Modi N’Diaye, invité de l’émission radiophonique dialogue de génération : Sur les traces du soldat du devoir

2
L'honorable Mody N'Diaye
L’honorable Mody N’Diaye

Amener les jeunes d’aujourd’hui à prendre pour repère les générations précédentes afin de jouer efficacement leur partition dans l’édification de la patrie. Voilà ce qui a conduit la Maison de la presse du Mali à instituer un cadre d’échange, de dialogue et de partage d’expériences intitulé ‘dialogue des générations’. L’émission qui dure 1h de temps, donne la parole à un cadre (dont le parcourt est jalonné de succès) pour partager avec la jeunesse du pays les secrets de sa réussite….

Le samedi dernier, l’émission avait pour invité l’honorable Modi N’Diaye,  3è vice président de l’Assemblée nationale, 9è vice président de l’URD et président de l’Association des ressortissants de Baroueli. Il répondait aux questions de notre confrère Lanfia Sinaba.

Homme politique, opposant très critique, Modi N’Diaye, qui se définit volontiers comme étant un «soldat du devoir», a fait ses études primaires et secondaires entre trois régions du Mali : Sikasso, Tombouctou et Mopti où son père, fonctionnaire, a successivement servi. C’est au lycée public de Sévaré, que Modi décroche son Baccalauréat, série Science exact (SET). Il est orienté à l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) où il a opta pour les sciences économiques. Modi N’Diaye est l’un des portes étendards de la première promotion de la filière Econométrie (ENA) où il s’est s’inscrit, à partir de la 3è année. En 1984, il termine ses études à l’ENA et sort major de sa promotion. Son parchemin en poche, Modi se présenta au concours de la fonction publique qui se tenait pour la seconde fois. Il est admis à deux corps : le corps des inspecteurs des finances et celui des inspecteurs des affaires économiques. Il opta pour le premier. Alors qu’il s’apprêtait à entamer sa carrière de fonctionnaire, Modi et les autres nouveaux fonctionnaires seront appelés au service national des jeunes (Snj) dont ils sont la première promotion. A la fin de leur formation (militaire) ils seront consignés, deux années durant, par l’armée. On était en pleine guerre Mali-Burkina, Modi sera du lot de ceux qui seront mobilisés pour assurer la protection de certains lieux stratégique de la capitale (marchés, la Radio Mali, les émetteurs,) où l’ennemi pouvait faire des surprises….

A la fin du conflit, Modi et ses amis du Snj, sont décorés de la médaille commémorative de l’épisode 1985. C’est avec amertume qu’il constate que cette valeur n’est plus respectée aujourd’hui. Son avis est que l’Etat doit revenir au service obligatoire des jeunes, sans le limiter aux seuls fonctionnaires. Selon lui, l’Etat doit faire en sorte que le service obligatoire soit effectué par tous les jeunes aptes à la faire «Avec la crise qu’on a connu, cela nous aurait permis de mieux résisté plus qu’on ne l’a fait jusque là. Parce que cela aurait trouvé que chacun était déjà préparé au maniement de l’arme…. », a déclaré l’invité de l’émission. Ensuite Modi N’Diaye a évoqué sa longue carrière au sein de l’administration où il a servi dans plusieurs structures et fit valoir preuve ses compétences dans plusieurs sociétés et entreprises d’Etat. Parmi lesquelles la Sonatam dont il fut le dernier PDG, avant que la structure, privatisée, ne soit érigée en société mixte. Mais, il faut dire que dans sa riche carrière, Modi a connu aussi, parfois, quelques moments de flottements. Mais à chaque fois, il est rappelé pour prendre en main tel ou tel structure qui fait face à un besoin de redressement.

Inspecteur de classe exceptionnelle (depuis 5 ans), Modi N’Diaye, a, à son actif, plusieurs études. Il entre tardivement en politique. Le déclic, selon lui, est intervenu en 2007, quand à la demande des ressortissants de sa localité (Baraoueli) il accepta de se présenter, en tant que candidat indépendant, aux élections législatives. Il passe avec brio et entame une carrière de député au sein de l’hémicycle où, entre 2007 et 2009 il occupa les fonctions de porte-parole de la commission de contrôle, puis de rapporteur général de la commission des finances.

