Tombouctou : les femmes du RPM initie une semaine culturelle intercommunautaire

0

femme-RPMAprès l’accord de paix et de réconciliation signé par notre pays et les groupes armés, la coordinatrice de la Fédération de l’Union des femmes (RPM) de Tombouctou, Mme Lala Mina Haïdara, a initié une semaine culturelle intercommunautaire du 6 au 9 novembre 2015. Pour la célébration de cette semaine, une délégation a quitté pour Tombouctou, au sein de laquelle figuraient Mme Diawara Aïssata Touré dite Lady, présidente des femmes du RPM et Moussa Doudou Haïdara du ministère de la Réconciliation nationale.

L’évènement était placé sous la présidence de Mme Diawara Aïssata Touré dite Lady, présidente des femmes du RPM, qui s’est faite accompagner par une dizaine de personnalités. La cérémonie de lancement de la semaine a été faite par Mme Diawara Aïssata Touré, en présence de toutes les communautés vivant à Tombouctou qui étaient venues écouter le message de paix.

Dans son allocution d’ouverture, la présidente des femmes du RPM a souligné que lorsqu’une nation se trouve à un tournant critique de son histoire, comme le cas de notre pays, elle doit avec sérénité réunir ses filles et fils pour se concerter et trouver une solution au défi majeur. Pour elle, le défi qui se pose à notre pays, est la mise en œuvre de l’accord de paix et de réconciliation nationale, la culture du vivre ensemble.

« C’est en parlant d’une même voix que nous valorisons le mieux possible nos atouts humains, géographiques, techniques. C’est en unissant nos moyens que nous affronterons efficacement nos problèmes de développement. C’est en proposant une vision d’ensemble de notre développement que nous préparons l’avenir et préservons l’unité nationale. C’est à ce prix, que nous construirons un Mali uni, solidaire, prospère, attractif, économiquement et humainement », a-t-elle martelé.

Pour l’oratrice, le rôle des femmes est important dans ce grand chantier de reconstruction nationale, et de nombreuses études attestent que chaque fois que les femmes s’engagent dans le processus de développement, les résultats atteints dépassent largement les prévisions.

C’est pourquoi au sein du parti RPM, le leadership et l’autonomisation des femmes est un axe prioritaire et vision politique partagée.

Etaient inscrits au programme de la semaine : des soirées culturelles avec animations folkloriques et poèmes sur des thèmes portant sur la réconciliation et la promotion du vivre ensemble ; des conférences-débats sur des thèmes somme « paix et cohésion sociale » ; « femmes et élections » ; bilan des deux ans d’exercice du pouvoir du président IBK.

La semaine a pris fin par le reboisement de la cour de l’école ‘’Barize de Tombouctou’’. A l’issue de cette semaine, les femmes de Tombouctou ont recommandé aux pouvoirs publics de trouver une solution à la perte des activités génératrices de revenus ; œuvrer pour la formation des femmes ; pallier au manque d’eau et d’électricité dans certaines localités comme Rahrous ; respecter les genres sur les listes électorales. Elles ont enfin demandé aux autorités de trouver une solution pour les familles de Niafunké qui n’arrivent pas à accéder aux céréales qui leur sont apportées.

B. Bouaré

PARTAGER