Bamako : bienvenue à l’« aéroport international Modibo Keita Senou »

6
Bamako : bienvenue a l’ « aéroport international Modibo Keita Senou »

Le plus grand aéroport de notre pays porte désormais le nom du premier président du Mali indépendant

La cérémonie de baptême de l’aéroport international de Bamako Senou a eu lieu jeudi dernier sous la présidence du chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Kéïta, en présence du Premier ministre, Modibo Kéïta, des membres du gouvernement, des présidents des institutions de la République ainsi que des représentants d’institutions diplomatiques dans notre pays.
« Je déclare que désormais l’aéroport de Bamako porte le nom de « Aéroport international Modibo Kéïta Senou », c’est en ces termes que le président de la République a dévoilé le nouveau nom du grand aéroport de notre pays. Après sa proclamation par le président Keita, la nouvelle appellation a été affichée sur un écran géant. Par ce geste, le président Ibrahim Boubacar Keita venait ainsi d’honorer la mémoire du père de l’indépendance du Mali qui tout au long de sa vie fut un dirigeant hors pair, un concepteur et un bâtisseur du Mali contemporain.
Cet événement historique et hautement symbolique s’est déroulé dans le cadre des festivités de la commémoration du centenaire de l’homme d’Etat. Le président de la commission d’organisation des festivités du centenaire du premier président du Mali indépendant, Bocar Moussa Diarra s’est réjoui de cette marque de reconnaissance. « Cette importante décision permettra désormais à chaque Malien et Malienne de ressentir la légitime fierté d’appartenir à un peuple qui sait reconnaître le mérite et réparer les torts. Vous avez achevé de placer Modibo Kéïta sur le piédestal de marbre immaculé que lui devait le peuple malien », a dit Bocar Moussa Diarra pour qui Modibo Kéïta et ses compagnons sont fiers du Mali à qui ils ont tout donné.
L’aéroport international de Bamako Senou a été mis en service en 1974. Il a accueilli plus d’un million de passagers en 2015. Les travaux d’extension en cours permettront de répondre mieux encore aux normes internationales et de le placer parmi les plateformes les plus modernes de la sous région. Ce qui permettra aussi de faire de Bamako Senou un hub incontournable en Afrique de l’Ouest.
Les travaux au niveau du terminal 2 portent sur l’aménagement des aires de stationnement des véhicules et l’alimentation en eau et électricité ainsi que le traitement des déchets solides et liquides. La fin des travaux est prévue au premier semestre 2016 et permettra à l’aéroport de répondre aux attentes, lors de la tenue du sommet Afrique-France qui aura lieu en janvier 2017 dans notre pays, a expliqué le ministre de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement, Mamadou Hachim Koumaré. Il a aussi indiqué que son département a conçu un projet d’embellissement des façades des bâtiments commerciaux du côté ville et piste pour permettre aux passagers à l’arrivée et au départ d’avoir un souvenir du Mali. Du côté départ une plaque portant les signes du Ciwara sera installée, a annoncé le ministre Koumaré. L’aéroport international de Bamako Senou sera également doté d’une deuxième piste d’envol, des lieux de culte, un restaurant et un centre de santé.
Le président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta a expliqué que son geste permet de mieux faire connaître le président Modibo Kéïta par la jeune génération. « Notre pays est viscéralement une terre de symbole. Le Mali tient à son histoire et à sa culture diversifiée par ses hommes et femmes qui sont des références qui inspirent et guident », a souligné le chef de l’Etat pour qui cet événement est symbolique et fait naître l’espoir. Dans la même logique, ajoutera-t-il, la signature de l’Accord pour la paix et la réconciliation augure de bonnes perspectives pour notre pays. L’aéroport du Bamako Senou est la vitrine du Mali pour lequel Modibo Kéïta s’est battu durant toute sa vie, a rappelé le chef de l’Etat.
« La commémoration officielle du centenaire du président Modibo Kéïta n’est pas pour réécrire l’histoire, nous le faisons pour jeter les bases d’une génération future, plus juste et plus équitable de l’histoire récente de notre République », a expliqué le chef de l’Etat qui a instruit au ministre en charge de la Culture d’accompagner la famille politique et biologique du premier président du Mali dans la célébration de l’événement. Il a salué les efforts du président de la commission d’organisation du centenaire du président Modibo Keïta.
Rappelons que le stade Omnisports de Médina-coura, deuxième plus grand stade du pays, porte déjà le nom du premier président du Mali.

