CMAS : Les fidèles de l’imam Dicko en ordre de bataille

9

Les partisans de l’imam Mahmoud Dicko ont mis, le jeudi dernier sur les fonts baptismaux,  un mouvement dénommé « Coordination des mouvements, associations et sympathisants de l’imam Mahmoud Dicko ». Pourquoi ce mouvement ? Réponse.

Selon Issa Kaou Djim, représentant de l’iman Mahmoud Dicko, porte-parole de la coordination, les objectifs du mouvement CMAS tournent autour des idéaux de la vision politique, religieuse, sociétale et coutumière de Mahmoud Dicko. « Cette coordination se veut fédératrice, n’est au solde d’aucun pouvoir ni parti politique, c’est le seul instrument de travail qui va représenter et soutenir les actions de l’imam Dicko » a souligné son porte-parole Issa Kaou Djim.

Pour. Ndjim ce soutien à l’imam Dicko  s’explique par le rôle  joué  par Mahmoud Dicko  dans le cadre de la résolution de la crise qui secoue le Mali depuis 2012. “Aujourd’hui, Mahmoud Dicko est un patrimoine vivant pour le Mali. Il y en a qui se reconnaissent en l’homme à travers ses prises de position religieuse, d’autres sociétales. Du coup il fait partie des solutions”, a-t-il rappelé. Avant de préciser qu’il ne s’agit pas d’un mouvement créé contre un homme, ni un régime encore moins contre ou pour l’opposition. “C’est une structure qui se veut fédératrice de bonnes initiatives pour aider le Mali à sortir de la crise. Mais surtout d’aller de l’avant et bâtir notre pays sur des valeurs de tolérance, de vivre ensemble mais aussi d’apporter des réponses à la bonne gouvernance”, a ajouté le coordonnateur, M. Ndjim.

En outre pour le porte-parole de Dicko, «  Ce mouvement est  la suite logique du meeting du 10 février, il sera la sentinelle de garde contre la dépravation des mœurs, dont la vente de l’alcool, la drogue, le sexe entre autres », indique-t-il.

Il a également  précisé que la Cmas va mener ses actions dans un cadre politique  et religieux. “Quand on est religieux, on pense que c’est un crime de parler de politique. La politique, c’est la gestion de la cité. Ça ne veut pas dire que X ou Y est candidat. Il s’agit de voir s’il ya des regroupements, des politiques dont les projets de société cadrent avec notre vision. Nous n’allons pas manquer de soutenir les hommes et des femmes qui se sont investis pour un Mali debout. Nous pensons que la politique ce n’est pas seulement des questions d’élection. Quand nous parlons politique, il faut le prendre dans sa dimension globale”, prévient Issa Kaou Ndjim.

Kaou Djim estime  qu’il est  temps d’arrêter avec la contestation et de se positionner en force de propositions et de solutions. “Nous allons rester mobilisés et vigilants. Que ça soit le pouvoir, que ça soit la classe politique, chacun revendique ce patrimoine commun qui est le Mali. Alors tous ceux qui ont une vision pour un Mali debout, nous allons accompagner ces forces”,  souligne  Kaou Djim. Le lancement du mouvement est prévu le 5 septembre prochain.

Mémé Sanogo

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. “Mahmoud est un Ben Laden en gestation le monde civilisé doit s’occuper rapidement de ce nouveau bébé”. Merci Vision pour la verite d’Allah car le laissant faire nous allons vers une Republique Wahabia au Mali. La crise au Mali depuis 2012 est recurrente et n’est pas resolue du tout, au contraire elle grandit tous les matins et risque de faire disparaitre le Mali.

  2. Il suffit d’un petit meeting de ce noble imam et les brebis perdus de la maison du cheytan sortent leur gueules et plumes pour s’adonner a leur jeu favori : la calomnie, le mensonge et la haine déguisés sous des postes aux allures de fanfaronnades intellectuels. Et pourtant c’est bien précisé dans les propos du porte parole. Politique égal gestion de la cité. En ce sens l’imam Omar tall, samory toure et autres dignes fils du mali étaient des politiciens dignes qui furent combattus par le satan qu’est la France. A présent ce sont ses supot maliens qui combattent les dignes fils actuels.

