5 ans après sa disparition : L’association ‘’Faso Kanu’’ maintient l’héritage laissé par ‘’Amadou Djicoroni’’

3

A l’occasion du 5 ème anniversaire de la mort d’Amadou Seydou Traoré dit « Amadou Djicoroni », l’association Faso Kanu a organisé le samedi 04 septembre, une cérémonie de recueillement sur sa tombe  au cimetière d’Hamdallaye. C’était en présence de plusieurs personnalités de la société civile et de ses anciens amis, collaborateurs et disciples.

Cela est devenu une tradition bien respectée, à chaque 4 septembre, l’association politique Faso Kanu célèbre la mort d’Amadou Djicoroni.

De son vrai nom, Amadou Seydou Traoré allias « Amadou Djicoroni », l’homme de son vivant fut un ancien compagnon de Modibo Keita et un fervent défenseur de ses idéologies. Il a consacré toute sa vie pour le Mali et les Maliens. Ce militant de l’Union soudanaise RDA est né en 1929 à  Niafunké. Il a été de tous les combats pour l’indépendance du Mali. Il a été aussi un grand témoin de beaucoup d’évènements historiques de notre pays, notamment le changement du régime de 1968.

Arraché à  l’affection des siens et de tout le peuple malien un 4 septembre 2016, Amadou Djicoroni a laissé derrière lui un héritage glorieux, assez porteur pour la culture patriotique dans notre pays. Raison pour laquelle l’association ‘’Faso Kanu’’ s’est donnée comme mission à maintenir et porter haut le flambeau allumé par cette grande bibliothèque de notre pays. Qui reste une référence même après sa mort, grâce à ses idéologies politiques et le trait caractériel de son personnage.

Comme à l’accoutumée, lors de cette cérémonie de recueillement, beaucoup de ceux qui l’ont connus sont venus témoigner  sur le parcours exceptionnel de ce grand homme cultivé, humble et réconnaissant.

Pour l’ancien Premier ministre, Soumana Sako, Amadou Djicoroni est toujours parmi nous puis que ses idéologies et ses héritiers politiques continuent d’exister. Pour lui, le Mali doit suivre le chemin qu’Amadou Djicoroni et Modibo Keita avaient entrepris pour la souveraineté de notre pays. Il dira que ce grand monument a passé 10 ans en détention au nord. A sa sortie, il a continué avec son combat pour le Mali. « Je vois beaucoup de jeunes dans cette cérémonie, je vous invite de continuer à porter le flambeau comme le dit Modibo Keita, aux jeunes du Mali  je passe le flambeau de la République. N’abandonnez pas ce que qu’Amadou Djicoroni vous a donné comme héritage », a-t-il lancé comme cri de cœur.

Pour sa part, le Professeur Rokia Sanogo, camarade de lutte d’Amadou Djicoroni, dira que ce n’est pas facile de parler de ce grand monument de la culture de la paix, vu l’état actuel de notre pays. Pour elle, Amadou Djicororni voulait un Mali uni et prospère dans toute sa diversité. «  Le Mali a besoin de ses idéologies pour le sursaut national, parce que dans sa vie durant, il n’a fait qu’enseigner le patriotisme et les valeurs nobles que Modibo Keita a essayé d’inculquer aux fils et filles du Mali », a-t-elle dit. Elle a remercié l’association ‘’Faso Kanu’’ pour cette initiative, avant d’inviter les autres jeunes à suivre les pas d’Amadou Djicoroni pour que le Mali puisse surmonter les épreuves qu’il traverse.

Dans son intervention, Dr Allaye Bocoum, a souligné l’importance que ce genre d’évènement pourrait avoir. Car, selon lui, c’est l’occasion pour beaucoup de témoigner ce que feu Amadou Djicoroni a fait comme bien et c’est aussi un espace d’enseignement, puisque c’est des vieux qui rappellent aux jeunes l’idéologie de ce grand amoureux du Mali. D’après lui, toute personne qui aime son pays parait toujours importante pour son pays et ses concitoyens. Amadou Djicoroni, a-t-il dit, était celui que tout le monde se dirigeait pour les conseils et autres orientations. «  Il a servi son pays de toute son énergie  et il est du devoir pour nous, ses héritiers idéologiques de continuer avec son combat », a-t-il poursuivi.

Selon Ibrahima Kébé, le président de l’association ‘’Faso Kanu’’, l’organisation de cet évènement a pour but de rappeler à la nouvelle génération  ce qu’Amadou Djicoroni a laissé comme héritage politiquement et idéologiquement. « C’est la meilleure façon d’Amadou Djicoroni que nous faisons », a-t-il dit. Dans son intervention, il a rappelé que celui qui est célébré aujourd’hui a écrit beaucoup de livres et même au moment de sa mort il écrivait un livre de 52 textes  constitués en 8 tomes pour la formation des cadres politiques et militaires de notre pays. D’après le camarade Kébé, avant sa mort, Amadou Djicoroni voulait publier ce livre pour qu’il soit au service de la jeunesse pour contribuer à leur réarmement politique et idéologique pour que notre pays puisse sortir de l’abîme. Dans la même veine, il a annoncé que l’association Faso Kanu a décidé de créer une université citoyenne et populaire dont l’inauguration se fera le 22 septembre prochain. Cette université s’appellera « Ecole Modibo Keita ». Avant de conclure son intervention, il a invité les uns et les autres à venir s’inscrire dans cette université pour que les idéologies de Modibo Keita et ses compagnons comme Amadou Djicoroni puissent continuer d’exister.

A noter que plusieurs hautes personnalités étaient présentes à cette cérémonie, notamment le représentant du Premier ministre Choguel Kokalla Maiga, Souleymane Koné et Cheick Oumar Sissoko de la plateforme ‘’Maliko’’.

Adama Tounkara (stagiaire)

 

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. TOUS LES QUFAAROHW SALUENT LA MEMOIRE DU GRAND FAAROH AMADOU DJICORONIN, QUE SON ESPRIT ET CEUX DE NOS ANCETRES CONTINUENT LE COMBAT DE LIBERATION ET D EVEIL DES ESPRITS DES HOMMES NOIRS CONTRE L ESCLAVAGE ARABE QU EST L ISLAM ET LE DEBILISME DES CROISES COLONS…

      • AMADOU DJICORONIN ETAIT UN GRAND NOIR, UN FAAROH, TOI IL FAUT SAUTER DE L ARBRE LA CORDE AU COU.

        IDIOT!
        C EST QUOI MEME UN FERVENT MUSULMAN?
        PRIER CINQ FOIS PAR JOUR N EST QU UNE GYMNASTIQUE POUR RESTER EN FORME!
        RECITER DES CHARABIAH NE FAIT QUE MAINTENIR UNE FORME MENTALE!
        SOCIALEMENT LA MOSQUEE POUR TOUT MALIEN C EST COMME UN ‘GRIN DE NOS VIEUX’…

        MEME POUR LES ARABES, L ISLAM C EST QUOI MEME?

        😎AMADOU DJICORONIN ETAIT UN GRAND NOIR, UN FAAROH, TOI IL FAUT SAUTER DE L ARBRE LA CORDE AU COU.😎

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here