Perspectives des prochaines présidentielles : Aliou Boubacar Diallo, l’homme à abattre?

0

La question vaut son pesant d’or. Ce, au regard des nombreuses cabales médiatiques fomentées contre celui qui sera, à coup sûr, le prochain porte étendard de l’ADP-Maliba pour briguer la magistrature suprême. Pourtant respectueux des règles du jeu, car n’ayant fait jusqu’à présent aucune déclaration sur ses intentions et contre ceux qui s’agitent dans le marigot marécageux politique pour lorgner Koulouba. Malgré tout, le patron de Wassoul’or est dans le collimateur d’une officine médiatique, spécialisée dans le dénigrement et la logomachie. Pourquoi ?

C’est Dieu qui donne et  reprend le pouvoir à celui qu’il veut. Cette sagesse semble être reléguée au second plan par certains. Apeurés par le capital de sympathie dont jouit le président d’honneur de l’ADP-Maliba ses derniers temps, ils n’épargnent rien pour lui barrer la route, le salir par le biais d’une campagne médiatique ourdie par des pontes politiques, tapis dans l’ombre. Ce faisant, il ne se passe de semaine, sans qu’un media, une page Facebook ou un scribouillard occasionnel, ne tente de vouloir attenter à l’image de ce grand patriote. Ne chassant pas sur quel bout prendre, le statut d’administrateur de sociétés minières de Aliou Boubacar Diallo est devenu la seule ficelle, dont ils ne se retiennent pas de tirer à chaque occasion. Et ce, dans le seul but de vouloir nuire à sa réputation auprès de l’opinion publique. Dans cette manœuvre, l’on cherche par pure invention à citer son nom dans toutes les affaires sales, actuelles ou passées, qui défraient la chronique dans ce secteur. Comme cela fut le cas récemment par certains, à vouloir faire le lien entre Aliou Boubacar Diallo et une sordide affaire d’or vénézuélien.

Face à cette manœuvre, la cellule de communication du patron de Wassoul’or a tenu à apporter un démenti cinglant.

Elle a réagi en ces termes : « Nous sommes étonnés et indignés de voir quelques esprits malveillants vouloir à tout prix  associé le nom de Aliou Boubacar Diallo à la rocambolesque affaires de vente d’or ». Avant de renchérir que : « Aliou Diallo demeure serein avec la conscience tranquille d’un homme qui a travaillé et continue de travailler pour son pays.  Il demande aux militants et sympathisants de l’ADP-Maliba et aux nombreux Maliens qui soutiennent au quotidien ses actions, de rester mobilisés et de continuer le travail de terrain afin de mieux partager avec les Maliens sa vision d’un Mali de paix et de prospérité ».

Finalement, le moins qu’on puisse dire est qu’en perspectives des prochaines présidentielles, Aliou Boubacar Diallo semble être l’homme à abattre par ce qu’il fait l’ombre à certains, autant auprès des populations que des autorités de la transition,  au sein desquelles le président de son parti est ministre délégué en charge de la Pêche et de l’Elevage. Ce n’est pas que ça, l’homme a du charisme, de l’aura et du poids.

Abel Sangaré

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here