  3. Que les hommes religieux se lancent en politique marquent leurs échecs d’éducation de leurs fidèles à travers les prêches depuis nos bas âges.
    A t’on besoin de créer un mouvement pour être la sentinelle de la préservation des mœurs, si on a véritablement joué son rôle d’éducation religieuse des fidèles dans un pays à plus de quatre vingt dix pour cent musulman?
    Un groupe de musulman, en majorité des wahhabites, certains des salafiste,rêve de créer un ÉTAT ISLAMIQUE au Mali.
    Eux aussi veulent profiter de la faiblesse de l’État incarnée par IBK pour atteindre leurs objectifs.
    Ce mouvement leurs permet de montrer leurs forces de frappe afin d’influencer sur la marche de l’État.
    IBK ayant besoin des alliés pour faire passer son référendum constitutionnel,ce mouvement risque de le soutenir en contrepartie de l’introduction de certains principes de l’islam rigoriste dans la constitution.
    La réussite de mobilisation de ce mouvement serait un danger sûr pour la cohésion nationale et un allié sûr des jihadistes à Bamako.
    Les empêcher de gagner les élections risque de créer des bras armés des jihadistes au sud.
    Nous n’avons encore fini des conséquences de la faiblesse d’ATT face à ces fous de dieu pendant le processus d’adoption du code de mariage et du rapprochement d’IBK à leurs fidèles pour conquérir le pouvoir.
    Avec ce mouvement,le Mali est encore plus proche de la division.
    Leurs mobilisations peuvent servir de prétexte d’un Etat central incapable de remplir ses missions régaliennes.
    Une aubaine que la France ne laissera pas passer.
    OSER LUTTER, C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue

  4. Qu’il sache qu’en s’invitant dans l’arène politique, il ne sera guère traité comme Imam ou ancien Imam. Aussi, qu’il s’exprime en politicien et non en prêcheur !

  5. “… En outre pour le porte-parole de Dicko, « Ce mouvement est la suite logique du meeting du 10 février, il sera la sentinelle de garde contre la dépravation des mœurs, dont la vente de l’alcool, la drogue, le sexe entre autres », indique-t-il… ” … /// …

    :
    Moi, j’ai toujours loué la sagesse de l’imam Mahmoud DICKO… !
    En plus l’imam Mahmoud DICKO est un intellectuel qui connait le Mali et les raisons des conflits armés qui le traversent
    La sentinelle de garde contre la drogue, ça va, car, on sait la délinquance et le grand banditisme qui sont liés au trafic de drogue…, sans parler de la dépendance et des dégâts sur la santé de ceux qui en consomment.
    Là où il y a comme un hic, c’est à propos de la vente d’alcool… C’est vrai, notre pays est majoritairement musulman et très pratiquant, d’où même l’étonnement de voir des Djihadistes attaquer sa population…
    Mais dans notre pays nous ne sommes pas tous musulmans. Il y a des Maliens non musulmans, mais qui pratiquent d’autres religions différentes de l’islam. Nous devrions respecter leur mode de vie et leur mode de consommation. Nous ne devrions pas leur imposer de pas consommer d’alcool. Ce serait une atteinte à leurs droits.
    Il y a aussi chez nous au Mali des Étrangers qui pratiquent les mêmes Religions que nos compatriotes Maliens non musulmans. Nous devrions veiller à ne pas vouloir leur imposer la non consommation d’alcool, tant que cela ne génère pas de violence et de trouble à l’ordre public.

    En gros nous devrions veiller à ce que les droits et la liberté de chacun ne soit entravé par des motifs religieux.
    Je dis ça, parce que, il n’y a pas si longtemps des Jeunes Gens auraient saccagé des bars, sous prétexte que notre pays est un pays musulman… Alors… !

  6. On le savait déjà, DICKO est plus politique que religieux. Il a utilisé le haut conseil islamique pour se faire un nom. Maintenant il se devoile à ceux qui ne voyaient pas derrière le voile. Il accuse les autres ne pas avoir de pensées autonomes alors qu’il il est plus inféodé (aux idées wahabo-Salafiste) que ceux-là qu’il accuse. Son mouvement est l’aile politique du mouvement armé d’Iyad Agali. De l’occupaction du Nord qu’il n’a jamais condamné, il a simplement dit que les conditions n’étaient pas réunies. Il cherche maintenant à réunir les conditions.

  7. Voilà que l’on ne peut plus être plus clair! “Que celui qui des yeux pour voir voit et Que celui qui a des oreilles pour entendre entende”, comme le de l’Évangile_____________! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here