Rencontre entre le Président Assimi GOÏTA et la classe politique : Le cadre d’échange des partis politiques réaffirme sa non-participation aux assises nationales

1

Le Président de la transition, le Colonel Assimi GOÏTA, a reçu la classe politique malienne, le 19 novembre 2021 au Palais présidentiel de Koulouba. Objectif : obtenir un large consensus autour de la tenue des Assises nationales de la Refondation (ANR). Sur les 4 regroupements politiques reçus par le chef de l’Etat, c’est le « cadre d’échange des partis politiques pour une transition réussie » qui n’a pas donné de garantie quant à sa participation aux ANR. Les trois autres à savoir : le Mouvement du 5 juin- Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP), la Coalition des Forces Patriotiques (COFOP) et l’Alliance Citoyenne pour la République et la Démocratie (ACRD) ont confirmé leur participation à la rencontre prévue en décembre prochain à Bamako.

Selon la présidence de la République, les différents chefs de délégation se sont prononcés à leurs sorties d’audience avec le chef de l’Etat. Ainsi, le chef de la délégation du cadre d’échang des partis politiques pour une transition réussie, le Dr. Youssouf Diawara, a bien apprécié l’initiative de cette rencontre sans toutefois donner de garantie sur la participation de son regroupement aux Assises nationales de la Refondation. Dans un communiqué rendu public par le cadre d’échange des partis politiques pour une transition réussie tout juste après la rencontre, il révèle que le Président de la Transition, dans son propos, s’est appesanti sur les nombreux défis auxquels le Mali fait face, nécessitant l’union des Maliens. Il a, par la suite, sollicité la participation aux Assises Nationales de Refondation, des partis politiques, regroupements politiques, mouvements et associations membres du cadre d’échange des partis politiques pour une transition réussie.

Le chef de la délégation du cadre, Dr. Youssouf DIAWARA, Président du parti YELEMA « Le Changement », a tenu à saluer l’esprit d’ouverture du Président de la Transition, Chef de l’Etat. Il a tenu à préciser que le cadre n’est pas une opposition à la transition et estime que sa réussite est une exigence pour tous. Il a également fait remarquer que cette initiative montre à suffisance que le Président de la Transition est en train de reprendre la main sur les questions politiques en tant que garant de la cohésion sociale.

Le Chef de la délégation du cadre, Dr. Youssouf DIAWARA, a tenu, au nom des membres du cadre, à préciser que la confiance semble être effritée entre les responsables de la transition et une grande partie des acteurs politiques, que la neutralité des autorités qui devrait être de rigueur ne s’est pas fait sentir, que le consensus prôné et l’inclusivité annoncée ne sont pas encore traduits en actes concrets. Il a rappelé que l’humilité, en tant que valeur, doit conduire nos actions et par conséquent, les invectives, les menaces, les intimidations, ne sont pas de nature à aider notre pays à relever les nombreux défis soulevés. « A l’étape actuelle des choses et au regard de ce qui précède, le cadre d’échange des partis politiques pour une transition réussie ne prendra pas part aux assises nationales dite de la refondation.

Le cadre appelle le Président de la Transition de veiller au respect du délai de la transition et à l’organisation d’élections libres, transparentes et crédibles à date pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel normal. Le cadre reste disposer à accompagner et œuvrer inlassablement à la réussite de la transition dans le strict respect des engagements pris par nos autorités vis-à-vis du peuple malien et de nos partenaires nationaux et internationaux », précise le communiqué du Cadre d’échange des partis politiques. Par ailleurs, le cadre s’est engagé auprès du Président de la Transition, Chef de l’Etat à finaliser au plus vite un document stratégique en cours d’élaboration qui sera remis aux autorités de la Transition dont le Président afin de les aider à renforcer les actions allant dans le sens de la réussite de la transition.

Le cadre souhaite la reprise des rencontres entre les partis politiques et le gouvernement à travers le ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation. Enfin, le communiqué indique que les questions liées à l’insécurité, à la cherté de la vie, et au respect de l’état de droit ont été évoqués par les représentants du cadre.

Selon la Présidence de la République, à la différence de la première délégation, celle du Mouvement du 5 juin- Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP), conduite par son Vice-Président, Bouba Karamoko TRAORE, de l’Alliance Citoyenne pour la République et la Démocratie (ACRD), présidée par Oumar Ibrahim TOURE et de la Coalition des Forces Patriotiques (COFOP), présidée par Abdoulaye Amadou SY, ont confirmé leur participation aux Assises nationales de la Refondation.

Aguibou Sogodogo

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. One thing for certain President Goita have no shortage of ass Kissers of foreigners to convince to do what is clearly correct action of giving great support to Malians government that is transparent, inclusive plus accountable.
    It seems no matter how much education they possess they give undying loyalty to psychological enslavement their foreign masters have them locked into. It seems homosexuals of France are mentally imposing upon them or whoever is controlling them to fulfill France desires first. Well fulfillment of France desires have us squarely on road to genocide imposed by terrorist/ jahadist /violent criminals that will become more aggressive as supplies plus advance weapons arrive that was left by United States as it cowardly fled Afghanistan.
    Worse is still to come unless we strike first plus winningly in No Stone Left Unturned offensive simultaneously plus coordinated across Sahel nation’s. Under existing circumstance that may only be done if Mali is well managed one party democratic state unlike nepotic one party state that existed in 1991. In 1991 Mali was right but not right enough as one party state. Mali omitted essentials of being accountable, inclusive, non corrupt, plus transparent. That four part condition is glue that unite us plus key to facilitating success.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here