Contrôle de l’action gouvernementale : L’Honorable Yacouba Traoré sur les chantiers d’une promesse de campagne d’IBK

0
Honorable Yacouba Traoré
Honorable Yacouba Traoré

La construction de la route reliant Mahou à la route nationale n°12 était une promesse de campagne faite par le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita. En effet, durant la dernière campagne présidentielle dans cette localité, IBK s’était engagé à réaliser cette route pour cette commune rurale très enclavée.

La construction de  cette route tenait tellement à cœur au locataire de Koulouba qu’il en avait faite une priorité. C’est pourquoi, depuis son élection à la magistrature suprême, il a instruit au ministre de l’équipement et des transports, le Général Abdoulaye Koumaré, de prendre des mesures urgentes pour que cette route puisse voir le jour le plus rapidement possible. C’est dans ce cadre que le Président de la Commission des travaux publics, de l’habitat et des transports, l’Honorable Yacouba Traoré, à l’invitation du Général Abdoulaye Koumanré, s’était rendu sur les chantiers de la réalisation de cette route dont l’importance n’est plus à démontrer pour cette localité. Cette visite a permis à l’Honorable Yacouba Traoré de constater le démarrage officiel  des travaux et la présence effective sur le chantier des équipes  de la Cellule d’entretien des travaux routiers (CETRU). A l’issue de sa visite, le député élu à Ségou a constaté avec satisfaction la qualité des travaux et a exhorté les équipes sur le chantier à poursuivre les travaux et à se mettre à pieds d’œuvre pour la réalisation de cette promesse présidentielle.

Auparavant, la délégation parlementaire, en compagnie du ministre de l’équipement et des transports, avait visité le chantier de construction de la route nationale n°10, Sikasso-Hèrèmakono (frontière avec le Burkina Faso), longue de 42 kilomètres. Cette route avait été construite entre 2001 et 2003. Elle était par la suite dégradée à cause du trafic important dont elle  fait l’objet. Des petites difficultés avaient fait que ses travaux étaient arrêtés. Actuellement en phase d’achèvement, la délégation a insisté sur la réhabilitation de cette route, devenue indispensable aussi bien pour les intérêts économiques de notre pays que pour ceux de la sous-région.

Après cette étape, la délégation a visité le pont métallique de Kouoro Barrage, situé entre Sikasso et Koutiala et l’aéroport Dignagan de Sikasso. Pour ceux qui ne le savent pas, le pont métallique de Kouoro Barrage a été construit en 1963. Ce qui fait qu’il ne constitue plus une garantie réelle pour le trafic à causse de la vétusté des supports qui le maintiennent. Ce pont, selon l’Honorable Traoré est fortement dégradé par les engins lourds, les effets combinés de la vibration et les surcharges. De son côté, le ministre Koumanré a reconnu cet état de fait et a indiqué que ce pont mérité d’être réparé, tout en précisant que les études sont en cours pour trouver une solution dans un bref délai.

En marge de cette visite, le Président de la Commission des travaux publics a parrainé le festival artistique et culturel du village de Woroni, cela pour la 2e année consécutive. Ce festival est en train de prendre une dimension nationale, voire international, avec l’implication du député de Ségou. Il est une manifestation du brassage culturel entre Maliens, Burkinabés et Ivoiriens. Depuis maintenant, deux ans, les festivaliers quittent Bamako, Sikasso pour y prendre part. Cette année, le parrain n’était pas parti les mains vides. Outre son habituel soutien financier au festival, il a offert un forage aux populations de Woroni pour un montant de 4 millions de francs.

Youssouf Diallo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER