Nouvel espoir pour le Mali “Nema” : Un parti né avec ses 32 dents

0

Le parti “Nouvel espoir pour le Mali (Nema)” a été officiellement lancé le dimanche dernier au Palais de la culture Amadou Hampâté Bah. Pour la circonstance, la mobilisation a été une réussite. Une véritable démonstration de force car la salle Bazoumana Sissoko et ses alentours étaient bondés de monde. 

Le paysage politique malien vient de s’enrichir avec la création et le lancement officiel du parti Nouvel espoir pour le Mali “Nema”. Dans sa déclaration, Bréma Bouacar Emmanuel Traoré (président du parti Nema) a fait savoir que son parti, “né le 1er mars 2021 avec ses 32 dents”, se positionne pour prendre part aux prochaines échéances électorales. À cet effet, il se fixe comme objectifs de conquérir et exercer le pouvoir en proposant aux Maliens une vision politique et des programmes d’actions ambitieux, cohérents et réalistes.  Pour cette conquête du palais de Koulouba, il déclare que la formation politique est ouverte à tous les partis sans exclusion. D’après lui, Nema dont la devise est “Unité-Travail-Loyauté” et l’emblème le Karité, est créé pour susciter  un “Nouvel espoir pour le Mali”. Au nom de son parti, Bréma Bouacar Emmanuel Traoré, dans sa déclaration, a appelé les autorités de la Transition à prendre leur responsabilité pour renforcer la sécurité, l’union et restaurer une justice équitable sans distinction aucune, partout au Mali.

“Aujourd’hui, le Mali est à la croisée des chemins. Une insécurité qui s’installe dans la durée, créant ainsi le désespoir. Une classe politique polarisée davantage autour du Plan d’action gouvernemental. […] Au parti Nema, ce n’est pas le regroupement en UN de tous les organes habituels de gestion des élections qui nous fait peur, mais plutôt le regroupement des mêmes acteurs au sein d’un seul organe unique. Au parti Nema, nous disons que la refondation du Mali ne pourra se faire avec l’exclusion d’une partie de la classe politique. La refondation doit être inclusive avec une orientation politique et une vision socioéconomique claires des autorités de la Transition”, a-t-il indiqué.

D’après Mme Nimaga Awa Fofana (représentante des femmes) et Adama Traoré (représentant des jeunes), Nema est l’espoir du Mali.

Selon Aboubacar K. Coulibaly (représentant des délégués de l’intérieur), Zomana Coulibaly représentant des 390 conseillers et maires du parti), Nema est né pour mieux gérer le Mali dans la paix, l’unité, la cohésion, l’entente.  Ils ont préconisé l’unité des militants pour concrétiser l’espoir chez les Maliens.

Les partis amis dont le RPM, l’URD, le Yéléma, l’UDD, le Faso Kèwalé, le MPM … ont salué l’initiative de la création de Nema.                                             

Siaka DOUMBIA

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here