De nouveaux symptômes du Covid-19 découverts par des neurologues

0

Des symptômes liés au fonctionnement du système nerveux tels que convulsions, troubles de la conscience ou lésions musculaires, eux aussi sont caractéristiques du Covid-19, indique une récente étude menée par des médecins chinois.

Alors que les principaux symptômes du Covid-19, tels que la toux, la fièvre et la fatigue sont majoritairement liés à l’état général des malades, des médecins chinois ont appris que les patients atteints de Covid-19 pouvaient également présenter des manifestations neurologiques.

En d’autres termes, les malades du coronavirus peuvent aussi souffrir de problèmes liés au fonctionnement du système nerveux, font savoir les médecins de l’université de Sciences et Technologie de Huazhong. Les résultats de leur étude, une première au sujet des symptômes neurologiques de la maladie depuis le début de la pandémie, ont été publiés dans le Journal of the American Medical Association, le 10 avril.

Un tiers des contaminés souffrent de troubles neurologiques

Plus précisément, après avoir analysé 214 malades hospitalisés dans la ville chinoise de Wuhan, considérée comme le berceau de la pandémie due au nouveau coronavirus, les médecins ont découvert que presque la moitié (45,5%) des patients dans un état grave et plus d’un tiers (36,4%) de tous les malades souffraient de troubles neurologiques de toute sorte.

Trois types de symptômes

L’étude souligne par ailleurs que des symptômes neurologiques de trois types peuvent se manifester chez les malades atteints de Covid-19: ceux du système nerveux central (étourdissements, troubles de la conscience ou convulsions etc), ceux du système nerveux périphérique (altération du goût, de l’odorat ou de la vision) et finalement ceux associés aux blessures musculaires. Cette découverte permet de signaler  les patients à risque plus élevé et d’inciter les hôpitaux à faire attention à un diagnostic «retardé ou erroné» des malades atteints de ces symptômes neurologiques.

«Pendant l’épidémie de Covid-19, lorsqu’ils  auscultent des patients présentant des manifestations neurologiques, les cliniciens doivent suspecter une infection par le SARS-CoV-2 en tant que diagnostic différent pour éviter un diagnostic retardé ou  erroné, et perdre une chance de traiter et de prévenir une transmission ultérieure», conclut l’étude.

La pandémie de Сovid-19 a fait plus de 103.000 morts de par le monde, les États-Unis et l’Italie étant les pays les plus endeuillés avec respectivement 19.701 et 19.468 décès.

Source: sputniknews.com – 11.04.2020

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here