Régions de Taoudenit et de Ménaka : les décisions ‘’controversées’’ de l’État vont bon train

0

Le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Alpha Bah décide de la création des commissions de mise en place des autorités intérimaires et de préparation des élections législatives dans les régions de Taoudéni et des cercles de Almoustrat et de Achibogho. C’est à travers sa décision N° 000148/MATD-SG du 15 avril 2020 que le ministre donne cette information ainsi que les modalités de mise en place de ces commissions.

Les préparatifs pour la tenue des élections législatives dans les régions de Taoudéni et de Ménaka ainsi que dans les cercles de Almoustrat et de Achibogho sont en cours. En amont de cette élection des députés à l’Assemblée nationale, rappelle le ministre, l’Accord d’Alger prévoit la création d’une Commission nationale de mise en place des autorités intérimaires et de la préparation des législatives dans les régions citées ci-dessus. Cette commission sera installée auprès du ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation. Outre cela, auprès des gouverneurs desdites régions, des commissions régionales seront installées. Au niveau des cercles également, il sera installé, auprès des préfets, des commissions de cercle.

Commission nationale

« La Commission nationale a pour mission de proposer au ministre les actions à entreprendre pour la mise en place des autorités intérimaires aux niveaux cercle et commune et pour la préparation de l’élection des députés dans les régions de Taoudénit et Ménaka et dans les cercles de Almoustrat et de Achibogho », lit-on dans la décision du ministre.

Cette Commission aura pour charge de planifier les activités, d’appuyer et suivre l’organisation des concertations préparatoires à l’installation des autorités intérimaires, de superviser les travaux relatifs à l’organisation de l’élection des députés, de proposer les membres des autorités intérimaires ou des collèges transitoires, de proposer les mesures nécessaires pour l’accompagnement des différentes autorités des circonscriptions administratives et des collectivités territoriales, de mener toute activité en rapport avec sa mission, à la demande du ministre.

Cette décision précise également l’organisation ainsi que la composition de cette Commission pour la bonne marche de ses activités.

Commissions régionales

À l’instar de la Commission nationale, les commissions régionales, dans leur mission, font des propositions au gouverneur dans le cadre de la mise en place des autorités intérimaires ainsi que de la tenue des élections législatives dans lesdites régions ainsi que dans lesdits cercles.

Ces Commissions accomplissent les mêmes charges aux niveaux cercles et communes que la Commission nationale. La seule différence est qu’elles font leurs propositions au gouverneur, qui est leur autorité hiérarchique.

Tout comme la Commission nationale, le ministre précise l’organisation et la composition de ces Commissions nationales.

Commission de cercle

La Commission cercle a pour mission la mise en place des autorités intérimaires aux niveau cercle et commune ainsi que l’organisation des élections législatives à ces niveaux dans lesdites régions et dits cercles. Sous la responsabilité du préfet de cercle, elle a les mêmes charges que les autres Commissions. Elle a également la même organisation et la même composition que ces dernières. La différence est que c’est le préfet qui est l’autorité hiérarchique.

Selon le ministre, « les frais de fonctionnement des Commissions sont imputables au budget national ».

A souligner que cette décision de l’État a suscité de vives réactions négatives surtout de la part de la plateforme qui se bat pour la cause des régions non opérationnelles. Qu’elle suite donneront-ils ( les récalcitrants) à cette action gouvernementale ?

Fousseni Togola

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here