Santé de la reproduction des adolescents : le ministère de la Promotion de la femme de l’enfant et de la famille outille 240 pairs éducateurs

0

Le chef de cabinet du ministère de la Promotion de la femme de l’enfant et de la famille, Daniel Ely Coulibaly, a procédé le mardi 21 janvier, à la cérémonie d’ouverture de l’atelier de formation de 240 pairs éducateurs des six communes du district de Bamako. C’était au siège de la direction nationale de la Promotion de la femme de l’enfant et de la famille.

L’objectif de cet atelier est de former  240 pairs éducateurs, adolescents et  femmes,  pour la sensibilisation en droit sur la santé de la reproduction et les normes positives.  Il vise plus spécifiquement à « encourager les pairs éducateurs formés à instaurer des espaces de dialogues et d’actions au sein des communautés ; Renforcer les connaissances des participants sur les droits, les compétences en matière de droits en santé de la reproduction des adolescents ».

Durant deux jours, les participants venus des six communes du district de Bamako échangeront sur des thèmes riches et variés en lien avec les objectifs de l’atelier. Pour cela, le chef de cabinet du ministère de la Promotion de la femme de l’enfant et de la famille, Daniel Ely Coulibaly, a exhorté les participants à suivre avec attention les différents modules qui seront présentés. Il dit espérer que de cet atelier sortiront 240 pairs éducateurs bien formés et outillés sur les normes positives en genre et droits en santé de la reproduction.

Avant de terminer, Daniel Ely Coulibaly a invité les participants à faire la restitution à la base au niveau des communautés des informations et des connaissances acquises pendant l’atelier.

Il faut rappeler que cette session de formation entre dans le cadre de la mise en œuvre, de l’appui budgétaire sectoriel en santé de la reproduction et planification familiale (ABS/SR-PF). Un appui qui, selon le chef de cabinet du ministère de la Promotion de la femme de l’enfant et de la famille, s’aligne sur les priorités du Mali et contribuera à l’amélioration des indicateurs de santé, en vue d’obtenir un équilibre socioéconomique et sanitaire, ainsi que le bien-être familial des populations.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here