B. COULIBALY

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Honte à une génération de dirigeants sans vision
    Le Mali indépendant depuis combien d’années et avec combien d’infrastructures?
    Apres environ 60 ans d’independance, il faut encore aller batiser des anciennes infrastructures au nom de je ne sais qui?
    Honte à ces dirigeants qui font semblant de travailler
    Digne fils de ce pays, je prefrerai la mort que d’aller donner des noms à des infrastructures que je n’ai pas réalisées
    Et ce qui est encore plus honteux, il ya des maliens qui suivent ces dirigeants pour aller celebrer cela
    Ou avons nous laisser nos cerveaux?
    Au momment ou ces dirigeants ne peuvent rien realiser, qu’ils nous foutent la paix avec des baptemes honteux
    Mais j’ai honte…
    Donner le nom de Modibo KEITA à cet aéroport change quoi dans la misère des maliens?
    Quelle vision ce pouvoir a pour le Mali?
    Pendant que les pays voisins sont entrain de faire des miracles, nous sommes entrain de faire du n’importe quoi, faisant croire à ce peuple qui refuse de se réveiller
    Le Mali a besoin de baptême pour de nouvelles infrastructures mais pas ce que nous observons aujourd’hui
    C’est la honte… :mrgreen:

  2. Honte à une génération de dirigeants sans vision
    Le Mali indépendant depuis combien d’années et avec combien d’infrastructures?
    Apres environ 60 ans d’independance, il faut encore aller batiser des anciennes infrastructures au nom de je ne sais qui?
    Honte à ces dirigeants qui font semblant de travailler
    Digne fils de ce pays, je prefrerai la mort que d’aller donner des noms à des infrastructures que je n’ai pas réalisées
    Et ce qui est encore plus honteux, il ya des maliens qui suivent ces dirigeants pour aller celebrer cela
    Ou avons nous laisser nos cerveaux?
    Au momment ou ces dirigeants ne peuvent rien realiser, qu’ils nous foutent la paix avec des baptemes honteux
    Mais j’ai honte…
    Donner le nom de Modibo KEITA à cet aéroport change quoi dans la misère des maliens?
    Quelle vision ce pouvoir a pour le Mali?
    Pendant que les pays voisins sont entrain de faire des miracles, nous sommes entrain de faire du n’importe quoi, faisant croire à ce peuple qui refuse de se réveiller
    Le Mali a besoin de baptême pour de nouvelles infrastructures mais pas ce que nous observons aujourd’hui
    C’est la honte…

  3. J espère que le GÉNÉRAL MOUSSA TRAORE le plus grand DÉMOCRATE selon IBK même lors de son investiture était invité ????

  4. C’EST DE LA DÉMAGOGIE
    C’EST UNE DÉRIVE AVEC LE CULTE DE LA PERSONNALITÉ
    DÉJÀ IL Y A UN STADE A SON NOM POURQUOI LUI DONNER LE NOM DE L’AÉROPORT DE SENOU.
    ON SE POSE LA QUESTION OU SONT PASSE CES MULTIPLES CONSEILLERS DE LA PRÉSIDENCE

    QU’EST CE QUE MODIBO KEITA A VOIR AVEC L’AÉROPORT INTERNATIONAL DE BAMAKO SENOU IL N’A AUCUN LIEN DIRECT ENTRE MODIBO KEITA AVEC CE SITE.

    SI ON DEVAIT LUI DONNER UN NOM C’EST CELUI DU PRÉSIDENT MOUSSA TRAORE QUI L’A FAIT CONSTRUIRE

    • Kouyatèèèèèèèè!Je suis du même avis que toi pour une fois!”SI ON DEVAIT LUI DONNER UN NOM C’EST CELUI DU PRÉSIDENT MOUSSA TRAORE QUI L’A FAIT CONSTRUIRE”!Merci à BAKARAK aussi: “Pendant que les pays voisins sont entrain de faire des miracles, nous sommes entrain de faire du n’importe quoi, faisant croire à ce peuple qui refuse de se réveiller”. 👿 👿 👿

Comments are closed.