Militant de l’URD depuis 2010, Modi occupe aujourd’hui les fonctions de 9è vice-président dans le parti de Soumaila Cissé. Le choix est porté sur lui, en 2014, pour diriger en qualité de président, le groupe parlementaire (opposition) VRD (Vigilance Républicaine et Démocratique). A la faveur du dernier renouvellement, le choix est encore tombé sur la personne de l’honorable Modi N’Diaye pour occuper le poste de 3è vice-président de l’Assemblée Nationale, le seul poste attribué à l’opposition au sein de l’hémicycle.

Un autre sujet sur lequel l’honorable a donné son opinion (au cours de l’émission) concerne la loi sur le Genre récemment adoptée par l’Assemblée. Une loi relative à parité homme/femme au sein des centres de décision. «La loi a été votée par la majorité. Mais à l’opposition, nous avons émis beaucoup de réserves par rapport au vote de cette loi. Notre vision était qu’il faut encore améliorer le mécanisme… », a laissé entendre l’honorable Modi N’Diaye. Avant d’ajouter : «Nous sommes d’accord avec la promotion des femmes, mais nous étions contre l’adoption de cette loi en l’état».

Papa Sow 

 

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. UN LEADER EST QUELQU’UN QUI PEUT FORMER DES JEUNES QUI SERONT PRETS A’ DIRIGER DES QU’IL QUITTE LA SCENE POUR UNE RAISON OU UNE AUTRE! Moussa Troare’ est un LEADER car il a eu la vision de former les dirigeants comme Modibo Ndjay, Alpha Oumar Konare et Zoumana Sacko et bien d’autres. Il les a prepare’s en leur confiant des postes de responsabilite’!
    Le probleme que je constate chez ceux qui ont pris la releve apres Moussa, est une determination a’ ne pas quitter la scene politique. ILS S’ACCROCHENT PAR TOUS LES MOYENS A’ LA TETE DU POUVOIR ET/OU DE L’OPPOSITION! Ils tiennent a’ nous faire comprendre que sans eux, c’est une situation de deluge que le Mali vivra! Ce qui est tres loin de la realite’!!!!!!
    Mr Modibo, la jeune generation se porte bien. Elle ne cherche que des opportunite’s pour montrer ce don’t elle est capable!
    LES SOLUTIONS D’IL Y A 30 A’ 40 ANS, NE SONT PAS NECESSAIREMENT CELLES DONT LE MALI D’AUJOURD’HUI A BESOIN!
    L’AINE’ EST TOUJOURS TRES RESPECTE’ DANS NOS CULTURES!!!! Que faire quand l’aine’ qui pense comme l’homme de la PIERRE TAILLE’E ou de LA PIERRE POLIE, REFUSE DE QUITTER LA SCENE ET TE DIT DE FAIRE LES CHOSES A’ SA MANIERE? Si tu obeis , tu restes dans la merde! Si tu refuses de suivre les conseils, on te qualifie d’enfant impoli!
    Mes amis, les choses ne sont pas faciles!

    NB. Ma biographie est tres riche:
    Je m’appelle Zanke’ MAITRE DES KEITA! J’ai fait mes etudes primaires DANS MANGER TO NI DATOU. Au DEF, j’etais le premier. LE PRESIDENT ALPHA M’A DECORE’ AVEC LE TITRE DE GRAND MANGEUR DE BASSI. J’ai fait mes etudes secondaires au lyce’e LOBO TRAORE’. Serie COMMENT MANGER DU TIGADEGUE’ NAN EXACTEMENT! Avec le BACCALAUREAT TIGADEGUE’ NAN EN POCHE, J’AI ETE’ ORIENTE’ A’ L’UNIVERSITE’ SIRA MOUGOU. Je me suis specialise’ dans MANGER DU SIRA MOUGOU ET FUMER LES CIGARETTES LIBERTE’ DE SONATAM, GITANES ET MARLBORO! Mes clients ont bien fume’ et plusieurs d’entre eux sont morts!!!! Pour me decorer, je suis devenu GRAND COMMANDEUR DE L’ORDRE DES IDIOTS! Les idiots nationaux ecrivent des articles pour me presenter comme LE GRAND MAITRE DE TOUTES LES SITUATIONS DIFFICILES!
    QUE FAIRE?

Comments are closed.