Chérif Ousmane Madani Haïdara à la ziarra de Tamani : «Nous n’avons pas de candidat favori à soutenir»

0

Chaque année, après la fête de Tabaski, Chérif Ousmane Madani Haïdara, guide spirituel des Ançardines, organise sa ziarra à Tamani, son village natal où reposent ses parents et grands-parents. Devenu un évènement majeur au fil des années, la Ziarra de Tamani mobilise de plus à plus de  fidèles musulmans.

Le village de Tamani était plein à craquer, les 9, 10 et 11 novembre dernier. L’événement a enregistré 1152 véhicules et 1107 engins à deux roues avec 48915 personnes venues de plusieurs pays de la sous-région, des régions du Mali, de Bamako. On notait la participation des personnalités religieuses comme Aboubacar Hady Thiam, ancien président du Haut Conseil islamique, Amadou Nouri Tall, fils de feu Thierno Hady Tall de Nioro du sahel, Soufi Adama et des représentants des familles Kane de Dily. On notait aussi une forte participation de jeunes prêcheurs musulmans comme Bandjougou Doumbia, Mamadou Konaté, membres de l’Union des jeunes musulmans du Mali. Au titre des personnalités non religieuses, Amadou Soulalé, président du parti Fama, était l’envoyé d’Ibrahim Boubacar Kéïta (IBK).

Malgré cette grande affluence dans ce petit village, aucun incident majeur n’a été signalé. Le guide des Ançars, au cours de ce séjour, a invité les fidèles à la tolérance, au pardon et à la cohésion dans le pays. Les prières, témoignages, bénédictions et formulations de vœux ont été les temps forts de cette ziarra. La coordination des activités était chapeautée par le président des Ançardines qui avait mobilisé tous ses gardes pour le maintien d’ordre, l’orientation et l’entretien des pèlerins. Sur le plan sanitaire, d’importants équipements ont été mobilisés notamment la mise à disposition de trois ambulances pour d’éventuels cas d’évacuation.

Le jeudi 10 novembre, le terrain de Tamani a servi de cadre à une grande séance de lecture de coran au cours de laquelle des bénédictions spéciales ont été faites pour l’ensemble du pays. Chérif Ousmane Madani Haïdara, prenant la parole avant la bénédiction finale de cette première étape a, dans son intervention, évoqué toutes les grandes lignes de la vie en invitant le monde musulman au pardon, au respect de l’un envers l’autre, à se soutenir et à suivre le chemin du prophète Mohamed (PSL).

Sur l’actualité nationale, notamment les préparatifs des présidentielles de 2012, Chérif Ousmane Madani Haïdara a invité tous les Maliens et Maliennes à se comporter en bons citoyens et à aller retirer leurs cartes d’électeurs.  « Nous n’avons pas de candidat favori à soutenir, mais il est du devoir d’un bon musulman, de contribuer à la stabilité et à la construction de son pays. Le besoin n’est pas d’avoir un président musulman ou non musulman, mais nous prions Dieu pour qu’il n’y ait pas de confit au Mali. Nous voulons un président qui soit en mesure de préserver nos mœurs, notre culture, nos coutumes et qui respecte l’islam », a déclaré en substance le guide spirituel Chérif Ousmane Madani Haïdara.

La deuxième étape a été la visite de la tombe de Madani. Ici le cimetière n’a pas pu contenir le monde contrairement à l’édition précédente. A Djièdabougou tout comme à Séguèla, la mobilisation n’a pas faibli. Des témoignages ont été faits par rapport aux vœux qui ont été exaucés après l’édition 2010. 900 cas ont été  recensés par les habitants du village à travers leurs imams. À Séguèla l’étape finale, Chérif Ousmane Madani Haïdara  a procédé à la bénédiction de tous ceux qui ont fait le déplacement pour cette édition 2011. Enfin, il a appelé les uns et les autres à plus de retenue et de pardon pour un bon retour dans leurs familles.  Rendez-vous a ainsi été pris pour 2012.

 

Salif Kéïta, invité surprise :

 

« Je suis venu apporter mon soutien et ma reconnaissance à Chérif »

La présence du chanteur Salif Kéïta avec son épouse a surpris les milliers de pèlerins qui ont fait le voyage de Tamani. Selon le chanteur, sa présence à la ziarra de Tamani est d’autant plus significative qu’il était allé apporter son soutien  à Chérif Ousmane Madani Haïdara, pour ses qualités d’homme de tolérance envers les autres. Pour l’artiste, le guide des Ançars est un homme que les populations ne connaissent pas encore assez, quant aux valeurs qu’il incarne. « J’ai invité le Cherif que  vous voyez devant vous chez moi à domicile et il a fait le déplacement sans aucun problème. J’ai été vraiment surpris, vu sa popularité et la place qu’il occupe dans la religion musulmane. Cela m’a beaucoup marqué. Je n’imaginais pas qu’il puisse accepter de se déplacer jusqu’à mon domicile. Je suis ici pour témoigner de son degré de tolérance et de respect envers son prochain. Je suis donc  venu le remercier devant tout le monde pour ce qu’il a fait pour moi », a déclaré le célèbre chanteur Salif Kéïta.

 

Par Drissa Togola *Envoyé spécial  à Tamani


Commentaires via Facebook :