Lutte contre le VIH : les ulémas montent au front

0

En collaboration avec l’USAID, le Réseau National Islamique de lutte contre le Sida (RNILS) a organisé un atelier au Mémorial Modibo Keïta sur le VIH. Ont pris part à cette rencontre de nombreux fidèles musulmans venus de tous les coins de Bamako.

 A la cérémonie d’ouverture de l’atelier, son Excellence Alexandre Newton, directeur de l’USAID a fait un plaidoyer pour le Réseau National Islamique de lutte contre le Sida, organisation qu’il compte continuer à appuyer. De nombreuses associations influentes de la Communauté musulmane étaient représentées : le Haut Conseil islamique, l’Union Nationale des Associations des Femmes Musulmanes et l’Alliance des leaders religieux musulmans et Chrétiens. L’objectif de l’atelier qui a réuni plus de 200 participants est d’amener les leaders de la Communauté musulmane à s’impliquer davantage dans la lutte contre le Sida dont le taux de prévalence dans notre pays monte en flèche.

Le Réseau National Islamique de lutte contre le Sida n’est pas par hasard monté au créneau pour parler du Sida au nom des musulmans maliens, car il est avant tout une association assez représentative. "Je rappelle brièvement que notre réseau regroupe l’ensemble des organisations religieuses maliennes et a établi des démembrements sur l’ensemble du territoire national. Il est la preuve de la détermination et de la l’engagement des leaders religieux du Mali qui se mobilisent pour apporter leur réponse au Sida", a expliqué El Hadj Sidi Konaké, président du réseau. La collaboration entre le Réseau National Islamique de lutte contre le Sida et l’USAID est basée sur des rapports de convivialité.

"Nous voudrions saluer et remercier l’USAID pour ses soutiens constants et multiformes à travers ses différentes agences techniques en particulier à travers le Projet Initiative des politiques de santé (ex Policy) dont le soutien et l’accompagnement ne nous ont jamais fait défaut. Les responsables de ce projet nous écoutent, valorisent nos points de vue, donc nous assistent en respectant nos valeurs", s’est réjoui El Hadj Sidi Konaké. Mais l’entente, ce n’est pas seulement entre le Réseau National Islamique de lutte contre le Sida et l’USAID. Au sein du Réseau il y a une compréhension mutuelle entre les différents acteurs. "Aux leaders religieux ici présents, notamment au Président du Haut Conseil Islamique du Mali qui nous a toujours aidé et encouragé, je tiens à témoigner toute ma reconnaissance", a déclaré le président du RNILS. La cérémonie d’ouverture fut suivie d’une présentation en Power Point du Sida par le Professeur Thierno Hady Thiam, après que le réseau ait fait don de tissus aux enfants orphelins du Sida.

 Le Professeur Thiam a abordé plusieurs thèmes. Il a notamment expliqué pourquoi le leader religieux doit lutter contre le Sida. Ce point était d’autant plus important qu’au Mali beaucoup de personnes regardent d’un mauvais oeil l’implication des religieux dans le combat contre le VIH. D’autres points non moins importants de l’intervention du Professeur Thiam étaient : l’Islam et la prévention du Sida, l’Islam et la solidarité ; la lutte contre la discrimination et la stigmatisation envers les malades du Sida. Concernant chacun des thèmes abordés, le Professeur Thiam a soutenu, avec beaucoup de références aux textes islamiques, que les leaders musulmans ont un grand rôle à jouer dans la lutte contre ce mal.

Soumaïla T. Diarra

Commentaires via Facebook :

PARTAGER