Vœux du gouvernement : Confiance renouvelée au premier ministre

0

Lors de la traditionnelle présentation des vœux à Koulouba, le président de la République a renouvelé hier sa confiance au Premier ministre Modibo Keïta. Ibrahim Boubacar Keïta a ainsi salué son engagement et loué la qualité de son bilan à la tête du gouvernement.
Si l’année 2015 s’est évanouie dans le passé avec un cortège de bonheurs et quelques fois de tristes nouvelles, celle qui commence est pleine de promesses, a estimé en substance le Premier ministre, dans son discours de présentation de vœux. Les défis sont nombreux et les attentes des populations sont légitimes, a-t-il précisé.


Après le passage des familles fondatrices de Bamako, des présidents des institutions de la République, de la société civile et des forces de défense et de sécurité, Modibo Keïta a formulé ses vœux de bonne et heureuse année 2016 au président de la République. L’occasion était propice à un survol de l’activité gouvernementale durant l’année écoulée. Sur le plan de la sécurité et de la cohésion sociale, a expliqué Modibo Keïta, le gouvernement a travaillé à assurer la quiétude des populations  et à ramener la paix entre les fils et les filles de notre pays. Le chef du gouvernement ne cache pas que la tâche est immense, mais le défi, pense-t-il, a été relevé. Qu’il s’agisse de l’habitat, de la promotion de la femme ou encore de la numérisation et de la distribution de l’eau potable et de l’énergie, le gouvernement s’efforce d’améliorer les conditions de vie. Le chef du gouvernement n’a pas passé sous silence les efforts déployés dans les domaines du sport et de la culture. Parlant de la décentralisation, Modibo Keïta a indiqué que des réformes majeures sont nécessaires pour mieux gouverner et éviter, du coup, les erreurs du passé. 


Le Premier ministre a aussi évoqué l’état de l’école qui s’améliore, même si quelques actions syndicales ont pu perturber quelques fois les cours. Mais rien n’est perdu, juge-t-il, car l’avenir du pays dépend des progrès de l’école. Pour le chef du gouvernement, la diplomatie malienne se porte bien grâce à l’impulsion du président de la République qui a su ramener notre pays dans le concert des nations. La bonne gestion des finances publiques a permis, elle, de réduire la dette intérieure et de rendre disponibles les denrées de première nécessité, constate le PM qui a salué la clairvoyance du chef de l’État quand celui ci s’est rendu dans le pays profond pour toucher du doigt les réalités locales. 


Relevant les actes criminels de terroristes qui ont endeuillé la nation l’année passée, le Premier ministre hissera la lutte contre le terrorisme au rang de priorité absolue au delà même de nos frontières.
Par ailleurs, Modibo Keïta a annoncé le lancement d’une campagne de communication pour édifier la population sur les acquis de l’action publique. Mais pas seulement. Les projets du futur seront également expliqués par les membres du gouvernement, notamment à la télévision nationale.
En présence du gouvernement quasiment au complet, le président de la République a réitéré ses vœux au Premier ministre et à l’ensemble de l’équipe qu’il dirige. Il a avoué un plaisir « euphorique » à l’issue de l’intervention de son « aîné estimé », Modibo Keita.  Ibrahim Boubacar Keïta a assuré n’avoir jamais eu de doute sur la qualité d’homme d’État de Modibo Keita et sa volonté de réussir la mission qui lui a été confiée. « En ce qui me concerne, commis à la plus haute fonction et confiant en le jugement de notre pays, je témoigne de votre probité absolue. Faites votre travail avec sérénité et confiance. Vous avez ma confiance. Nous avons de l’estime pour vous », a exprimé du fond du cœur le président de la République en regardant droit dans les yeux le chef du gouvernement.


Évoquant les attentats perpétrés sur notre sol, le chef de l’État a reconnu que « l’année n’a pas été calme » et que « le strict minimum de la vie de tous les jours était un luxe ».  Mais le Mali a su se retrouver, s’est félicité le président de la République qui a salué le retour de la fraternité malienne. « Tout cela, c’est votre œuvre », a-t-il assuré au Premier ministre. « En prenant en compte le contexte particulier d’insécurité, le bilan est satisfaisant », a jugé le président Keita qui a cité en guise d’exemples les succès sur les plans de la défense et de la stabilisation. Ces efforts doivent être poursuivis notamment dans les domaines agricole et énergétique. Le président de la République a aussi insisté sur la nécessité et l’urgence de poursuivre les réformes de bonne gouvernance.
Ibrahim Boubacar Keïta note avec satisfaction les actions engagées par le gouvernement pour mieux encadrer l’éducation dans le secteur privé. Autant d’actions qui incitent à croire à l’avènement d’un avenir meilleur pour le pays.

A. M. CISSE

PARTAGER