Défis de l’efficacité énergétique dans les secteurs d’eau et d’assainissement : Les acteurs de l’Association Africaine de l’Eau se mobilisent

0

Présidés par le ministre de l’Energie et de l’Eau, Mamadou Frankaly Kéïta, les travaux de ces assises portent sur le thème «l’efficacité énergétique dans les sociétés d’eau et d’assainissement».

Condensé des activités de l’Association, les présentes assises ouvrent le bal des rencontres trimestrielles que l’AAE entend tenir d’ici ce congrès, combien important pour l’avenir du secteur de l’eau et de l’assainissement. En plus des travaux du Conseil scientifique et technique, à travers ses Comités spécialisés, se tiennent, en marge des assises, les réunions des instances de décision que sont le Comité de direction et l’Assemblée générale.

Des séances de travail pour des partenariats entre opérateurs de l’eau et de l’assainissement sont également prévues. Opportunité pour surmonter les innombrables défis qui jalonnent ces secteurs, les assises de Bamako se veulent aussi une occasion de partage d’expériences et de savoir-faire, qui sont la raison d’être de l’AAE.

Durant une semaine, les experts se familiariseront avec les dernières avancés dans des domaines aussi variés que l’efficacité énergétique, le comptage et les solutions intelligentes y afférentes, les technologies nouvelles de fabrication de canalisations, la gestion des grands projets entre autres.

Pour Boubacar Kane, Président Directeur Général de la SOMAGEP-SA, les défis des secteurs de l’eau potable et de l’assainissement sont nombreux en Afrique. Il s’agit essentiellement de la préservation de la ressource en eau et de sa rareté  en certains endroits, de la mobilisation des ressources financières en vue de développer le secteur et d’accroître les taux de desserte, de la réduction des pertes pour améliorer le rendement des réseaux et du renforcement constant de leurs capacités opérationnelles.

Le PDG de la SOMAGEP-SA a donné l’assurance que les deux sociétés en charge du secteur au Mali, à savoir la SOMAGEP-SA et la SOMAPEP-SA, sont engagées à œuvrer pour consolider les acquis obtenus par l’AAE. Tout en rappelant que l’efficacité énergétique contribue à l’atteinte les Objectifs du millénaire pour le développement, le Président du Conseil scientifique et technique, Gosso François Olivier, a invité les experts à prendre les dispositions idoines pour leur participation au congrès de Nairobi.

Pour sa part, le ministre de l’Energie et de l’Eau, Mamadou Frankaly Kéïta dira qu’avec un potentiel de 5 400 milliards de M3 d’eau renouvelables par an, dont seulement 4% sont utilisés pour la boisson, l’irrigation et la production d’énergie électrique, le défi de l’accès à l’eau potable des 300 millions d’Africains qui n’en bénéficient pas est à notre portée.

S’agissant des défis de l’assainissement, le ministre Kéïta a soutenu qu’ils pouvaient être relevés aussi, pourvu que les acteurs des secteurs concernant se mobilisent.

Yaya Samaké

Commentaires via Facebook :

PARTAGER