Congrès de la CMFER2 : le mouvement armé dévoile un manifeste qui consacre l’unité du Mali

0

La coordination des mouvements et des forces patriotiques de résistance (CMFER2) a  débuté ce samedi à Bamako son premier congrès ordinaire consacré à la validation d’un nouveau manifeste et du règlement intérieur. 

Le ton du congrès a été  donné par  le président du CMFER II, Ibrahim Abba Kontao, qui, à l’ouverture des travaux, a  précisé  que c’est un congrès de clarification  et de validation de règlement intérieur. Avant de réitérer l’attachement du mouvement armé au processus de paix d’Alger dont il est signataire. Le manifeste qui est au centre des discussions de ces deux jours d’assises  réaffirme l’attachement du CMFER2 à l’unité, la laïcité et le caractère républicain du Mali.  Outre valeurs défendues  par les membres du mouvement, la paix et la réconciliation, la quête de  la tolérance, du dialogue, le vivre ensemble, l’esprit de discipline et de civisme  au Mali.

Ce manifeste du  CMFER II se fixe comme objectif de ‘’ contribuer à la défense des intérêts des  communautés du nord et du centre, d’œuvrer à l’insertion des combattants dans le tissu du développement économique’’.  Aussi, il exhorte à la mise en œuvre  intelligente de  l’accord pour la paix et la réconciliation, de  collaborer avec les autorités nationales à la défense de leur terroir, au désarmement, à la démobilisation et la réinsertion  des combattants tel que prévu dans l’accord.  En plus de cette confession  de foi en faveur de l’unité du Mali,  les congressistes vont valider un nouveau réglement intérieur relatif à l’organisation, le mode de fonctionnement, les conditions d’adhésion, les futures orientations du mouvement…

Les participants venus de Mopti, Gao et de Bamako ont été exhortés par le représentant d’IR-Ganda lors des travaux d’ouverture à se ressaisir pour participer à la restauration de la paix. Il a cité des exemples d’affrontements entre autres groupes armés qui  tarde à un retour de la sécurité.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here