Vœux du corps diplomatique : Solidarité et constance dans l’action

0
Vœux du corps diplomatique : SOLIDARITE ET CONSTANCE DANS L’ACTION

Après la société civile, les représentants du corps diplomatique et consulaires et ceux des missions et autres institutions accréditées dans notre pays ont présenté leurs vœux de Nouvel an au président Ibrahim Boubacar Kéïta.

L’ambassadeur des Pays-Bas au Mali, Maarten Adriaan Brouwer, représentant par intérim le doyen des ambassadeurs, a ainsi souhaité que l’année 2016 soit celle de la paix durable avec beaucoup moins de violence et plus d’améliorations tangibles des conditions de vie de nos populations.

« Nous souhaitons que vous et votre gouvernement soyez en mesure de mener à bien la restauration de la confiance au Mali, de fonder et de consolider une réelle base d’un mieux vivre dans une communauté de destin, afin de réaliser ensemble un contrat social renouvelé », a résumé le diplomate néerlandais qui a réitéré le soutien de ses pairs aux actions du chef de l’État.

Pour lui, l’année 2015 a été surtout marquée dans notre pays par la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation. Cet accord augure de bonnes perspectives pour notre pays qui mise sur ses valeurs républicaines, le respect mutuel, la solidarité et la justice. « Les citoyens ont été trop souvent victimes de la violence et les militaires ont dû payer, souvent de leur vie. Ces accords donnent l’espoir que les populations affectées seront moins vulnérables, que les coupables seront traduits en justice et que les réfugiés pourraient retourner pour reprendre le train de leur vie quotidienne », a dit Maarten Adriaan Brouwer qui a souhaité que les promesses contenues dans l’accord soient tenues. « Vous avez souvent affirmé que la violence doit cesser pour que la sécurité puisse permettre à tout le monde au Mali d’avoir accès à l’éducation, à la santé et à un niveau de vie meilleur. Nous sommes d’accord avec vous. Voilà pourquoi nous nous permettons souvent d’insister sur la mise en œuvre rapide de ces accords », a indiqué le diplomate néerlandais.

L’année 2015 a été marquée par des actes de violence à cause des actes terroristes qui ont affecté votre pays à l’instar d’autres. Des attaques terroristes ont été particulièrement dirigées contre les étrangers, a déploré le porte-parole des ambassadeurs qui a souhaité plus de moyens et d’initiatives pour contrer les ennemis de la paix. Il a salué, à ce propos, les efforts déployés par les autorités pour renforcer la capacité des forces armées et de sécurité.
« La violence s’est déplacée, mais également son origine est devenue différente. Le terrorisme a pris de l’avance. Cela a affecté non seulement le Mali, mais de nombreux autres pays dans le monde. Cette situation est alarmante et cruelle. Beaucoup de citoyens et même des agents des casques bleus des Nations unies en ont été victimes », a déploré le représentant du doyen des ambassadeurs.

L’économie malienne a aussi connu un progrès en terme de croissance. Cependant la lutte contre le chômage et la transformation des produits primaires nécessitent beaucoup d’efforts, a estimé Maarten Adriaan Brouwer en insistant sur les Objectifs de développement durable (ODD) qui sont une opportunité de mettre en commun les synergies dans la gestion des migrations.
Dans sa réponse, le président de la République a présenté aux diplomates, les vœux de la nation. Ibrahim Boubacar Kéïta a remercié les partenaires du Mali pour l’accompagnement dont le peuple malien a toujours bénéficié.
Le Mali est un pays de tradition qui est attaché aux valeurs d’hospitalité et de solidarité, a rappelé le chef de l’État pour qui le monde fait face à un déni total de valeur, soutenu particulièrement par le terrorisme.

L’accord pour la paix et la réconciliation est une réalité et l’État jouera sa partition pour le respect de ses engagements. La signature du document à Bamako s’inscrit dans le processus d’atténuation des divergences que la médiation a conduite avec professionnalisme. Le chef de l’État a, une fois encore, remercié le président algérien Abdel Aziz Bouteflika et tous ceux qui ont accompagné notre pays dans le processus. L’application de l’accord est « drastique », a assuré le chef de l’État.

Les attaques contre le Byblos, le restaurant la Terrasse, ou le Radisson Blu ne doivent pas créer une peur dommageable à l’action des amis du Mali, a souhaité le président de la République pour qui la Minusma doit répondre aux besoins de sécurité des populations pour lesquelles elle est et doit être dans le cadre du respect de la souveraineté du Mali et de la dignité humaine.
Ibrahim Boubacar Kéïta est revenu sur les enjeux de sa visite d’État à Paris au mois d’octobre 2015 et de la COP 21. Le chef de l’État a réitéré son plaidoyer pour le fleuve Niger dont la préservation est indispensable au développement des régions du nord. Le fleuve Niger joue un rôle majeur dans l’agriculture, le transport à travers la navigation, mais également l’électrification dans notre pays.

Le président de la République a exhorté les diplomates à continuer à donner leur opinion sur les sujets qui concernent la vie de la nation.
B . COULIBALY

PARTAGER