Au rythme De la nation 1ère Conférence nationale de l’APR : Les forces et les faiblesses du parti au crible

0

Le parti Alliance Pour la République a tenu, les 9 et 10 avril 2016 au Centre International  de Conférences de Bamako (CICB), sa première conférence nationale couplée avec les congres constitutifs des mouvements des femmes et des jeunes. L’événement s’est déroulé sous l’égide de son président Oumar Ibrahim Touré et a donné lieu à un diagnostic sans complaisance de la formation sortie des entrailles de l’Urd.

Portée sur les fonts baptismaux en Mai 2013, l’Alliance pour la République(APR) compte dans ses rangs 18 maires et plus de 300 conseillers municipaux. Le parti compte également un ministre au gouvernement en la personne de Sambel Bana Diallo ainsi qu’un député élu sous sa bannière dans le Cercle de Mopti, en l’occurrence Samba Yatassaye. Sur l’échiquier politique, l’APR inscrit ses activités au sein de la mouvance présidentielle dont il assure actuellement la présidence.

Cette première Conférence nationale du parti, couplée avec les congres des mouvements nationaux des femmes et jeunes du parti, a été l’occasion pour les délégués venus de l’intérieur et de l’extérieur du pays de se pencher sur les forces et les faiblesses du parti mais aussi de regarder en face les défis de représentativité que l’APR  est appelé à relever aux élections communales à avenir où le parti entend obtenir plus de conseilles.

Dans son discours, le Secrétaire général du parti, Dr Ousmane Diallo, est revenu sur le parcours du parti depuis sa naissance et salué le leadership de son fondateur et président, Oumar Ibrahim Toure.

Grâce à lui, l’APR, selon M. Diallo, a connu une montée en puissance sur la scène politique malienne en si peu de temps. Le président de l’APR, dans son discours d’ouverture, a pour sa part campé le décor du contexte politique actuel du pays en insistant notamment sur l’insécurité grandissante dans le pays. La mise en œuvre de l’Accord pour la paix nécessite l’implication de tous les acteurs a martelé Oumar Ibrahim Touré en exhortant les femmes et les jeunes de son parti à redoubler d’efforts car, dit-il, seul le courage et la patience payent.

L’autre temps fort de cette première conférence nationale de l’APR fut le message des partis amis, le ton a été donnée par le RPM représenté par le Dr Abdrahamane Sylla, avant que Mme Zouré Fadimata de l’Adéma, Amadou Cissé des FARE An Ka Wil ne se succèdent à la tribune pour des messages de soutien au Parti du Perroquet.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER