API-Mali : un préavis de « grève illimitée » déposé le vendredi 19 février

1

maliweb.netLes travailleurs de l’Agence de Promotion des investissements au Mali (API – Mali) sont en colère. Ils ont déposé, ce vendredi 19 février, un préavis de grève illimitée. Si rien n’est fait, l’agence sera paralysée à partir du 08 mars prochain.
Une colère à raison multiples. Le Comité syndical de l’API – Mali dénonce entre autres : l’adoption entre le directeur de l’API-Mali et l’Inspection du Travail d’un projet de règlement intérieur de la gestion du personnel sans le représentant des travailleurs de l’Agence ; le « mépris du Directeur » à l’égard des travailleurs et ses menaces à l’endroit des syndicalistes dans l’exercice de leur droit constitutionnel.
Dans le préavis adressé au ministre du Travail et la Fonction publique, Nambilaye Daouda Sangaré, secrétaire général du Comité syndical de l’API- Mali attire l’attention du ministre sur le fait que le préavis est national. Aussi bien l’agence de Bamako que les antennes régionales de Kayes, de Sikasso, de Ségou et de Mopti seront en « arrêt de travail » à la date du 08 mars 2021.
Dans leur cahier de doléances, le Comité syndical demande : l’application immédiate des augmentations de salaire obtenues entre d’une part le gouvernement, et d’autre part le Conseil national du patronat et l’Union nationale des travailleurs du Mali ; l’annulation du règlement intérieur pris sans les travailleurs ; le respect strict de la liberté syndicale, l’audit des salaires et accessoires du personnel de l’agence par un cabinet indépendant.
Le ministre du Commerce interpellé…
Indignée par la violation faite à l’exercice légal du droit de grève, la Section syndicale du Commerce a apporté son soutien aux syndicalistes de l’API-Mali. Mieux, dans une correspondance adressée, le 19 février dernier, au ministre des Industries, du Commerce et de la Promotion des Investissements, la Section syndicale du Commerce dirigée par Nouhoum Sidibé dénonce les « abus et atteintes graves » à la liberté syndicale à l’API-Mali.
La section évoque aussi de la part du DG de l’API-Mali, Moussa Ismaïla Touré : des traitements injustes, intimidation, mise à pied avec retenue de salaire, mutation et affectation arbitraire des syndicalistes. Si rien n’est fait dans l’immédiat pour les travailleurs de l’API-Mali, la Section syndicale du Commerce menace à son tour de partir en grève.
Mamadou TOGOLA/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. IL FAUT QUE L ON SE METTE ENSEMBLE ET PARLER AUTOUR D UNE TABLE COMME DICKO L A DIT SINON LE MALI SERA SOUS TUTELLE FRANCO US SI ON NE SE MET PAS ENSEMBLE MACRON A COMMENCE A DEMARCHER WASHINGTON

    Le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, a affirmé, mardi, que le Mali demeurait une pièce maîtresse de la stabilité future du Sahel, dans un message vidéo diffusé lors du sommet du G5 Sahel, tenu lundi et mardi au Tchad.

    « Le Mali reste un élément central de la stabilité future du Sahel. Les Etats-Unis s’engagent à apporter leur soutien aux actions menées par l’Afrique pour assurer une transition de 18 mois dirigée par des civils qui aboutira à des élections libres et équitables et au retour d’un gouvernement élu au Mali d’ici avril 2022 », a déclaré Blinken.

    Et d’ajouter : « Nous demandons instamment au gouvernement de transition du Mali de mener à bien un processus inclusif et transparent pour ces élections. Nous nous félicitons également de leur engagement à répondre aux griefs sous-jacents du peuple malien, notamment en matière de sécurité, de gouvernance, de droits de l’homme, de renouvellement du contrat social, de réforme électorale et de mise en œuvre de l’Accord d’Alger ».

    Par ailleurs, le secrétaire d’Etat américain a affirmé l’engagement de son pays à épauler le G5 Sahel dans son « travail essentiel pour apporter la sécurité, la stabilité et la bonne gouvernance” à la région.

    « Les Etats-Unis s’engagent à être un partenaire solide à vos côtés. Comme vous, nous sommes préoccupés par la montée de l’extrémisme violent, les problèmes de gouvernance et les préoccupations humanitaires dans la région, nous appuyons les efforts de la coalition internationale pour le Sahel visant à coordonner le soutien international apporté à la région, qu’il s’agisse de renforcer sa capacité à lutter contre le terrorisme, ou de soutenir le développement économique », a-t-il noté.

    « Alors que Daech et les groupes affiliés à Al-Qaïda cherchent à étendre leur portée à travers l’Afrique, les Etats-Unis continueront de collaborer étroitement avec leurs partenaires africains. Nous nous appuierons sur les initiatives existantes en Afrique de l’Ouest et partagerons les enseignements tirés de la lutte mondiale contre l’extrémisme violent », a ajouté Blinken.

    Antony Blinken a toutefois estimé que « le travail tactique de lutte contre le terrorisme est essentiel, mais à lui seul, il n’est pas suffisant », affirmant que « l’instabilité et la violence sont les symptômes d’une crise de légitimité de l’Etat ».

    « Au-delà de la réponse en matière de sécurité, la voie vers une stabilité durable passe par la fourniture de services et d’opportunités économiques, la protection de l’Etat de droit et la participation des communautés dans les décisions qui les concernent. Cela suppose aussi que la justice soit rendue pour les violations des droits de l’homme commises par les forces de sécurité au moyen d’enquêtes transparentes et d’une véritable obligation de rendre des comptes », a-t-il déclaré.

    Seulement une partie des dépêches, que l’Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l’AA, de manière résumée. Contactez-nous s’il vous plaît pour vous abonner.
    A Lire Aussi

    AnalyseAnalyse
    Les « refuges sûrs », quid de l’escalade de Daech en Irak ? (Analyse)
    France : L’islamophobie rampante d’un exécutif aux abois ?
    Une décennie plus tard, pourquoi la Révolution libyenne a échoué à édifier un Etat prospère? (Analyse)
    L’attaque d’Erbil… mettre al-Kazimi dans l’embarras face à la nouvelle Administration américaine (Analyse)
    “Les Kadhafistes sont de retour”…Seif el-Islam pourra-t-il se porter candidat à la Présidentielle ? (Analyse)
    Dépeches similaires
    Algérie: rejoindre une coalition militaire internationale au Sahel n’est pas envisageable Algérie: rejoindre une coalition militaire internationale au Sahel n’est pas envisageable

    Mali : le pouvoir annonce un dialogue avec des “groupes radicaux”

    G5 Sahel : soutien sénégalais de 1.8 million de dollars
    Antony Blinken : « Le Mali reste un élément central de la stabilité future du Sahel »
    Antony Blinken : « Le Mali reste un élément central de la stabilité future du Sahel »
    G5 Sahel : le président tchadien annonce l’envoi de 1200 soldats dans la zone des “trois frontières”
    G5 Sahel : le président tchadien annonce l’envoi de 1200 soldats dans la zone des “trois frontières”
    Blinken fait assumer au PKK la responsabilité du meurtre des 13 Turcs dans le Nord de l’Irak
    Blinken fait assumer au PKK la responsabilité du meurtre des 13 Turcs dans le Nord de l’Irak
    Agence Anadolu
    facebook logo
    twitter logo
    youtube logo
    instagram logo
    institutionnel
    Gestion de la Qualite

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here