 😎IL N Y A JAMAIS EU DE DEMOCRATIE NI AU SENEGAL NI EN FRANCE! 😎

  2. Avant de construire une maison commune qui tienne , il nous faut un plan d’architecture plus convaincant , aucune constitution ne résiste si elle n’est pas respectée et très sincèrement je doute que cela ne soit pas notre cas au Mali , sur ce plan il y’a des similitudes avec la France qui relève d’emblée dans un contexte de l’héritage coloniale qui n’est pas forcément péjoratif , pratiquement tous les pays francophones ont pratiquement la même constitution , cela n’est pas une tare en soit puisque elle tient même à l’évolution de l’histoire culturelle de la démocratie française tendant à pérenniser l’esprit de contestation et le débat . culture i
    démocratique fondée sur l’intellect n’appartient plus à la France seule , force est de constater que nous partageons la même langue dans la vie quotidienne telle que l’éducation , dans nos structures administratives etc… On peut toujours corriger les insuffisances d’une constitution , mais parler de la changer au motif d’une révolution convulsive qui bouleverse tout comme un sounami me semble risqué et peu réfléchi , en politique tout peut être remis en cause et tout peut être changé à la seule condition d’avoir les ressources intellectuelles et compréhensibles qui justifient ce changement , et surtout pour la remplacer par quoi ?

  3. 😎IL YA DES PAYS SANS CONSTITUTION! AUSSI IL FAUT PENSER UNE MONARCHIE MÊME SI CONSTITUTIONELLE AVEC LES ROIS CHOISIS PAR CHAQUE REGION CHAQUE DIX ANS! L ARMEE DOIT ÊTRE GARANTIE DU CHANGEMENT ET LE ROI PEUT ÊTRE TOUT CITOYEN MÊME EN UNIFORME!😎

  4. Je felicite macky sall qui a supprimer la manif de l’eleve de poutine qui est sonko.
    ce sonko traite macky sall de dictateur alors qu’il supporte poutine, l’ran, et erdogan les pires dictateurs du 21e siecle. Quelle hypocrisie.
    macky sall n’a pas commis l’erreur de IBK qui a permis aux casseurs de manifester ce qui a l’a fait perdre son pouvoir.

    • 😎IL N Y A JAMAIS EU DE DEMOCRATIE AU SENEGAL! LES PRESIDENTS SONT CHANGÉS PAR LA FRANCE! C EST PAS MACKY MAIS MACRON QUI DIRIGE AU SENEGAL! PAUVRES SENEGALAIS ILS SE BATTENT AU QUOTIDIEN POUR LE SIMPLE PAIN ET LES FRANÇAIS Y SONT PROPRIETAIRES DE TOUT CH’ZEUX!😎

      • Donc si sonko prend le pouvoir il sera aussi diriger par la russie de la même manière que macky est dirigé par la france.
        le mali actuel est dirigé par la russie de poutine.

  5. Toute cette discussion n’allait pas de tenir si la junte avait dissout la constitution au départ !!! La Constitution n’est ni la Torah, ni la bible, ni le coran: juste un compromis autour d’un ensemble de règles pour vivre en société dans un pays. Alors Écrivez une nouvelle mais ne la fermez pas aux amendements et révisions, soyez préventif quand a l’évolution des choses. Le reste on verra.

  6. “La Constitution ne dit pas naturellement comment elle doit disparaitre pour donner naissance OU FORME à une nouvelle Constitution. Mais elle dit comment elle doit se développer OU MOUVOIR dans le cadre d’une révision constitutionnelle. A ce niveau, la Constitution ne devrait pas être visée. Je précise également qu’aucune Constitution ne réunit les germes de sa propre destruction. Cela n’existe pas du tout. Il n’y a pas de disposition dans une Constitution qui parle de la fin de cette Constitution. Mais la Constitution prévoit des dispositions dans le cadre de sa révision”.

    EN PLUS DE LA CORRECTION MINEURE CI-DESSUS, IL Y A UNE ERREUR ATHROPO-ÉPISTÉMOLOGIQUE MAJEURE, SINON UNE ARNAQUE INTÉLLECTUELLE TYPIQUEMENT ABRAHAMIQUE, DANS CE QUE Fousseyni Doumbia, LE “constitutionnaliste” COMMET:

    – “Je précise également qu’aucune Constitution ne réunit les germes de sa propre destruction. Cela n’existe pas du tout. Il n’y a pas de disposition dans une Constitution qui parle de la fin de cette Constitution.”.
    EST-CE POSSIBLE D’ EXPLICITER TOUTES LES “disposition”-S D’ UNE “Constitution” ???

    LA RÉPONSE EST DÉCISIVEMENT NON :

    – POUR ETRE BREF, UNE “Constitution” NE SAURAIT ETRE UNE FORMULE CLOSE, OU UN SYSTEME AXIOMATIQUE FORMEL DE “disposition”-S.

    – L’ ARNAQUE/AUTO-ARNAQUE VIENT DU FAIT QU’ ELLE EST PRÉSENTÉE AINSI.

    EN PLUS TOUTE “Constitution” SE BASE SUR DES A PRIORI ET DES A POSTERIORI , DE NATURE IMPLICITE.

    AINSI :
    – TOUTE “Constitution” RÉUNIT TOUTES LES DISPOSITIONS NATURELLES DE SA GESTE AUSSI BIEN QUE DE SA DESTRUCTION/AUTO-DESTRUCTION POUR UN ÉVENTUEL DÉPART DE SES CENDRES.

    • TOUS LES FUTURS PRESIDENTS SENEGALAIS ONT EU À COMBATTRE L INJUSTICE INSTITUTIONELLE DUE À LA MAIN-MISE DE LA FRANCE IMPOSÉE AUX SENEGALAIS, JE CLARIFIE QUE LES OPPOSANTS SENEGALAIS ONT L HABITUDE D ALLER MANIFESTER À PARIS POUR ATTIRER L OPINION FRANÇAISE SUR CE QUI SE PASSE AU SENEGAL À DES MILLIERS DE KILOMETRES DE PARIS POURTANT, CELÀ MONTRE QUE LES DECISIONS SONT PRISES À PARIS PAS À DAKAR! NON?

      😎LA SOUS-FRANCE=LA SOUFFRANCE CONTINUE PARTOUT OÙ L’FRANCE EST!😎

      😎LES GOUVERNEMENTS NON-FRANÇAIS SUR LES FRANÇAIS! LES NAA MAA DENW DE FRANCE! LES INTRUS FONT SOUFFRIR LE PEUPLE FRANÇAIS ET AUTRES EN UE, EN AFRIQUE ET DANS LES TERRES DEPEUPLÉES ET REPEUPLÉES AILLEURS DANS LES “AMÉRIQUES” LES “ÎLES” PAR LES PEUPLES DU DIEU “IL” LES “ILITES” PEUPLES DES MERS PAS DES TERRES QU’LS FONT SOUFFRIR! CHERCHEZ À EN SAVOIR PLUS! LES SANS CHEZ-SOI, CRIMINELS INTERNATIONAUX, ILITES!😎

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here