Transition au Mali : Le Médiateur de la CEDEAO, Goodluck Jonathan, à Bamako pour évaluer la situation

1

Depuis le dimanche 09 mai 2021, le Médiateur de la CEDEAO (Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) dans la crise malienne, Goodluck Jonathan, accompagné d’une importante délégation, est en visite de « routine » au Mali pour s’enquérir de l’évolution de la transition en cours au Mali, et ce, conformément aux Résolutions de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO sur la situation au Mali. Durant son séjour de 4 jours qui prendra fin ce mercredi 12 mai 2021, Goodluck Jonathan rencontrera les autorités maliennes, la classe politique malienne, la société civile, bref, les forces vives de la nation malienne. Hier, lundi 10 mai 2021, il a été reçu à la Primature par le Premier ministre, Moctar Ouane. Au cours de cette rencontre, Goodluck Jonathan a félicité le Premier ministre pour les efforts déployés et l’a invité à poursuivre cette dynamique en impliquant davantage toutes les parties aux discussions relatives à la réorganisation territoriale, à la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation ou encore à la création d’un organe unique de gestion des élections.

Arrivé à Bamako, Goodluck Jonathan, Médiateur de la CEDEAO dans la crise malienne, ancien président de la République fédérale du Nigéria, a été accueilli à sa décente d’avion par le Ministre des Maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine, Al Hamdou Ag Ilène. « Les membres de l’équipe de médiation et moi sommes arrivés à Bamako cet après-midi pour poursuivre le dialogue et les consultations avec le gouvernement et le bon peuple du Mali sur les prochaines étapes alors qu’ils cherchent à faire avancer les processus de démocratie », a souligné Goodluck Jonathan. Le Président Goodluck a qualifié sa mission d’une mission de routine qui vise à évaluer les progrès réalisés et à apporter le soutien de la CEDEAO à la réussite de la transition. Aussitôt arrivé, il a déjà commencé les consultations avec les parties prenantes de la transition au Mali. Goodluck Jonathan s’est entretenu avec les membres du Comité local de suivi de la mise en œuvre des recommandations des Chefs d’Etat et gouvernement sur la situation au Mali (Nations Unies, Union africaine, Représentation de la CEDEAO au Mali, Ambassades du Nigéria et du Ghana) et a échangé avec les Ambassadeurs des Etats membres de la CEDEAO accrédités au Mali. Le Programme de la journée d’hier lundi 10 mai 2021 du Médiateur était chargé. L’ancien Chef d’Etat du Nigéria a eu une séance de travail, hier, avec le Premier ministre, Moctar Ouane. Au cours de la rencontre, le Médiateur, Goodluck Jonathan, et sa délégation ont inscrit leur présence au Mali dans le cadre des consultations régulières pour le suivi du processus de Transition en cours au Mali. La délégation a eu droit à une revue des progrès accomplis depuis sa dernière mission. Il s’agit entre autres de l’adoption du PAG (Programme d’action du gouvernement de la transition) ; de la publication du chronogramme des élections et de la mise en place du Comité d’Orientation Stratégique, un organe consultatif inclusif qui œuvre pour la réussite des réformes. Selon la Primature, Moctar Ouane a également informé la délégation sur sa mission à Mopti avec la réunion délocalisée du Cadre Politique pour la Gestion de la Crise au Centre. Le Président Goodluck Jonathan a félicité le Premier ministre pour les efforts déployés et l’a invité à poursuivre cette dynamique en impliquant davantage toutes les parties aux discussions relatives à la réorganisation territoriale, à la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation ou encore à la création d’un organe unique de gestion des élections. Dans le programme, une rencontre est prévue avec l’ensemble des forces vives de la nation, notamment les acteurs politiques, la société civile, les ordres professionnels, les syndicats, la presse, les mouvements signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger, certains leaders religieux et légitimités traditionnelles parmi lesquels le Cherif Ousmane Madani HAÏDARA, Président du Haut Conseil islamique, le Cardinal Jean ZERBO, le Cherif de Nioro, Bouyé Haïdara, l’Imam Mahmoud DICKO, le Président de l’AGEMPEM (Association des Groupements d’Eglises et Missions Protestantes Evangéliques au Mali) pour ne citer que ceux-ci. La délégation de la CEDEAO rencontrera le Président de la transition, Chef de l’Etat. Dans le programme, une conférence de presse mettra fin à la visite du Médiateur, le mercredi 12 mai 2021 à l’hôtel Salam de Bamako.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Nous sommes 100% derrière les idéaux patriotiques du M5-rfp. Le M5 est capable de relever n’importe quel défis de mauvaise gouvernance et de soumission internationale qui handicapent notre patrie depuis la fin du leadership patriotique du Père de la Nation Excellence Modibo KEITA. Évidemment qu’on ne mettra pas le Mali sur l’autel pendant que nos bras sont croisées! Le chronogramme actuel qui semble être imposé (par la “Communauté Internationale”) va au contre courant de tout ce qui est de l’intérêt national du Mali (long terme et cour terme)…. c’est une recette indélébile d’un prochain coup d’état dans quelques années! Encore c’est peut être exactement toujours cette situation intempestive que l’on souhaite pour des pays comme le Mali….. très idéale pour l’exploitation continue….

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here