Unis et confiants pour combattre le coronavirus

3

Depuis ces derniers temps, je travaille presque quotidiennement avec le ministère de la santé et des affaires sociales sur le dossier du coronavirus. Ce qui m’a beaucoup impressionné, c’est le sens de professionnalisme et de responsabilité. Les autorités maliennes se sont mobilisées avec la plus grande énergie pour la prévention de cette épidémie, à travers le contrôle au niveau des aéroports et l’éducation et la sensibilisation de la population. Et quand des cas suspects se sont révélés, on a déployé de grands efforts pour le dépistage et l’analyse. Ceci dit, les autorités d’une part et la population de l’autre ont tous pris conscience de la situation. Je m’en félicite énormément.

Après l’éclatement de l’épidémie de coronavirus en Chine, nos amis maliens n’ont cessé d’apporter leur soutien moral et leur solidarité ferme à la Chine. Le Président de la République, S.E.M. Ibrahim Boubacar KEITA, et le Premier Ministre, Dr Boubou Cissé, ont tous écrit à leur homologue chinois pour manifester leur sentiment d’amitié. La Chine en est reconnaissante. De tels messages amicaux, venant de plus de 170 pays, constituent une force d’encouragement au peuple chinois dans son combat historique.

Bien entendu en tant que pays amis fidèle qui soutient le Mali depuis des décennies, la Chine se met aujourd’hui à ses côtés dans sa lutte anti-coronavirus. En 2014 la Chine a-t-elle bien assisté aux pays de la sous-région pour combattre l’épidémie d’Ebola. C’est justement dans l’ancien centre d’Ebola, à l’hôpital dermatologique de Bamako, que nous avons réhabilité un nouveau centre d’isolation et d’observation. Ce projet, hautement symbolique et pragmatique, a été réalisé en deux jours seulement avant la réunion à Bamako des ministres de la santé de la CEDEAO. Des équipements de contrôle de température et de sensibilisation pédagogique ont été fournis à l’aéroport international de Bamako. Dans le cadre du mécanisme de coopération Chine-Afrique et de l’initiative des nouvelles routes de la soie, la Chine continuera à apporter son soutien à l’Afrique et particulièrement au Mali dans le renforcement de son système de santé publique pour faire face à tout risque épidémique.

Maintenant que des cas de coronavirus ont été confirmés dans des pays voisins, notamment après l’éclatement de l’épidémie en Europe, on commence à s’inquiéter de plus en plus de la situation au Mali. Certes, nous demandons encore plus de vigilance des autorités et de la population vis-à-vis des voyageurs qui viennent de tous les continents. Une alerte et une prise de mesure le plus rapide possibles diminueront le maximum de dégât. Tant qu’il n’y pas de médicament ni de vaccin, la façon la plus efficace de couper la propagation du virus, c’est la mise en quarantaine à la maison pendant deux semaines après un voyage international. Le fait que la Chine a réussi à contrôler la situation, c’est parce qu’elle a pris de mesures extraordinaires de confinement. Une politique rigoureuse s’avère absolument nécessaire en temps de crise.

Quant à l’économie mondiale, elle a évidemment subi de graves conséquences à court terme, particulièrement dans des secteurs du service : transport, tourisme, loisir et restauration. Le ralentissement et l’arrêt partiel du secteur industriel en Chine ont même provoqué une pénurie de produits à l’échelle mondiale. Mais puisque nous croyons toujours à l’optimisme, nous croyons aux nouvelles opportunités. En chinois “la crise” (危机) signifie “danger+opportunité”. Non seulement la multiplication de la production de matériaux médicaux a bien amorti la baisse des produits traditionnels, mais de plus, de nouvelles activités économiques se sont généralisées rapidement en Chine durant la crise : télé-travail à distance, éducation en ligne, commerce en ligne… Autrement dit cette crise a vite fait développer l’économie numérique en Chine à un niveau encore plus élevé, avec l’application de l’intelligence artificielle et de la 5G. En même temps que la consommation reprend dans la durée, nous verrons la montée en puissance d’une économie beaucoup plus intelligente. Ce qui donne une nouvelle perspective du développement pour le monde entier.

En tout cas, soyons confiants à l’avenir, et unissons nos efforts pour combattre le coronavirus. C’est en surmontant toute difficulté, y compris les épidémies, que l’histoire de l’humanité progresse sans cesse.

ZHU Liying

Ambassadeur de Chine au Mali

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Je sais que notre gouvernement prend de bonnes mesures pour combattre l’épidémie au Mali mashallah ça continue

  2. add me to long list of people who believe Chinese did superb job in managing corona virus. What we need to know is will it be a great idea for all homes of Mali to keep bleach that kills 99 % of house hold germs or/plus bacteria? In fact we need to immediately construct a facility that may produce bleach needed for sale in Mali at a low price so that all families may have needed supply. If this is beyond business people of Mali it would be a favor to me for Chinese to help Malians bring this about. Decades ago I worked at a facility produced bleach. I know it is not difficult.
    Henry Author Price Jr aka Kankan
    translationbuddy.com

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here